5 542.55 PTS
-0.11 %
5 488.0
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 430.65
-0.03 %
DAX PTS
12 938.01
+0.65 %
Dowjones PTS
24 753.09
-0.24 %
6 960.92
+0.16 %
Nikkei PTS
22 450.79
+0.06 %

Cancer: davantage de traitements, de survivants, mais aussi de malades

| AFP | 484 | Aucun vote sur cette news
Des chirurgiens-oncologistes  interviennent sur un patient dans un service de l'institut Paoli-Calmettes, à Marseille, le 2 novembre 2017
Des chirurgiens-oncologistes interviennent sur un patient dans un service de l'institut Paoli-Calmettes, à Marseille, le 2 novembre 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

La recherche sur le cancer donne de plus en plus de traitements et fait progresser la survie, mais la Journée mondiale contre le cancer dimanche est l'occasion de rappeler qu'il y a de plus en plus de malades.

Le cancer, ou l'ensemble des pathologies qu'on regroupe sous ce nom générique, a tué 8,8 millions de personnes en 2015 selon l'Organisation mondiale de la santé.

Cela en fait la deuxième cause de mortalité mondiale, après les maladies cardiovasculaires.

Le paradoxe, c'est que l'on survit de mieux en mieux grâce aux progrès de la médecine, mais que le nombre de cas augmente. D'après l'OMS, il devrait bondir de 70% au cours des deux décennies à venir.

Cancers dans le monde
Cancers dans le monde ( Simon MALFATTO / AFP )

"On sait prévenir. On sait dépister. On sait guérir, de mieux en mieux. On sait comment prendre en charge. Et, au mieux, on fait du surplace dans la lutte contre le cancer", dit à l'AFP Christophe Leroux, délégué à la communication de la Ligue contre le cancer en France.

Pour l'organisation, qui fête ses 100 ans cette année, le combat n'est jamais fini.

Plusieurs facteurs expliquent la fréquence croissante de la maladie dans le monde.

D'abord le vieillissement de la population, puisque le risque d'attraper un cancer augmente avec l'âge.

Ensuite, il y a des facteurs structurels. Les ravages du tabac, premier produit responsable du cancer dans le monde. La "malbouffe", la généralisation dans le monde d'une alimentation industrielle qui fait progresser l'obésité, facteur de risque.

Enfin l'industrialisation et l'urbanisation mal maîtrisées, à l'origine de cancers dus à l'exposition à des polluants comme l'amiante, les métaux lourds, les dioxines, les particules fines, etc.

- Inégalités face aux soins -

Une étude que vient de publier la revue Lancet, portant sur 37,5 millions de malades entre 2000 et 2014, montre que la survie progresse cependant.

"Si l'on veut moins de morts de cancer, il y a deux moyens: premièrement une meilleure prévention, deuxièmement améliorer l'issue" pour les personnes atteintes, dit à l'AFP l'un de ses auteurs, Michel Coleman, épidémiologiste de l'École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres.

Pour le cancer du sein par exemple, la survie reste élevée dans les pays les plus riches de la planète (90% aux États-Unis, 87% en France par exemple), et elle a beaucoup augmenté dans les pays en développement.

En Algérie par exemple, des données certes très incomplètes sont encourageantes: 77% des femmes atteintes survivaient en 2010-2014, contre 39% en 2000-2004.

Et dans le cancer comme ailleurs, l'argent est le nerf de la guerre. L'"équité" est d'ailleurs le thème de cette Journée mondiale en 2018. Et les sommes nécessaires pour soigner le cancer sont si élevées que cette équité est très mal assurée aujourd'hui.

"Il semble plausible que le coût mondial des traitements et soins du cancer en 2017 doit déjà avoir largement dépassé 300 milliards de dollars", d'après les chercheurs qui ont publié dans Lancet.

Une autre étude, dans Cancer Epidemiology, estime à 46 milliards de dollars la productivité perdue chaque année dans les cinq pays des "Brics" (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), qui concentrent 42% des morts du cancer.

"Le manque d'accès aux traitements entraîne des morts prématurées qui auraient pu être évitées", souligne Sanchia Aranda, directrice générale du Cancer Council Australia.

La recherche progresse pourtant, qu'elle soit fondamentale ou appliquée, avec de plus en plus d'études, de laboratoires, de traitements.

En mai, le groupe de services à l'industrie pharmaceutique Iqvia recensait plus de "600 molécules au stade final de développement" dans le monde, contre quelque 400 dix ans auparavant. Mais tous les malades n'en bénéficient pas aussi vite.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/05/2018

BLEECKER         COMMUNIQUE DE PRESSE         RESULTATS SEMESTRIELS AU 28.02.2018       Paris, le 25 mai 2018       Le Groupe BLEECKER publie aujourd'hui ses…

Publié le 25/05/2018

A la suite de l'accord du conseil d'administration de Beni Stabili, le 24 mai, le conseil d'administration de Foncière des Régions a approuvé à l'unanimité le projet de fusion entre les deux…

Publié le 25/05/2018

Safran annonce que son Assemblée générale des actionnaires 2018 a décidé le versement d’un dividende de 1,60 euro par action et approuvé l’ensemble des résolutions proposées. La mise en…

Publié le 25/05/2018

HF COMPANY Société anonyme au capital de 1 670 631.50 EUROS Siège social : Node Park Touraine 37310 Tauxigny 405 250 119 R.C.S. TOURS       Tauxigny, le 25 mai…

Publié le 25/05/2018

Faible croissance...