En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 797.57 PTS
-0.68 %
5 793.0
-0.75 %
SBF 120 PTS
4 564.17
-0.75 %
DAX PTS
12 927.97
-1.36 %
Dow Jones PTS
27 909.60
-0.38 %
8 362.74
+0. %
1.108
+0.11 %

C1: Neymar, jeu, mental... le PSG premier mais encore perfectible

| AFP | 1257 | 1 par 1 internautes
Les joueurs du Real Madrid et du PSG se saluent à l'issue du match en Ligue des champions, le 26 novembre 2019, à Bernabeu à Madrid
Les joueurs du Real Madrid et du PSG se saluent à l'issue du match en Ligue des champions, le 26 novembre 2019, à Bernabeu à Madrid ( JAVIER SORIANO / AFP )

Un parcours européen presque parfait, mais plusieurs interrogations soulevées, notamment autour de Neymar: le nul arraché mardi face au Real Madrid (2-2) a montré au PSG qu'il restait des ajustements à opérer pour espérer briser le plafond de verre des huitièmes de Ligue des champions.

"Il y a aussi des choses positives à retenir: la performance de Keylor (Navas), la mentalité à la fin, la qualité des gars entrés (en jeu) avec Neymar, Pablo Sarabia et Draxler qui ont fait la différence. C'est bien pour nous afin de grandir", a positivé l'entraîneur parisien Thomas Tuchel, dont l'équipe termine première de sa poule.

Limites au milieu et vertus mentales

Quel est le vrai visage européen du PSG ? Celui conquérant et sûr de sa force collective lors du 3-0 au Parc des Princes en septembre dernier, ou le nul miraculeux (2-2) à Madrid où Paris a souffert pendant 80 minutes ?

"C'est vrai qu'on n'a pas fait le meilleur match de la saison, a admis le directeur sportif parisien Leonardo, au micro de RMC Sport. La souffrance, cela construit aussi un groupe".

L'attaquant madrilène Eden Hazard au milieu de deux joueurs parisiens, Marquinhos (g) et Idrissa Gueye (d), lors u match de C1 PSG-Real Madrid, le 26 novembre 2019 à Madrid
L'attaquant madrilène Eden Hazard au milieu de deux joueurs parisiens, Marquinhos (g) et Idrissa Gueye (d), lors u match de C1 PSG-Real Madrid, le 26 novembre 2019 à Madrid ( JAVIER SORIANO / AFP )

A condition que le trident du milieu de terrain se remette de sa pire prestation depuis le début de saison. A l'inverse du match aller, Marquinhos, Idrissa Gueye et Marco Verratti ont été dominés comme jamais dans l'intensité et l'engagement par les Madrilènes.

Symbole de ce naufrage, Gueye, la recrue sénégalaise qui avait éteint pratiquement à lui seul le collectif madrilène à Paris. Sorti à la mi-temps, "Gana" a vu ses partenaires renverser la situation en fin de match dans un schéma plus offensif.

De quoi remettre en question ce verrou à trois têtes à l'avenir ? Tuchel préfère retenir les vertus mentales de son équipe, davantage habituée à subir les "remontadas" qu'à les provoquer.

"Cela peut être un match qui, à la fin, va nous donner confiance, nous montrer que c'est nécessaire de toujours croire que c'est possible", a souligné l'entraîneur parisien.

"Peut-être qu'on s'en servira avant le 8e de finale, car c'est une tâche très compliquée pour nous évidemment. Il y a de grands défis à venir et c'est peut-être une bonne expérience à vivre maintenant", a-t-il ajouté.

Gérer Neymar et les "cinq fantastiques"

Reste maintenant à gérer les égos des "cinq fantastiques" de son attaque, Neymar et Edinson Cavani en tête.

L'attaquant brésilien du PSG Neymar, pendant le match de Ligue des champions contre le Real Madrid, le 26 novembre 2019, à Madrid
L'attaquant brésilien du PSG Neymar, pendant le match de Ligue des champions contre le Real Madrid, le 26 novembre 2019, à Madrid ( GABRIEL BOUYS / AFP )

Remplaçant au coup d'envoi, le N.10 brésilien n'a pas réussi à faire basculer la rencontre lors de son entrée en jeu, près d'un an après son dernier match en C1 avec Paris contre Belgrade (victoire 4-1). Il est sorti le visage fermé des couloirs du stade Santiago-Bernabeu.

Avec une décision aussi forte, Tuchel risque-t-il de "perdre" son "joueur-clé", tout proche d'un départ cet été au Barça ? "Non, je n'ai pas peur car on a une connexion entre nous et j'ai été honnête avec lui. On avait fait la même chose avec Kylian (Mbappé) à Bruges et Galatasaray", a-t-il répondu.

"Il a manqué six semaines et n'a joué qu'une fois, ce n'était pas nécessaire de prendre le risque qu'il commence. J'ai fait ça pour lui aussi, pour sa santé", a-t-il ajouté.

Navas, la grande satisfaction

Pour contenter aussi bien sa superstar, que les autres "cracks" Mbappé, Di Maria, Icardi et Cavani, Tuchel va-t-il être tenté de changer son plan de jeu en 4-4-2 ou 4-2-3-1 ? C'est l'enjeu majeur des prochaines semaines.

Le gardien costaricien du PSG Keylor Navas plonge pour arrêter un tir, lors du match en Ligue des champions contre le Real Madrid, le 26 novembre 2019, à Madrid
Le gardien costaricien du PSG Keylor Navas plonge pour arrêter un tir, lors du match en Ligue des champions contre le Real Madrid, le 26 novembre 2019, à Madrid ( JAVIER SORIANO / AFP )

En attendant de trancher sur le plan tactique, le technicien allemand peut s'appuyer sur une grande satisfaction: Keylor Navas, l'homme du match avec dix arrêts salvateurs contre ses anciens coéquipiers.

"Il nous a tenu dans le match, tout le temps. C'était une prestation incroyable, il a une sérénité et une qualité... Aujourd'hui, il est très important et est déjà une référence de ce groupe-là, comme gardien", a salué Leonardo.

Recruté au Real contre une dizaine de millions d'euros, le gardien costaricien, triple vainqueur de la C1, a même reçu une ovation de son ancien public.

"Aujourd'hui, le PSG c'est chez moi, et je vais faire tout ce que je peux pour essayer d'aider le club", a-t-il assuré après sa performance XXL. Paris en aura besoin au printemps !

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Confrontées à une énorme dette, la maison-mère de Casino ainsi que ses filiales et holdings ont obtenu, par jugements du 23 mai 2019, l'ouverture de procédures de sauvegarde pour une période…

Publié le 10/12/2019

Sanofi grimpe de 4% désormais à 85,2 euros, les investisseurs saluant ce jour la nouvelle feuille de route du laboratoire...

Publié le 10/12/2019

Ça se précise pour le réseau de fibre optique d'Altice Europe au Portugal...

Publié le 10/12/2019

La présentation stratégique de Paul Hudson, à la tête de Sanofi depuis septembre, était très attendue ce matin par le marché. Le dirigeant britannique a relevé le défi. Sous sa houlette, le…

Publié le 10/12/2019

Capgemini perd près de 2,5% à 103,7 euros en fin de matinée à Paris...