En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

Cachemire: des avions pakistanais ont violé l'espace aérien indien

| AFP | 285 | Aucun vote sur cette news
Manifestation contre le Pakistan, le 26 février 2019 à Ahmedabad, en Inde
Manifestation contre le Pakistan, le 26 février 2019 à Ahmedabad, en Inde ( SAM PANTHAKY / AFP )

Des avions pakistanais ont brièvement violé mercredi matin l'espace aérien indien dans la région disputée du Cachemire et ont été repoussés, a rapporté l'agence de presse indienne PTI, ce qu'a confirmé à l'AFP une source gouvernementale locale.

Cette incursion au-dessus de la très militarisée ligne de cessez-le-feu au Cachemire survient au lendemain d'une "frappe préventive" de l'Inde au Pakistan, qui a provoqué une nouvelle flambée de tensions entre les deux puissances nucléaires d'Asie du Sud.

Un haut responsable du gouvernement de l'Etat indien du Jammu-et-Cachemire a indiqué à l'AFP que des chasseurs pakistanais avaient brièvement franchi la frontière de facto entre les deux pays au Cachemire et été repoussés par l'armée de l'air indienne, sans donner davantage de détails.

Le Cachemire en Inde et au Pakistan
Le Cachemire en Inde et au Pakistan ( AFP / AFP )

Selon l'agence indienne Press Trust of India (PTI), cette incursion a eu lieu dans les secteurs de Poonch et Nowshera et les avions auraient largué des bombes sur le chemin retour. Il n'était pas fait état dans l'immédiat de dégâts ou victimes.

L'armée indienne a assuré avoir mené mardi un raid contre un camp d'entraînement du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed, très actif dans la lutte armée contre New Delhi dans la vallée de Srinagar, disant y avoir tué "un très grand nombre" de combattants.

Islamabad avait dénoncé une "agression intempestive" et promis d'y répondre "à l'heure et à l'endroit de son choix". Le Pakistan nie le déroulé de la "frappe" et fait seulement état d'une incursion d'avions indiens dans son espace aérien, qui auraient largué une charge utile qui n'aurait fait ni dégâts ni victimes selon cette version.

New Delhi a expliqué l'action mardi par le fait que le groupe - qui avait revendiqué l'attentat suicide dans la partie indienne du Cachemire ayant provoqué la mort d'au moins 40 paramilitaires indiens le 14 février - préparait de nouveaux attentats en Inde.

Photo transmise par les autorités pakistanaises le 26 février 2019 des dommages causés aux arbres et au terrain après une frappe de l'armée de l'air indienne à Balakot
Photo transmise par les autorités pakistanaises le 26 février 2019 des dommages causés aux arbres et au terrain après une frappe de l'armée de l'air indienne à Balakot ( HANDOUT / ISPR/AFP )

Les autorités indiennes ont toutefois essayé de limiter le risque d'escalade indo-pakistanaise en présentant cette frappe comme "préventive" et "non militaire".

L'Inde et le Pakistan se sont livrés trois guerres dans le passé, dont deux au sujet du Cachemire, une région himalayenne en majorité peuplée de musulmans, divisée entre ces deux pays qui la revendiquent chacun depuis leur indépendance de l'empire colonial britannique en 1947.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...