En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 191.57 PTS
-0.08 %
5 191.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 118.86
-0.04 %
DAX PTS
11 424.15
+0.19 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.133
-0.10 %

Brexit: Theresa May veut rouvrir l'accord de divorce avec l'UE

| AFP | 463 | Aucun vote sur cette news
La Première ministre britannique Theresa May sort du 10 Downing Street, le 29 janvier 2019 à Londres
La Première ministre britannique Theresa May sort du 10 Downing Street, le 29 janvier 2019 à Londres ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )

La Première ministre britannique Theresa May veut "rouvrir" l'accord de divorce qu'elle a conclu fin novembre avec l'Union européenne, a déclaré son porte-parole mardi, peu avant l'examen par les députés britanniques d'amendements censés leur donner la main sur ce dossier.

"Le Royaume-Uni continue de croire qu'il est absolument dans son intérêt de partir avec un accord, mais nous devons avoir un accord ayant le soutien du Parlement et cela nécessitera quelques modifications à l'accord de retrait", a-t-il déclaré lors d'un point presse régulier.

Mme May a déclaré à son cabinet, réuni mardi matin, que "des changements juridiques au +backstop+ seront nécessaires pour obtenir le soutien de la Chambre des communes", a-t-il ajouté, en référence à la disposition prévue dans l'accord de divorce censée éviter le retour d'une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

"Cela signifie rouvrir l'accord de retrait", a-t-il ajouté, tout en affirmant que malgré l'heure qui tourne, le gouvernement restait "déterminé à quitter (l'UE) le 29 mars" comme prévu.

Brexit : et après ?
Brexit : et après ? ( Gillian HANDYSIDE / AFP )

Interrogé sur la réaction de Bruxelles, qui a exclu une réouverture des négociations sur l'accord, le porte-parole a estimé que "le message des dirigeants européens est clair, ils veulent une sortie avec accord et ils comprennent que c'est dans l'intérêt de l'UE comme du Royaume-Uni".

Il a ajouté qu'"on pouvait s'attendre à ce que la Première ministre s'entretienne avec l'UE dans la journée".

L'accord de divorce signé par Mme May avec l'UE a été rejeté à une majorité écrasante par les députés britanniques.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Top 3 des institutions financières les plus fiables du pays...

Publié le 21/02/2019

  Paris, 21 Février, 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, annonce que son supercalculateur, le BullSequana X1000, est désormais opérationnel au CALMIP…

Publié le 21/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 21/02/2019

Atos a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 630 millions d'euros, en hausse de 5% et une marge opérationnelle de 1,260 milliard d'euros, en repli de 2,5%. Elle a représenté 10,3%…

Publié le 21/02/2019

Lors de la réunion du 20 février 2019, le Conseil d'administration d'Atos a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires, le versement en 2019 sur les…