5 289.86 PTS
+0.64 %
5 287.5
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
25 159.89
-0.24 %
6 833.37
+0.93 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Catalogne: gouvernement et opposition espagnols étudieront une réforme de la Constitution

| AFP | 192 | Aucun vote sur cette news
Le chef du parti socialiste espagnol Pedro Sanchez et le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy à Madrid, le 2 octobre 2017
Le chef du parti socialiste espagnol Pedro Sanchez et le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy à Madrid, le 2 octobre 2017 ( JAVIER SORIANO / AFP/Archives )

Le chef du Parti socialiste espagnol (PSOE), principale force d'opposition, a annoncé mercredi un accord avec le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy pour étudier une réforme de la Constitution et tenter de résoudre la crise catalane.

"Nous sommes convenus que l'heure est venue d'aborder la réforme constitutionnelle", a déclaré Pedro Sanchez, précisant que le débat à la Chambre des députés permettrait de discuter de comment "la Catalogne reste en Espagne, pas de comment elle s'en va".

"L'accord que j'ai avec le président du gouvernement est d'ouvrir la voie de la réforme constitutionnelle", a expliqué M. Sanchez. Il prévoit d'abord la formation au plus tôt de la commission de réforme territoriale pour étudier pendant six mois l'actuelle répartition des compétences entre les régions et le gouvernement central, avant d'entamer la procédure de révision de la Constitution.

M. Sanchez a exprimé l'espoir de trouver, lors du débat, un nouveau modèle des relations en pleine crise entre la Catalogne et le reste de l'Espagne.

Il a fermement condamné les efforts des dirigeants séparatistes catalans pour faire sécession et soutenu l'ultimatum de M. Rajoy leur demandant de clarifier si oui ou non ils avaient déclaré l'indépendance. Ceux-ci ont signé mardi une déclaration d'indépendance tout en "suspendant" ses effets dans l'attente d'un dialogue avec Madrid.

"Le bloc souverainiste cherche à gagner un peu de temps pour continuer à imposer son programme politique à l'ensemble de la société catalane et l'ensemble de la société espagnole", a estimé le chef du PSOE, en condamnant la "cérémonie de l'absurde qui s'est déroulée au Parlement de Catalogne".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

L'étude sera menée par le professeur Finn Gustafsson

Publié le 20/02/2018

Carmat a obtenu l'autorisation d'effectuer, dans le respect du protocole de l'étude Pivot approuvé par l'ANSM, les implantations de son cœur artificiel total chez l'homme au Centre de Cardiologie…

Publié le 20/02/2018

Nexity vise un chiffre d'affaires et un EBITDA en croissance d'environ 10% cette année en poursuivant la progression de sa part de marché

Publié le 20/02/2018

Paris, le 20 février 2018, 18h15     COMMUNIQUE DE PRESSE   Groupe ERAMET : Résultats 2017 en très forte hausse dans un contexte de marché des métaux porteur…

Publié le 20/02/2018

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

CONTENUS SPONSORISÉS