En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
-
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
-
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.137
+0.11 %

Brésil: Michel Temer accusé de corruption et blanchiment d'argent

| AFP | 293 | Aucun vote sur cette news
Le président brésilien Michel Temer à Brasilia, au Brésil, le 6 décembre 2018
Le président brésilien Michel Temer à Brasilia, au Brésil, le 6 décembre 2018 ( EVARISTO SA / AFP/Archives )

La procureure générale du Brésil, Raquel Dodge, a accusé mercredi le président Michel Temer de corruption et de blanchiment d'argent dans une affaire de détournements dans le secteur portuaire, indique un communiqué du ministère public.

Ces accusations sont le résultat d'une enquête concernant des irrégularités dans un décret de mai 2017, date à laquelle M. Temer était déjà président, et qui ont profité à plusieurs entreprises du secteur portuaire, a précisé la procureure.

M. Temer prouvera devant les tribunaux qu'il "n'y a pas eu d'irrégularités dans le décret sur les ports, ni de bénéfices illégaux d'aucune entreprise", a réagi le Palais présidentiel de Planalto dans un communiqué.

Selon la procureure, M. Temer aurait reçu, par l'intermédiaire de quatre entreprises, des paiements indus du groupe Rodrimar, principal bénéficiaire du décret. Le responsable du groupe, Antonio Celso Grecco, a également été mis en cause, ainsi que l'ex-conseiller du président, Rodrigo Roucha Lores.

Au total, six personnes sont visées par cette enquête.

D'après la procureure, quelque 32 millions de réals (8,2 millions de dollars) auraient ainsi été détournés. Cette dernière a demandé que cette somme soit restituée par les accusés.

L'affaire avait été ouverte en septembre 2017.

C'est la troisième enquête judiciaire dans laquelle est accusé Michel Temer depuis qu'il est arrivé au pouvoir en août 2016, succédant à Dilma Rousseff, dont il était auparavant le vice-président, après la destitution de Mme Rousseff par le Congrès pour manipulation des comptes publics.

Les deux premières accusations contre M. Temer avaient été rejetées par un vote du Congrès. Son mandat prenant fin le 1er janvier, date à laquelle lui succèdera le président élu d'extrême droite Jair Bolsonaro, le pouvoir législatif n'aura cette fois pas le temps d'étudier cette nouvelle accusation, comme le stipule la cadre juridique brésilien.

Raquel Dodge a demandé, d'après le communiqué du ministère public, que l'affaire soit examinée par la justice fédérale de Brasilia à partir du 1er janvier.

D'après l'enquête, la participation de Michel Temer à des activités illégales du secteur portuaire a commencé en 1998, alors qu'il était député fédéral.

Le communiqué rappelle que M. Temer ne peut être poursuivi que pour des faits exécutés durant l'exercice de son mandat et, par conséquent, aucune autre accusation concernant des irrégularités pour des faits antérieurs n'a été retenue.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…