En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.19 PTS
-0.07 %
5 431.00
+0.04 %
SBF 120 PTS
4 346.62
-
DAX PTS
12 540.73
-
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Cancer: hausse "intenable" du coût de la prise en charge

| AFP | 519 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Institut Curie demande de la transparence
Le président de l'Institut Curie demande de la transparence" dans le processus d'élaboration d'un médicament par les laboratoires ( DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives )

La hausse annuelle du coût de la prise en charge du cancer est devenue "intenable" et "si on laisse faire, cela va mal finir", estime mercredi le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, dans une interview à Libération.

"En 2000, nous avions un coût du cancer à 15 milliards tout compris: assurance maladie, arrêts maladie, taxis etc., dont un milliard pour les médicaments. Aujourd'hui, nous en sommes à 16,5 milliards, dont 3,5 milliards pour les médicaments", précise-t-il. Selon lui, cette augmentation "est forte mais elle reste supportable, sauf si on s'attarde sur les trois dernières années...".

"Nous sommes sur une pente d'un milliard par an d'augmentation, et si on se projette en 2025, on se retrouve avec près de dix milliards pour les médicaments du cancer. Nous sommes entrés dans un taux d'augmentation annuelle qui est devenu intenable", ajoute-t-il, "si on laisse faire, cela va mal finir".

Le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, le 22 novembre 2014 à Paris
Le président de l'Institut Curie, Thierry Philip, le 22 novembre 2014 à Paris ( MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives )

"Pour l'instant, en France, on tient. On arrive à faire face et à prendre en charge le remboursement (...). L'inquiétude est pour après", souligne-t-il.

Pour le président de l'Institut Curie, "il faut de la transparence" dans le processus d'élaboration d'un médicament par les laboratoires, en distinguant "clairement le coût de la recherche et le coût de la fabrication". "Les firmes disent qu'elles mettent dix molécules dans les tuyaux pour qu'une seule marche. Eh bien, pourquoi pas ? Vérifions, qu'elles nous disent lesquelles, combien cela a coûté", déclare M. Philip.

Le président de l'Institut Curie insiste par ailleurs sur la nécessité "d'inclure les patients dans le système". "On l'a vu avec le VIH, les malades ont imposé la transparence, c'est là la solution, du moins le levier", dit-il, appelant à "aller vers le juste prix".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

La Bourse de Paris a fini la semaine en petite hausse, profitant d'une certaine accalmie dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pour poursuivre sa remontée de la veille.

Publié le 16/07/2018

Orchestra-Prémaman dévoile un chiffre d'affaires du premier trimestre (1er mars au 31 mai 2018) de 140,4 ME en baisse de -8,9%, "du fait d'un...

Publié le 16/07/2018

Carmina Abad Sanchez prend la tête des opérations dans la région

Publié le 16/07/2018

Antalis a acquis le distributeur roumain de supports de communication visuelle Verla, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 8 millions d'euros. Cette opération est soumise à…

Publié le 16/07/2018

Covivio Hotels, filiale de Covivio (nouveau nom de Foncière des Régions) affiche à fin juin 2018, une valeur du patrimoine immobilier, en part du...