Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 489.0
-2.81 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.75 %
DAX PTS
18 002.02
-1.44 %
Dow Jones PTS
38 589.16
-0.15 %
19 659.80
+0.42 %
1.070
+0. %

Pas de répit dans la guerre à Gaza, le Hamas donne sa réponse au plan de cessez-le-feu

| AFP | 378 | Aucun vote sur cette news
Une voiture roule dans une rue étroite devant des bâtiments détruits à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024
Une voiture roule dans une rue étroite devant des bâtiments détruits à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024 ( Eyad BABA / AFP )

La guerre entre Israël et le Hamas palestinien ne connaît pas de répit dans la bande de Gaza, Washington accentuant la pression pour que les belligérants acceptent un plan de cessez-le-feu annoncé par Joe Biden et auquel le Hamas a donné sa réponse mardi.

En tournée au Moyen-Orient, le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a souligné en Israël que le Premier ministre Benjamin Netanyahu lui avait "réaffirmé son engagement" pour le plan de cessez-le-feu annoncé par le président américain fin mai et adopté lundi par le Conseil de sécurité de l'ONU.

M. Blinken a aussi qualifié de "signe encourageant" la réaction du mouvement islamiste palestinien Hamas, qui avait dit accueillir "favorablement" un certain nombre d'éléments de la résolution américaine, avant de donner sa réponse officielle mardi soir.

Dans un communiqué conjoint avec le Jihad islamique, autre mouvement armé palestinien ayant participé aux attaques en Israël ayant déclenché la guerre le 7 octobre, le Hamas a donné sa réponse aux médiateurs qatari et égyptien sur ce plan, appelant à un "arrêt total de l'agression" dans la bande de Gaza.

Elle contient des "amendements" à la proposition annoncée par le président américain, "notamment un calendrier pour un cessez-le-feu permanent et le retrait total des troupes israéliennes de la bande de Gaza", a indiqué une source au fait des discussions.

A Washington, la Maison Blanche a dit "examiner" cette réponse.

Pendant ce temps, des frappes israéliennes meurtrières ont continué de viser mardi la bande de Gaza, notamment le centre, où l'armée israélienne a dit avoir "achevé une opération" dans l'est de Deir al-Balah et l'est d'al-Boureij.

L'armée a également annoncé mardi la mort de quatre soldats tués dans des combats la veille dans le sud, portant à 298 le nombre de soldats israéliens tués depuis le début de l'offensive au sol dans la bande de Gaza le 27 octobre.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (au centre) assiste à une session plénière lors d'une conférence internationale visant à mobiliser des fonds pour l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, en Jordanie, le 11 juin 2024
Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (au centre) assiste à une session plénière lors d'une conférence internationale visant à mobiliser des fonds pour l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, en Jordanie, le 11 juin 2024 ( Alaa AL-SUKHNI / POOL/AFP )

En Jordanie, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré qu'au moins 1,7 million de personnes, sur les quelque 2,4 millions d'habitants de la bande de Gaza ont été déplacées à plusieurs reprises par les opérations militaires israéliennes en huit mois de guerre.

Il a également déploré l'impact psychologique de la guerre, notamment sur les enfants, et affirmé qu'environ 60% des bâtiments résidentiels et au moins 80% des installations commerciales ont été endommagés par les bombardements israéliens.

Des enfants attendent que de la nourriture soit distribuée dans un camp de déplacés à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024
Des enfants attendent que de la nourriture soit distribuée dans un camp de déplacés à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024 ( Eyad BABA / AFP )

Le 7 mai, l'armée a lancé une offensive terrestre sur la ville de Rafah, dans le sud du territoire palestinien, qui a entraîné la fermeture du poste-frontière avec l'Egypte, crucial pour l'entrée de l'aide humanitaire, désormais contrôlée par Israël.

Et "pour plus de 700.000 personnes assiégées dans le secteur nord, le nombre de camions (d'aide) par jour ne dépasse pas 35, alors que c'est leur seule source de nourriture et de médicaments", a déploré mardi le bureau des médias du Hamas.

