En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 690.78 PTS
+0.56 %
5 658.00
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 485.48
+0.47 %
DAX PTS
12 468.01
+0.08 %
Dowjones PTS
26 934.19
-0.59 %
7 835.17
-0.84 %
1.102
-0.20 %

Bleus: pour Deschamps, le "casse-tête" des promesses

| AFP | 87 | 1 par 1 internautes
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019 ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

"Casse-tête" en vue pour Didier Deschamps: les promesses affichées par les jeunes pousses de l'équipe de France, incarnées par Kingsley Coman et Jonathan Ikoné, vont compliquer les choix du sélectionneur en octobre quand reviendront les cadres, mais il ne veut "pas se plaindre".

Confronté à une multitude d'absences, à commencer par celles de Paul Pogba, N'Golo Kanté et Kylian Mbappé, le sélectionneur a relancé des joueurs habituellement barrés par la concurrence, comme Corentin Tolisso et Moussa Sissoko, requinqué un Coman souvent blessé et lancé Ikoné, le tube de la rentrée.

Les présents ont saisi leur chance face à l'Albanie (4-1) samedi et contre Andorre mardi (3-0), avec des séquences de jeu enthousiasmantes et des nouvelles associations emballantes.

Revers de la médaille, Deschamps va crouler sous les candidatures et devra faire le tri dans son réservoir à talents. Forcément, des pointures resteront sur le bord de la route pour les deux rendez-vous décisifs sur la route de l'Euro-2020 en Islande et contre la Turquie, les 11 et 14 octobre.

"Ca rajoutera un casse-tête pour notre sélectionneur, il aura l'embarras du choix" au moment de constituer sa prochaine liste, s'amuse le capitaine Hugo Lloris.

"Des solutions supplémentaires"

Le sélectionneur préfère se satisfaire de ces problèmes de riche et se garde bien de dévoiler ses futurs choix.

"C'est bien que ceux qui étaient là et ont eu du temps de jeu (...) aient pu se mettre en valeur", remarque le patron des champions du monde qui a utilisé 16 des 19 joueurs de champ disponibles (Mattéo Guendouzi, Kurt Zouma et Steven Nzonzi n'ont pas joué).

"C'est sûr que je préfère avoir tout le monde à disposition, cela donne des solutions supplémentaires, mais le groupe est là, dans le plaisir qu'ils prennent, le plaisir qu'ils donnent aussi", poursuit Deschamps.

L'attaquant des Bleus, Kingsley Coman, buteur lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019
L'attaquant des Bleus, Kingsley Coman, buteur lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019 ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Le technicien ne fait jamais de cadeaux, les sélections se méritent mais ceux qui avaient des choses à prouver ont assuré, notamment Coman, grand gagnant de la rentrée.

"Ça me fait très plaisir d'avoir un peu plus de temps de jeu. J'essaye de rendre la confiance que le coach me donne", expose l'ailier du Bayern Munich.

Trois fois buteur et brillant sur les deux matches, le joueur de 23 ans postule à une place de titulaire en laissant derrière lui ses blessures passées, comme l'a reconnu Deschamps après Andorre.

"Je ne vais pas me plaindre d'avoir une solution supplémentaire. (...) Ce n'est pas un problème pour moi, bien au contraire. Mais j'espère récupérer tous les autres joueurs sur le plan offensif. J'aurai des choix à faire, je ne pourrai pas tous les prendre", note-t-il.

Thauvin et Dembélé, retour incertain

Mbappé sera remis sur pied et donc rappelé cet automne, sauf nouvelle blessure.

En revanche, Florian Thauvin et Ousmane Dembélé partiront de plus loin pour réintégrer un groupe qui a rarement été aussi concurrentiel, surtout sur les côtés de l'attaque. Car avec Coman, Ikoné, Thomas Lemar et Blaise Matuidi, remplaçant mardi, il y a embouteillage.

Le défenseur des Bleus, Jonathan Ikoné (g), lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019
Le défenseur des Bleus, Jonathan Ikoné (g), lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à Andorre, au Stade de France, le 10 septembre 2019 ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Révélation de septembre avec un but et une passe décisive, Ikoné n'est même pas certain de revenir en octobre.

Olivier Giroud l'a prévenu du haut de ses 93 sélections: "C'est encore un autre joueur talentueux et jeune pour l'équipe de France. Maintenant, le plus dur reste à faire" pour "y revenir".

Eloges et tempérance, aussi, dans la bouche de Deschamps. "Il sait que s'il est là c'est parce qu'il y a des joueurs absents. Mais il a su profiter de son temps de jeu. Etre décisif est quelque chose d'important".

L'attaquant de Lille ne s'emballe pas: revenir, "c'est ce que je souhaite mais c'est le coach qui fait sa sélection".

Au milieu, Tanguy Ndombélé devra aussi jouer des coudes pour revenir à Clairefontaine, tandis qu'en défense, Ferland Mendy aura peut-être moins de difficulté même si Lucas Digne a été solide comme doublure de Lucas Hernandez.

Samuel Umtiti aura en revanche probablement du mal à se glisser parmi les 23 appelés d'octobre. Repêché après le forfait d'Aymeric Laporte, il a quitté les Bleus sans jouer après un choc au pied droit. Et son équipier au Barça, Clément Lenglet, a été au rendez-vous en son absence.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Ipsen présentera de nouvelles données dans le cadre de la 13e conférence annuelle de l'International Liver Cancer Association (ILCA 2019)...

Publié le 20/09/2019

Advicenne, une société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour maladies orphelines,...

Publié le 20/09/2019

Au 1er semestre 2019, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 2...

Publié le 20/09/2019

Les Nouveaux Constructeurs communique aujourd'hui ses résultats du 1er semestre 2019...

Publié le 20/09/2019

Advicenne a annoncé l'acceptation de huit posters portant sur son produit phare pour la présentation lors des conférences internationales de référence dans le domaine de la néphrologie au cours…