En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
-
4 808.00
+0.46 %
SBF 120 PTS
3 832.83
-
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
-0.02 %
1.140
+0.01 %

Bordeaux: le Brésilien Ricardo nommé manager général

| AFP | 183 | Aucun vote sur cette news
Le Brésilien Ricardo (c), alors entraîneur de Bordeaux, lors d'une séance d'entraînement au Haillan, le 15 août 2016
Le Brésilien Ricardo (c), alors entraîneur de Bordeaux, lors d'une séance d'entraînement au Haillan, le 15 août 2016 ( JEAN-PIERRE MULLER / AFP/Archives )

Le directeur sportif brésilien de Santos, Ricardo, ancien entraîneur de Bordeaux de 2005 à 2007, a été nommé manager général des Girondins, a annoncé mercredi le club au scapulaire.

La durée du contrat de Ricardo sera connue jeudi à 16h00 lors de sa présentation au Château du Haillan, a précisé le club.

Le nom du technicien brésilien de 53 ans, circulait avec insistance depuis cinq jours après l'échec de la venue de Thierry Henry qui a, depuis, été promu premier adjoint du sélectionneur de la Belgique, l'Espagnol Roberto Martinez.

L'officialisation du retour de Ricardo en Gironde a tardé, le temps qu'il se libère du contrat qui le liait jusqu'en juin prochain avec le club pauliste.

Ces dernières heures, le président de Santos José Carlos Peres, en difficulté en interne dans son club, a tenté en vain de négocier une indemnité de départ, estimée entre 150.000 et 300.000 euros selon plusieurs sources brésiliennes, que les Girondins ont refusé de payer.

Malgré les 278 matches qu'il a déjà dirigés à la tête d'équipes de L1 de 1996 à 2009, le Brésilien ne dispose pas des diplômes requis par la Ligue de football professionnel (LFP) pour entraîner en France et a donc été engagé comme manager général.

Légalement, l'ancien défenseur international qui a fait les beaux jours notamment de Benfica et du Paris SG avec lequel il a entamé sa carrière de coach en 1996, ne pourra pas participer aux conférences de presse d'avant et d'après match et sera toléré sur le banc de touche sans possibilité de se lever pour donner des consignes.

Ricardo aura comme entraîneur principal Éric Bedouet, qui a assuré l'intérim depuis l'éviction de l'Uruguayen Gustavo Poyet, et l'ancien défenseur Patrick Colleter, qui travaillait déjà avec lui lors de son premier passage au Haillan, ainsi qu'à Monaco jusqu'en 2009.

Ce trio a déjà fonctionné ensemble en 2005, au sortir d'une saison girondine pénible conclue à la 15e place.

En deux saisons, il a permis à Bordeaux de retrouver une grosse assise défensive et des résultats - 2e derrière Lyon en 2006, victoire en Coupe de la Ligue en 2007 - socles du titre de champion de France obtenu en 2009 par son successeur Laurent Blanc.

Après un passage à Monaco (2007 à 2009), le Brésilien était retourné dans son pays et avait été victime de deux accidents vasculaires cérébraux (AVC), l'un en 2010, l'autre plus grave en plein match fin août 2011 alors qu'il s'occupait de Vasco de Gama, qui l'avait laissé dix jours dans le coma.

Après des mois de convalescence et une gêne encore visible au bras droit, il avait repris des activités à peu près normales en 2015 du côté de Botafogo.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…