En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 001.83 PTS
-0.46 %
4 987.5
-0.43 %
SBF 120 PTS
3 992.22
-0.52 %
DAX PTS
11 306.18
-0.31 %
Dowjones PTS
25 217.70
-0.77 %
6 757.57
-1.59 %
1.145
+0.31 %

Canada: compte à rebours vers une légalisation historique du cannabis

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
Un employé s'occupe de plants de cannabis à des fins médicales, le 5 décembre 2016 à Smiths Falls au Canada
Un employé s'occupe de plants de cannabis à des fins médicales, le 5 décembre 2016 à Smiths Falls au Canada ( Lars Hagberg / AFP/Archives )

A partir de mercredi, les Canadiens pourront acheter et consommer du cannabis en toute légalité: une réforme sans précédent pour un pays occidental, qui soulève encore de nombreuses questions et inquiétudes.

A la veille de la légalisation, le Premier ministre Justin Trudeau a justifié à nouveau la concrétisation de cette promesse phare de sa campagne électorale de 2015.

"On n'est pas en train de contrôler le cannabis parce qu'on pense que c'est bon pour la santé. Au contraire, on est en train de contrôler le cannabis parce qu'on sait que ce n'est pas bon pour nos enfants", a-t-il dit en arrivant au Parlement.

A compter de mercredi, il sera donc permis aux Canadiens de 18 ans et plus --mais 19 ans dans la plupart des provinces-- d'en cultiver, posséder et consommer à des fins récréatives, une première dans un pays occidental, cinq ans après l'Uruguay, pionnier en la matière.

Mais dès minuit dans la nuit de mardi à mercredi, les adeptes de cannabis de Saint-Jean-de-Terre-Neuve (côte Est) pourront en acheter dans le premier magasin à ouvrir ses portes au Canada.

La légalisation du cannabis entre en vigueur mercredi 17 octobre 2018 au Canada
La légalisation du cannabis entre en vigueur mercredi 17 octobre 2018 au Canada ( MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP )

"J'offrirai beaucoup plus de variétés que les trafiquants du marché noir, donc vous aurez plus de choix à mon magasin. Les prix seront très semblables", a assuré le propriétaire de la boutique THC Distribution, Thomas H. Clarke, sur la chaîne CBC.

Situation tout autre au Manitoba et en Nouvelle-Ecosse, où les propriétaires de boutiques spécialisées anticipent une pénurie de certains produits dans les premiers jours suivant la légalisation, alors que l'un de ses buts est d'assécher le marché illégal.

- Naviguer en "eaux inconnues" -

Des plants de cannabis le 12 octobre 2018 à Lincoln, en Ontario
Des plants de cannabis le 12 octobre 2018 à Lincoln, en Ontario ( Lars Hagberg / AFP/Archives )

Or ce dernier ne disparaîtra pas comme par magie du jour au lendemain, prédit l'institut économique C. D. Howe, car le gouvernement fédéral n'a octroyé de licences de production que pour combler environ 30 à 60% de la demande dans la première année.

Les Canadiens ont consommé 773 tonnes de cannabis en 2017. Mais Bill Blair, ancien chef de police de Toronto, maintenant ministre chargé de la Réduction du crime organisé, reste optimiste et croit pouvoir ravir 25% du marché noir d'ici la fin de l'année et environ la moitié d'ici un an.

"De nombreuses personnes pensent que la légalisation est un événement, mais c'est un processus", explique-t-il à l'AFP.

"Pendant près d'un siècle, les groupes criminels contrôlaient entièrement le marché, 100% de sa production et de sa distribution et ils en ont tiré des bénéfices de plusieurs milliards de dollars chaque année", rappelle-t-il. "Je soupçonne qu'ils ne vont pas disparaître tranquillement du jour au lendemain".

Eradiquer le marché noir prendra au moins quatre ans, estime le ministère de la Justice.

Et tout dépendra des prix de vente, qui devront concurrencer le plus possible ceux du marché illicite, où le gramme se vend en moyenne 6,79 dollars canadiens (4,53 euros), selon une enquête de l'institut Statistique Canada.

Mais le crime organisé s'ajuste, abaissant ses prix depuis quelques semaines, ce qui a amené la Société québécoise du cannabis, monopole public, à revoir à la baisse les siens. Elle proposera du cannabis à partir de 5,29 dollars le gramme, taxes comprises, de façon à couper l'herbe sous le pied aux trafiquants.

Des plants de cannabis en Uruguay, photographiés le 23 août 2018, autre pays où la marijuana a été légalisée il y a cinq ans
Des plants de cannabis en Uruguay, photographiés le 23 août 2018, autre pays où la marijuana a été légalisée il y a cinq ans ( Miguel ROJO / AFP )

"Il n'y a pas de doute que les Canadiens naviguent en eaux inconnues", a reconnu lundi Brian Palmer, président de l'Association canadienne des policiers, tout en assurant que la police était prête à faire face à la légalisation et à la conduite avec facultés affaiblies par le cannabis.

L'opposition à Justin Trudeau n'en démord pas cependant et reproche au Premier ministre d'avoir précipité la marche vers la légalisation du cannabis, prenant de court villes, policiers et médecins, qui "n'ont pas eu le temps nécessaire" de se préparer, a déploré le député conservateur Alain Rayes.

Une majorité de Canadiens soutiennent ou acceptent la légalisation du cannabis, selon un sondage Abacus lundi auprès de 3.000 personnes.

Le président d'Abacus, Dave Colletto, juge néanmoins que la légalisation représente un "vrai risque" pour Justin Trudeau à un an des législatives fédérales, son gouvernement risquant d'être blâmé pour tout dérapage pouvant survenir en cours de route.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2018

Lundi 19 novembreAucune publication attendue Mardi 20 novembre Aucune publication attendueMercredi 21 novembre ALTICE EUROPE L'opérateur propriétaire de SFR publiera ses résultats du troisième…

Publié le 19/11/2018

Lundi 19 novembre16h00 aux Etats-UnisIndice NAHB de la confiance des constructeurs immobiliers pour le mois de novembreMardi 20 novembre14h30 aux Etats-UnisMises en chantier et permis de…

Publié le 19/11/2018

Dans le sillage du marché, PSA Groupe pointe en légère baisse (-0?4% à 19?7 euros), et résiste plutôt bien à la chute de Renault qui s'effondre de...

Publié le 19/11/2018

Orange Business Services, qui accompagne déjà les villes dans la gestion et la gouvernance de leurs données, annonce - à l'occasion du salon des...

Publié le 19/11/2018

Dans l’attente d’informations précises émanant de Carlos Ghosn, Président-Directeur Général de l’entreprise, les Administrateurs consultés expriment leur attachement à la défense de…