5 451.62 PTS
-0.91 %
5 445.50
-0.91 %
SBF 120 PTS
4 368.25
-0.84 %
DAX PTS
12 881.53
-0.99 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Catalogne: la coalition indépendantiste risque de perdre la majorité

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
Un mois de crise politique en Catalogne
Un mois de crise politique en Catalogne ( Simon MALFATTO / AFP )

La coalition des partis indépendantistes pourrait perdre la majorité absolue aux élections régionales du 21 décembre en Catalogne, selon des sondages publiés dimanche.

Selon un sondage publié par le quotidien catalan La Vanguardia et mené du 30 octobre au 3 novembre, les trois formations indépendantistes recueilleraient de 66 à 69 sièges dans le Parlement régional, qui en comprend 135 et où la majorité absolue est de 68 sièges.

Ces trois partis, l'ERC (Gauche républicaine de Catalogne), le PDeCAT (Parti démocrate européen catalan, conservateur indépendantiste) et la Candidature d'unité populaire (CUP, extrême gauche), disposent à l'heure actuelle de 72 sièges.

Selon un autre sondage publié par le quotidien conservateur La Razon, les trois partis pro-indépendance ne recueilleraient que 65 sièges, soit sept de moins qu'en 2015.

Le nombre des électeurs en faveur de l'indépendance reculerait pour sa part de 1,9 million en 2015 à 1,7, sur un électorat total de plus de 5 millions d'électeurs, selon le sondage publié par La Razon.

En termes de voix, précise le sondage de La Vanguardia, les trois formations indépendantistes recueilleraient 46% des voix, soit 1,8% de moins que lors des dernières élections régionales de septembre 2015.

Selon le même sondage, les partis unionistes recueilleraient au contraire davantage de voix. Le Parti populaire du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le parti centriste des Ciudadanos et le Parti socialiste de Catalogne totaliseraient 44% des voix, soit 5% de plus qu'en 2015.

La plupart des 10% restants, toujours selon ce sondage, iraient à Catalunya en Comu, une formation hostile à l'indépendance mais qui est favorable à un référendum légal.

La Catalogne est actuellement sous l'administration directe de Madrid après la déclaration d'indépendance le mois dernier par la majorité séparatiste. Mariano Rajoy a convoqué les élections du 21 décembre pour "restaurer la normalité" dans la région.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

La baisse s'est accélérée en fin de matinée

Publié le 18/06/2018

Déclaration des transactions sur actions propres   Paris, le 18 juin 2018   Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 11 au 15 juin 2018…

Publié le 18/06/2018

Le groupe aérien allemand Lufthansa est en contact avec la compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle. « En Europe, tout le monde se parle et une nouvelle vague de consolidation approche, ce qui…

Publié le 18/06/2018

Le fonds détient 6,14% du capital...

Publié le 18/06/2018

Nexans dévisse de 17,07% à 30,22 euros, au plus bas depuis février 2016. Il emporte dans son sillage le n°1 mondial de son secteur, l'italien Prysmian, qui perd 1,71% à 24,74 euros. Les…