En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 837.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 567.95
+0.67 %
6 653.50
+0.10 %
1.138
+0.17 %

"C'est monté très vite": après la crue de la Marne, des habitants les pieds dans l'eau

| AFP | 746 | Aucun vote sur cette news
Des employés municipaux transportent des habitant en barque sur la Marne en crue à Gournay-sur-Marne près de Paris, le 2 février 2018
Des employés municipaux transportent des habitant en barque sur la Marne en crue à Gournay-sur-Marne près de Paris, le 2 février 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

"C'est monté très vite." Caves, jardins ou garages inondés: les habitants de la petite ville de Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) se sont retrouvés vendredi les pieds dans l'eau après une importante crue de la Marne dans la nuit.

Il y a ceux qui le prennent avec le sourire : Charles, 67 ans, bottes au pied, sort de chez lui une bouteille de champagne de marque à la main. Ce chef d'entreprise vient d'évacuer ses bureaux. "Quitte à se noyer, autant se noyer dans l'alcool !", rigole un de ses salariés.

Dans la nuit, l'eau a peu à peu envahi le jardin de la grande maison, où se trouvent aussi les bureaux de cette entreprise de poissonnerie de gros. "Depuis 05H00 ça monte, ça monte ! On a commencé par se replier dans la véranda pour travailler, mais là ça devenait trop risqué", raconte Charles à l'AFP. "L'eau a envahi le garage, les cabanes de jardin, c'est le bordel."

D'autres habitants, comme Jeanne, 75 ans, sont un peu plus préoccupés. "On a l'habitude, mais on est un peu inquiets quand même". "Ce matin, j'étais en peignoir et j'ai vu l'eau monter dans la rue".

"C'est allé super vite", ajoute Eric Schlegel, maire sans étiquette de la ville. Vers 2H00 du matin l'eau a franchi le mur anti-crue et a déferlé sur la rive de la Marne, inondant caves, jardins ou garages de ces demeures cossues construites au bord de la rivière.

En milieu de journée, elle avait atteint 5,60 mètres et devait continuer à monter. Le pic de crue était attendu samedi à 5,80 mètres après celui de la Seine qui a été atteint lundi.

Une dizaine d'habitants qui le souhaitaient ont été évacués, "surtout des personnes âgées", explique le maire. Mais aucun arrêté d'évacuation n'a pour l'heure été pris. Environ 400 foyers sont touchés par des pannes d'électricité ou des inondations à Gournay-sur-Marne et Noisy-le-Grand, la commune voisine, selon la préfecture.

- "On est un peu comme un Uber"-

A côté du pont de Gournay, les agents du service technique s'apprêtent à évacuer ou transporter en barque les habitants coincés par les eaux. "On fait des aller-retour", raconte un agent technique. "On a amené certaines personnes manger, d'autres faire des courses". "On est un peu comme un Uber".

Des employés municipaux construisent des pont de fortune après la crue de la Marne à Gournay-sur-Marne près de Paris, le 2 février 2018
Des employés municipaux construisent des pont de fortune après la crue de la Marne à Gournay-sur-Marne près de Paris, le 2 février 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Dans les rues alentours, un homme se hâte d'assembler des parpaings au pied de son portail qui donne sur une rue où l'eau monte peu à peu. D'autres ont installé bâches et sacs de sable pour colmater leur entrée.

"On en a pour deux semaines avant que ça redescende", soupire Hubert, 50 ans, bottes au pied.

Seule sa cave est pour l'instant inondée et les dégâts restent limités: du fait de leur proximité avec le cours d'eau, "les vieilles maisons d'ici sont surélevées, avec des caves semi-enterrées", explique-t-il.

Les habitants ont aussi été tenus informés de la montée des eaux "depuis une semaine, en temps réel", ajoute Nathalie, 45 ans, qui part travailler. "J'ai eu le temps de ranger ma cave, mon garage. J'ai tout enlevé".

Le mur anti-crues, construit dans les années 80, après un important débordement en 1983, a lui aussi permis de limiter les dégâts. "Sans lui "on aurait été sous l'eau depuis longtemps", assure Charles.

Mais des questions se posent aujourd'hui sur la régulation en amont de la rivière, la gestion des réservoirs d'eau et la densification urbaine, a dit à l'AFP la municipalité.

Mais pour Charles et certains de ses voisins, vendredi, "il faut relativiser". "On à la chance d'habiter en bord de Marne, dans un coin magnifique. Tous les vingt ans on a une crue, c'est la nature !"

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…