5 331.15 PTS
+0.23 %
5 330.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 246.30
+0.27 %
DAX PTS
13 027.35
+0.26 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 261.76
-0.60 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Cancer: hausse "intenable" du coût de la prise en charge

| AFP | 355 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Institut Curie demande de la transparence
Le président de l'Institut Curie demande de la transparence" dans le processus d'élaboration d'un médicament par les laboratoires ( DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives )

La hausse annuelle du coût de la prise en charge du cancer est devenue "intenable" et "si on laisse faire, cela va mal finir", estime mercredi le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, dans une interview à Libération.

"En 2000, nous avions un coût du cancer à 15 milliards tout compris: assurance maladie, arrêts maladie, taxis etc., dont un milliard pour les médicaments. Aujourd'hui, nous en sommes à 16,5 milliards, dont 3,5 milliards pour les médicaments", précise-t-il. Selon lui, cette augmentation "est forte mais elle reste supportable, sauf si on s'attarde sur les trois dernières années...".

"Nous sommes sur une pente d'un milliard par an d'augmentation, et si on se projette en 2025, on se retrouve avec près de dix milliards pour les médicaments du cancer. Nous sommes entrés dans un taux d'augmentation annuelle qui est devenu intenable", ajoute-t-il, "si on laisse faire, cela va mal finir".

Le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, le 22 novembre 2014 à Paris
Le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, le 22 novembre 2014 à Paris ( MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives )

"Pour l'instant, en France, on tient. On arrive à faire face et à prendre en charge le remboursement (...). L'inquiétude est pour après", souligne-t-il.

Pour le président de l'Institut Curie, "il faut de la transparence" dans le processus d'élaboration d'un médicament par les laboratoires, en distinguant "clairement le coût de la recherche et le coût de la fabrication". "Les firmes disent qu'elles mettent dix molécules dans les tuyaux pour qu'une seule marche. Eh bien, pourquoi pas ? Vérifions, qu'elles nous disent lesquelles, combien cela a coûté", déclare M. Philip.

Le président de l'Institut Curie insiste par ailleurs sur la nécessité "d'inclure les patients dans le système". "On l'a vu avec le VIH, les malades ont imposé la transparence, c'est là la solution, du moins le levier", dit-il, appelant à "aller vers le juste prix".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2017

Les marchés européens progressent légèrement après un début de séance en baisse modeste. Les investisseurs semble avoir digérer - pour le moment - l’échec des négociations en Allemagne…

Publié le 20/11/2017

Natixis a présenté dimanche les objectifs de son nouveau plan stratégique 2018-2020, qui vise notamment une amélioration de sa rentabilité et de la rémunération de ses actionnaires. En Bourse,…

Publié le 20/11/2017

Sous les 5% du tour de table

Publié le 20/11/2017

Renault et Al-Futtaim ont conclu un contrat cadre portant sur l’assemblage et la distribution de véhicules Renault au Pakistan. Dans le cadre des accords conclus, Renault apportera ses derniers…

Publié le 20/11/2017

Le temps de la moisson ?

CONTENUS SPONSORISÉS