En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Boxe: Tyson Fury autorisé à combattre à nouveau

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
Le boxeur britannique Tyson Fury, le 27 avril 2016 à Manchester
Le boxeur britannique Tyson Fury, le 27 avril 2016 à Manchester ( OLI SCARFF / AFP/Archives )

Fin d'un "cauchemar de deux ans" pour Tyson Fury, fin d'un feuilleton à rallonge pour la boxe et la lutte antidopage: l'ancien champion du monde (WBA-WBO-IBF) des poids lourds, qui n'est pas remonté sur un ring depuis novembre 2015, a été autorisé à combattre à nouveau mardi.

Le clan Fury et l'Agence britannique antidopage (UKAD) ont trouvé un "compromis" dans le conflit qui les oppose depuis un contrôle positif au stéroïde nandrolone en 2015, ont-ils annoncé dans un communiqué commun.

La nouvelle met fin à un dossier ouvert en juin 2016 et qui avait empêché le controversé boxeur de remonter sur le ring depuis son sacre WBA-WBO-IBF face à Wladimir Klitschko en novembre 2015.

Tyson Fury a salué la décision sur Twitter: "Devinez qui est de retour? #returnofthemac"

Tyson Fury et son cousin Hughie (23 ans), lui aussi poids lourds, avaient été contrôlés positif au stéroïde nandrolone en février 2015. Mais, l'UKAD n'avait pas condamné les deux hommes avant juin 2016, bien après le combat de Tyson Fury contre Klitschko.

Un délai que la directrice de l'UKAD Nicole Sapstead a justifié par la difficulté à prouver l'utilisation de nandrolone. Les deux hommes ont toujours affirmé ne s'être jamais dopés, assurant qu'avoir mangé du sanglier non castré pouvait expliquer la présence de métabolites de nandrolone dans les échantillons.

Mais le dossier Fury a aussi été compliqué par plusieurs autres rebonds. Notamment, un contrôle positif à la cocaïne en septembre 2016, une drogue qu'il a plus tard admis avoir pris pour l'aider à sortir de la dépression.

Ce même mois, le boxeur avait aussi refusé de fournir un échantillon à l'UKAD, ouvrant un nouveau volet de l'affaire.

- 'Je n'ai jamais reculé' -

"En tenant compte des arguments de l'autre camp et des risques inhérents au processus de résolution du conflit, chaque partie a accepté un compromis", écrit l'UKAD.

L'agence britannique a donc "maintenu" sa sanction de deux ans pour usage de stéroïdes mais fait marche arrière sur le refus de fournir un échantillon. Elle a choisi de conserver les résultats obtenus après février 2015, donc de maintenir les titres de Tyson Fury, en l'absence de nouveaux échantillons positifs après cette date.

Nicole Sapstead a toutefois réfuté l'idée que l'UKAD avait choisi cette voie pour éviter de se lancer dans un procès coûteux contre le clan Fury.

"Nous étions prêts à poursuivre ce dossier quel qu'en soit le coût, mais en prenant tout en considération, l'élément financier était un aspect" de l'affaire, a toutefois déclaré la dirigeante.

En conséquence, l'UKAD a prononcé une suspension de deux ans, à compter du 13 décembre 2015. Ce qui signifie que Fury est donc autorisé à combattre à nouveau dès mercredi.

La réaction du fantasque Anglais ne s'est pas fait attendre: "Je suis un combattant et je n'ai jamais reculé devant personne dans ma vie. Et je n'allais certainement pas reculer dans ce conflit".

"Hughie et moi avons toujours maintenu être innocents (...) Nous pouvons maintenant aller de l'avant sans être accusés d'être des tricheurs", a-t-il ajouté, expliquant être désormais capable de "mettre le cauchemar des deux dernières années derrière lui".

"L'année prochaine, je serai de retour pour faire ce que je fais de mieux, meilleur que jamais pour reprendre les couronnes qui me reviennent de droit", a-t-il clamé.

Il a ensuite lancé un avertissement à l'actuel champion en titre IBF et WBA, son compatriote Anthony Joshua, sur Twitter: "T'es où garçon? Je viens te chercher voyou (...)!"

En octobre, Fury avait affirmé qu'il comptait participer à "trois gros combats en 2018".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/10/2018

Des indépendantistes taïwanais manifestent à Taipei, le 20 octobre 2018 ( SAM YEH / AFP )Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue samedi à Taipei pour réclamer un…

Publié le 20/10/2018

Un membre du GIGN devant le supermarché de Trèbes, où une prise d'otages a coûté la vie à quatre personnes, le 23 mars 2018 ( ERIC CABANIS / AFP/Archives )Trois membres de l'entourage du…

Publié le 20/10/2018

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 15 décembre 2014 à Manama, à Bahreïn ( MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives )L'Arabie saoudite a admis samedi, 17 jours après la disparition de Jamal…

Publié le 20/10/2018

L'Autorité de régulation des marchés (AMF) a alerté vendredi, par un communiqué, les entreprises de l'existence d'un faux site internet à son nom et amenant à un fichier malveillant servant…

Publié le 20/10/2018

L'homme d'affaires tanzanien Mohammed Dewji le 23 avril 2015 à son bureau de Dar es Salaam. Il a été enlevé le 11 octobre dans la ville. ( Khalfan SAID HASSAN / AFP/Archives )Le milliardaire…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…