Egalement dans le nord, 50 Palestiniens détenus par Israël ont été libérés par l'armée et transférés à l'hôpital Kamal Adwan à Jabalia, selon une source médicale de l'établissement.

Un Palestinien vide un seau de débris d'un appartement d'un immeuble détruit lors d'un bombardement à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024
Un Palestinien vide un seau de débris d'un appartement d'un immeuble détruit lors d'un bombardement à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 11 juin 2024 ( Eyad BABA / AFP )

"Nos yeux étaient couverts jour et nuit et nos mains et nos jambes étaient menottées (...) Nous ne pouvions pas dormir du tout", a affirmé Mahmoud Al-Zaanin, l'un d'entre eux. Un autre, Othmane Al-Kafarna, a raconté à l'AFP des actes de "torture" et des "humiliations".

"Crimes de guerre"

Sur le plan diplomatique, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi par 14 voix et une abstention, celle de la Russie, la résolution américaine soutenant le plan qui vise à établir par étapes un cessez-le-feu permanent à Gaza.

Un Palestinien déplacé s'asperge le visage d'eau pendant une vague de chaleur à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 11 juin 2024
Un Palestinien déplacé s'asperge le visage d'eau pendant une vague de chaleur à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 11 juin 2024 ( Bashar TALEB / AFP )

Ce plan prévoit, dans une première phase, un cessez-le-feu de six semaines accompagné d'un retrait israélien des zones densément peuplées de Gaza, de la libération de certains otages et de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

La feuille de route avait été présentée par Joe Biden comme émanant d'Israël, qui ne l'a jusqu'à présent pas formellement acceptée.

De son côté, Benjamin Netanyahu cherche à tirer parti d'une opération des forces spéciales ayant permis de libérer quatre otages samedi dans la bande de Gaza, selon des médias israéliens, durant laquelle 274 Palestiniens ont été tués, d'après le ministère de la Santé du Hamas.

Le Haut-commissariat de l'ONU s'est dit à la fois "profondément choqué" par l'impact sur les civils de cette opération et "profondément affligé" par le fait que des otages sont toujours détenus.

Pour Jeremy Laurence, son porte-parole, "toutes ces actions, par les deux parties, pourraient s'apparenter à des crimes de guerre".

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 08 juin 2024 au vendredi 14 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/06/2024

Deux hommes se tiennent près d'un camion et observent les panaches de fumée qui s'élèvent d'un champ après que des roquettes lancées depuis le Sud-Liban ont atterri près de Katzrin, sur le…

Publié le 13/06/2024

Le journaliste américain Evan Gershkovich à l'issue d'une audience pour examiner un appel concernant sa détention, le 23 avril 2024 à Moscou ( Natalia KOLESNIKOVA / AFP/Archives )Le Parquet…

Publié le 13/06/2024

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accueilli par la Première ministre italienne Giorgia Meloni à Borgo Egnazia, le 13 juin 2024 en Italie ( Mandel NGAN / AFP )Les dirigeants du G7 ont…

Publié le 13/06/2024

Des policiers se tiennent devant le centre des médias du G7 Italie 2024 à Bari, en Italie, le 11 juin 2024 ( Piero CRUCIATTI / AFP )Les dirigeants du G7, réunis à partir de jeudi en Italie,…

Publié le 12/06/2024

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, rencontre l'émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani, au palais de Lusail, le 12 juin 2024 ( Ibraheem AL-OMARI / POOL/AFP )Le secrétaire d'Etat…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a accusé le coup suite au discours prudent du patron de la Fed J. Powell qui n’envisage plus qu’une seule baisse des taux cette année.

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a connu sa pire semaine depuis 2022 en raison de l'augmentation du risque politique en France. Déjà inquiets en début de semaine par les conséquences économiques d’une…

Publié le 14/06/2024

Casino annonce la finalisation du regroupement des actions composant son capital par voie d’échange de 100 actions existantes contre une action nouvelle à 1 euro, ainsi que l’effectivité de la…

Publié le 14/06/2024

Alstom a signé un contrat d'une valeur d'environ 430 millions d'euros pour 10 nouveaux trains Aventra de neuf voitures destinés à la ligne Elizabeth (Elizabeth Line) de Transport for London. Le…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne