En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-0.18 %
5 244.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 158.74
-0.32 %
DAX PTS
11 346.65
-0.15 %
Dowjones PTS
25 473.27
-0.11 %
7 296.06
-0.41 %
1.131
+0.09 %

C1: Lyon succombe face au Barça de Messi, qui file en quarts

| AFP | 161 | Aucun vote sur cette news
La star du Barça Lionel Messi marque contre Lyon en 8es de finale retour de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou
La star du Barça Lionel Messi marque contre Lyon en 8es de finale retour de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou ( PAU BARRENA / AFP )

Ni exploit, ni quarts: trop timoré, Lyon a sombré à Barcelone (5-1) face à l'inaltérable Lionel Messi, double buteur et double passeur mercredi en huitième retour de Ligue des champions. Voilà les Catalans qualifiés et la France sans le moindre rescapé en C1.

Le printemps n'est même pas arrivé qu'il est déjà terminé pour les clubs français, absents du top 8 de l'épreuve-reine européenne pour la deuxième année d'affilée, alors que le Barça est un habitué: 12e quart consécutif, un record!

On peut en rejeter la faute sur le Paris SG, surpris par Manchester United la semaine dernière, ou sur la stratégie frileuse de Lyon, qui a attendu une mi-temps mercredi pour tenter de jouer et de faire valoir le bon résultat du match aller (0-0).

Mais la faute en incombe aussi à Messi: au Camp Nou, l'Argentin a répliqué au triplé de son grand rival Cristiano Ronaldo la veille, avec un penalty inscrit d'une panenka (18e) et un but salvateur (78e), ainsi qu'un doublé de passes décisives pour Gerard Piqué (81e) et Ousmane Dembélé (86e).

"Quand il est à un tel niveau, il est quasi inarrêtable, a commenté Bruno Genesio, entraîneur de l'OL. On a fait ce qu'on a pu mais à ce niveau de jeu et de motivation, c'est un génie, l'un des meilleurs joueurs de tous les temps".

Philippe Coutinho avait entretemps alourdi le score (31e) sur une offrande de Luis Suarez, excellent lui aussi, et les Barcelonais n'auront vraiment eu peur que pendant 20 minutes, entre le but du 2-1 de Lucas Tousart (58e), qui a ramené Lyon à un but de l'exploit, et le doublé salvateur de Messi (78e).

Vingt minutes pour bousculer une équipe aussi expérimentée que le Barça, c'est trop peu et ça n'a pas suffi au Camp Nou. Car la première période a été comme un prolongement du match aller: domination barcelonaise, souffrance lyonnaise.

La feuille morte de Messi

Le gardien de but de Lyon Anthony Lopes va chercher un ballon dans ses filets suite à un but du Barcelonais Philippe Coutinho en 8es de finale retour de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou
Le gardien de but de Lyon Anthony Lopes va chercher un ballon dans ses filets suite à un but du Barcelonais Philippe Coutinho en 8es de finale retour de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou ( Josep LAGO / AFP )

Ce n'est jamais bon signe pour une équipe quand son meilleur joueur se trouve être son gardien. Jamais bon signe non plus quand ledit portier, Anthony Lopes, est contraint de céder sa place à la demi-heure de jeu (34e), victime d'un choc fortuit avec Coutinho et apparemment blessé au torse.

Car auparavant, l'international portugais avait été le seul Lyonnais à contenir les déferlantes catalanes (3e, 4e, 14e, 29e). Ces arrêts n'ont pas découragé le Barça, auteur d'un monologue qui a souvent laissé sans voix les Lyonnais et leur défense à cinq dirigée par Marcelo, incertain avant la rencontre.

Hélas pour les Gones, le défenseur Jason Denayer a protesté en vain de son innocence lorsqu'il a taclé dans la surface Luis Suarez et que ce dernier, avec une pointe de vice, a semblé marcher sur la chaussure du Belge et non être déséquilibré par lui. Pour autant, après validation de l'assistance vidéo (VAR), le penalty a été accordé et Lopes n'a rien pu faire sur la feuille morte de Messi.

"Je viens de regarder à nouveau des images, il n'y absolument pas penalty", a râlé Jean-Michel Aulas, président de Lyon, sur RMC Sport.

Quelques minutes plus tard, le portier n'a rien pu faire non plus devant Suarez, qui s'est débarrassé de Marçal en un contrôle pour fixer Lopes et servir à sa gauche Coutinho, auteur du 2-0 (31e).

Brièvement, l'OL y a cru

Le meneur de jeu de Lyon Nabil Fekir bien impuissant sur le terrain du Barça en 8es de finale de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou
Le meneur de jeu de Lyon Nabil Fekir bien impuissant sur le terrain du Barça en 8es de finale de la Ligue des champions, le 13 mars 2019 au Camp Nou ( Josep LAGO / AFP )

Dans ce sombre scénario, la frappe puissante de Tanguy Ndombélé au ras du poteau (10e) aura été une éclaircie passagère, de même que le tir légèrement dévié de Moussa Dembélé (22e), mais l'OL n'avait cadré aucune tentative à la pause.

Dos au mur, à 45 minutes d'une élimination, Lyon a dû montrer les crocs. Enfin, son pressing s'est fait mordant, enfin le Barça a peiné à ressortir proprement le ballon, enfin les supporters français, tout là-haut dans leur tribune, ont pu donner de la voix.

Alors, brièvement, l'OL y a cru. Il a réduit la marque sur un geste de grande classe, cet enchaînement de Lucas Tousart, contrôle de la poitrine-reprise au ras du poteau, après un ballon mal dégagé par la défense (58e).

"Nous avons souffert un moment après le 2-1, ils nous ont compliqué la vie sur coup de pied arrêté. Mais par chance, le but du 3-1 est arrivé pour nous tranquilliser", a reconnu Messi, comeilleur buteur de cette C1 avec 8 buts et ambitieux pour la suite de la compétition: "Le plus difficile, c'est ce qui nous attend."

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

La signature d’un méga-contrat était attendue. Elle a eu lieu. Ainsi, Airbus et la China Aviation Supplies Holding Company (CASC) ont signé un accord portant sur l’acquisition de 290 avions de…

Publié le 25/03/2019

Eurazeo a annoncé avoir été choisi par CIC et BNP Paribas, pour gérer un fonds d’1 à 1,5 milliard d’euros dédié aux sociétés françaises et européennes ayant comme stratégie de se…

Publié le 25/03/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 25/03/2019

La marge nette revient à 4,2% du chiffre d'affaires

Publié le 25/03/2019

Dans un contexte marqué par la persistance d’incertitudes économiques et politiques en Europe, Trigano a réalisé au deuxième trimestre 2018-2019 (clos fin février) un chiffre d’affaires de…