En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-
5 467.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 384.35
+0.00 %
DAX PTS
12 350.82
-
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.176
+0.09 %

Boxe: Tony Yoka "étourdi"? Verdict imminent sur sa suspension

| AFP | 174 | Aucun vote sur cette news
Le champion olympique des super-lourds, Tony Yoka, célèbre sa victoire face au Britannique Dave Allen, à Paris, le 23 juin 2018
Le champion olympique des super-lourds, Tony Yoka, célèbre sa victoire face au Britannique Dave Allen, à Paris, le 23 juin 2018 ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le Conseil d'Etat doit rendre très rapidement, au plus tôt mardi en fin de journée, sa décision sur l'appel du boxeur Tony Yoka, suspendu un an ferme pour infractions aux règles antidopage et présenté par ses avocats comme un "étourdi" lors de l'audience mardi matin.

Place du Palais-Royal, la séance en petit comité a duré une heure, le temps pour le juge des référés, Thierry Tuot, de retracer les différents points de la procédure remis en question par la défense du boxeur, qui ne pourra pas combattre avant l'été 2019 si sa sanction est confirmée par la plus haute juridiction administrative.

A l'issue de l'audience, à laquelle ne participait pas le champion olympique des super-lourds, actuellement en vacances, le magistrat s'est engagé à communiquer son ordonnance aux parties en fin d'après-midi. Mais compte tenu du jour férié de l'Assomption mercredi, elle ne pourrait n'être rendue publique que plus tard dans la semaine.

Comme lors de son passage devant l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), le 20 juin, le camp Yoka a défendu la thèse d'une "négligence administrative" pour expliquer les trois manquements à ses obligations de localisation pour les contrôles inopinés. Guillaume Tapie, l'un de ses avocats, a présenté le médaillé d'or aux JO de Rio comme "étourdi" et "négligent", pour réclamer la levée en urgence de la sanction en attendant qu'une décision sur le fond ne soit rendue.

En décembre, Yoka avait été suspendu douze mois avec sursis, une sanction beaucoup plus clémente, par la Fédération française de boxe (FFB) avant que l'AFLD ne reprenne le dossier. Les trois représentants de cette dernière ont, devant le Conseil d'Etat, défendu la proportionnalité de la sanction, brandissant le code de l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui n'offre selon eux, théoriquement, un sursis qu'aux sportifs fournissant des informations sur un réseau de dopage.

- Cilic brandi en exemple -

Le boxeur français Tony Yoka lors de la pesée officielle, le 22 juin 2018, à la veille de son combat catégorie super-lourds contre l'Anglais Dave Allen à Paris
Le boxeur français Tony Yoka lors de la pesée officielle, le 22 juin 2018, à la veille de son combat catégorie super-lourds contre l'Anglais Dave Allen à Paris ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

Le camp Yoka a insisté sur le coup que cette sanction porte à la carrière du boxeur, qui s'est fixé l'objectif de devenir le premier tricolore champion du monde chez les pros dans la catégorie reine des lourds. "Tous les spécialistes de la boxe vous diront que lorsqu'on a un arrêt brutal, à partir de six mois, c'est extrêmement compliqué de reprendre une progression", a déclaré Me Tapie.

"Cilic (le joueur de tennis, NDLR) a été suspendu et cela ne l'a pas empêché de gagner l'US Open", a rétorqué l'avocat de l'AFLD. "En boxe, il y a des négociations privées entre promoteurs. On ne peut pas comparer cela avec d'autres disciplines sportives", lui a répondu Me Tapie.

Qui a également soulevé un "dysfonctionnement" de la plateforme informatique de l'AFLD pour justifier le premier avertissement pour "no show" adressé à Yoka - l'absence à l'adresse qu'il avait indiquée et où il devait se trouver une heure par jour pour être contrôlé.

"Sa demande de modification (de l'adresse) n'a pas été prise en compte" alors qu'il se trouvait dans l'avion qui le ramenait des Etats-Unis où l'équipe de France était en stage de préparation olympique, a-t-il fait valoir.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Après expertise, le patrimoine d'Acanthe Développement ressort à 144,2 ME, en progression de 2,4% par rapport à la clôture du 31 décembre 2017...

Publié le 25/09/2018

A la suite de son offre publique d’achat sur les actions Direct Énergie, Total 95,37 % du capital et 95,33 % des droits de vote de cette société. Le groupe pétrolier procédera, le 27 septembre…

Publié le 25/09/2018

SoLocal et Microsoft ont annoncé la signature d’un partenariat clé autour de la plateforme Azure, enrichissant leur accord stratégique noué dès 2011 lors du lancement de Bing en France et…

Publié le 25/09/2018

EDF Renewables North America, filiale d’EDF Renouvelables, acteur majeur du secteur des énergies renouvelables, et EnterSolar, fournisseur de premier plan de solutions pour la production…

Publié le 25/09/2018

Devoteam acquiert Jayway, acteur majeur de la “Creative Tech” en Scandinavie. Cette société, dont le siège social est à Malmö, Suède, avec des bureaux en Suède et au Danemark, compte 240…