En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 621.91 PTS
-0.59 %
5 621.50
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 434.63
-0.60 %
DAX PTS
12 409.78
-0.47 %
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
+0.00 %
1.103
-0.40 %

Brésil: des centaines de nouveaux incendies en Amazonie

| AFP | 266 | Aucun vote sur cette news
Manifestants au Chili contre les feux dévorant la forêt amazonienne devant l'ambassade du Brésil à Santiago, 23 août  2019.
Manifestants au Chili contre les feux dévorant la forêt amazonienne devant l'ambassade du Brésil à Santiago, 23 août 2019. ( Martin BERNETTI / AFP )

Des centaines de nouveaux incendies de forêts faisaient rage samedi à travers le Brésil, selon les dernières données officielles, au moment où la pression internationale augmente pour pousser le président brésilien Jair Bolsonaro à mettre fin aux feux les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années.

Le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète, en proie aux flammes depuis des jours, est au coeur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

Les dernières données officielles indiquent que 78.383 incendies ont été enregistrés depuis janvier, soit un record depuis 2013. Les experts indiquent qu'ils sont essentiellement dus à la déforestation, aggravée par la saison sèche qui se poursuivra en septembre.

Plus de la moitié de ces feux sont situés en Amazonie et quelque 1.663 nouveaux incendies ont été allumés entre jeudi et vendredi, selon l'Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE).

Le patron de l'INPE a été limogé début août après avoir publié des données sur la déforestation jugées mensongères par Jair Bolsonaro. Ces chiffres montraient que la déforestation en juillet avait été quasiment quatre fois supérieure à ce qu'elle avait été au même mois de 2018.

Ces nouvelles données sont rendues publiques au lendemain de l'annonce par Jair Bolsonaro du déploiement de l'armée pour lutter contre les flammes et combattre la criminalité dans la région.

Les images de la fumée s'échappant du "poumon de la planète" ont provoqué une émotion mondiale.

Aux cris de "Sauvez l'Amazonie", des manifestations ont rassemblé vendredi plusieurs milliers de personnes à Sao Paulo et Rio de Janeiro, d'autres ont eu lieu devant les ambassades et consulats du Brésil dans le monde, à l'appel de nombreuses ONG. Parmi celles-ci le mouvement de la jeune Suédoise Greta Thunberg, Fridays for Future.

Cette crise environnementale est telle qu'elle menace de torpiller l'accord commercial UE-Mercosur (Brésil, l'Argentine, l'Uruguay et Paraguay) signé fin juin après 20 ans de tractations.

"Bien sûr nous soutenons l'accord UE/Mercosur (...) mais il est difficile d'imaginer un processus de ratification harmonieux par les pays européens tant que le gouvernement brésilien permettra la destruction du poumon vert de la Terre", a prévenu samedi le président du Conseil européen Donald Tusk peu avant l'ouverture du sommet du G7.

Le président français Emmanuel Macron a accusé vendredi Jair Bolsonaro d'avoir "menti" sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé que dans ces conditions, la France s'opposait au traité controversé UE-Mercosur.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2019

Ça chauffe entre le patron de la SSII et la présidente de l'ADAM...

Publié le 16/09/2019

Alors que la météo boursière se dégrade

Publié le 16/09/2019

L’action H&M (-2,13% à 186,18 couronnes suédoises) ferme la marche de l’indice OMX, l’annonce de revenus trimestriels un peu meilleurs que prévu déclenchant des prises de bénéfices. Au…

Publié le 16/09/2019

Par courrier reçu le 13 septembre 2019 par l'AMF, la Caisse des Dépôts et Consignations a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en...

Publié le 16/09/2019

Par courrier reçu le 13 septembre 2019 par l'AMF, FIL Limited (Pembroke, Iles des Bermudes) a déclaré à l'Autorité française des marchés financiers...