En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Castaner: hausse de 20% des expulsions d'étrangers en situation irrégulière en 2018

| AFP | 257 | Aucun vote sur cette news
Christophe Castaner lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 6 novembre 2018
Christophe Castaner lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 6 novembre 2018 ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé mardi devant l'Assemblée nationale que les expulsions d'étrangers en situation irrégulière avaient augmenté de 20% cette année.

"L'entrée en fonction de ce gouvernement a marqué un tournant" dans la lutte contre l'immigration irrégulière, "avec une reprise nette des éloignements", a affirmé le ministre, qui présentait le projet de budget 2019 de l'immigration.

"Après une hausse de 14% en 2017, nous constatons cette année une nouvelle augmentation de 20% des étrangers quittant le territoire national alors qu'ils ne disposent pas du droit de séjour", a-t-il poursuivi. Il y a eu 14.859 éloignements forcés en 2017, selon les chiffres de la Direction générale des étrangers en France.

"Je suis favorable à des procédures plus strictes et à des applications plus fermes (des obligations de quitter le territoire, ndlr), c'est le message que j'ai fait passer et que je ferai passer systématiquement à toute la chaîne de décision", a précisé M. Castaner.

Portée par l'ancien ministre Gérard Collomb, la loi asile-immigration, entrée en vigueur mi-septembre après avoir provoqué de vifs débats jusque dans les rangs de la majorité, vise à réduire les délais d'examen de la demande d'asile et à mieux maîtriser l'immigration irrégulière.

Le texte vise à ramener à six mois le traitement des demandes d'asile, contre 11 en début d'année, pour faciliter à la fois l'expulsion des déboutés et l'accueil des réfugiés. Il allonge par ailleurs de 45 à 90 jours la durée maximale de la rétention et facilite l'éloignement pour certaines catégories de déboutés.

L'exécutif jugeait la loi précédente, élaborée peu avant le pic migratoire de 2015, sous-calibrée face aux arrivées (plus de 100.000 demandes d'asile en 2017, en hausse de 17%), qui saturent les structures d'accueil.

"Pour amplifier cette dynamique (des éloignements), des moyens supplémentaires étaient nécessaires - certains préfèrent des paroles", a lancé mardi M. Castaner aux oppositions.

"Depuis octobre 2017, 200 places de CRA (centres de rétention administrative) ont été ouvertes" et pour 2019 un "plan d'investissement" dans ces centres est prévu, à hauteur de 48 millions d'euros, a précisé le ministre.

L'Insoumise Danièle Obono a critiqué "le choix de l'enfermement" tandis que Les Républicains, par la voix de Pierre-Henri Dumont, ont dénoncé un "laxisme dans les éloignements" et un refus de "trancher entre moins et plus d'immigration".

Ludovic Pajot (RN) a cherché en vain à réduire l'enveloppe allouée à l'allocation pour les demandeurs d'asile, tandis qu'Éric Ciotti (LR) a interrogé le ministre sur la revalorisation de cette allocation, qui "gêne".

Le projet de budget immigration-asile-intégration, adopté en première lecture par les députés, est prévu en hausse de 13% à périmètre constant, atteignant 1,58 milliard d'euros.

Christophe Castaner, qui a succédé mi-octobre à Gérard Collomb, a évoqué un "changement d'échelle de notre politique d'intégration" pour ceux arrivant légalement en France, avec "89 millions de crédits supplémentaires" en 2019. Il est prévu de doubler le nombre d'heures de cours de français, d'éducation civique et de renforcer l'accompagnement à l'insertion professionnelle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…