En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.105
-0.04 %

Bleus: liste, jeu, tirage... Les clés pour "rester en haut" à l'Euro

| AFP | 244 | 1 par 1 internautes
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, discute avec l'attaquant Olivier Giroud à la fin du match de qualification à l'Euro 2020 face à la Moldavie, au Stade de France, le 14 novembre 2019
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, discute avec l'attaquant Olivier Giroud à la fin du match de qualification à l'Euro 2020 face à la Moldavie, au Stade de France, le 14 novembre 2019 ( FRANCK FIFE / AFP )

Qualifiée pour l'Euro-2020, l'équipe de France a sept mois de travail pour "rester tout en haut", entre effectif à fignoler, animation offensive à retrouver, et, dès dimanche en Albanie, première place de groupe à assurer pour espérer un tirage au sort plus favorable.

"C'est difficile de rester tout en haut. Cela va être notre défi pour les prochains mois", assume dans un entretien à l'AFP Guy Stéphan, l'adjoint du sélectionneur Didier Deschamps.

La tâche est à la mesure du talent des champions du monde, qui ont décroché leur billet sans briller pour le prochain Euro (12 juin-12 juillet) jeudi après une triste victoire contre la Moldavie (2-1). Bref, la qualification est acquise mais des chantiers subsistent.

Un groupe à peaufiner

Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, donne des instructions lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à la Moldavie, au Stade de France, le 14 novembre 2019
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, donne des instructions lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à la Moldavie, au Stade de France, le 14 novembre 2019 ( FRANCK FIFE / AFP )

Des 23 champions du monde présents lors de l'épopée en Russie, ils seront a priori nombreux à doubler Mondial-Euro, Deschamps ayant maintenu sa confiance à ses cadres.

Hugo Lloris, Raphaël Varane, Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Blaise Matuidi, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé... Difficile d'imaginer le patron des Bleus se passer en juin de ces neuf titulaires du Mondial s'ils sont aptes. "On a un groupe avec encore beaucoup de ressources", assure à l'AFP Guy Stéphan.

Si l'adjoint de Deschamps ne voit pas "d'usure" chez les Bleus, c'est peut-être grâce à la revue d'effectif déjà entamée tout au long du parcours qualificatif.

Ainsi, Kingsley Coman s'est mué en titulaire offensif presque indiscutable, Wissam Ben Yedder a prouvé qu'il faisait figure de doublure crédible en pointe, Lucas Digne a pris ses quartiers en sélection et Moussa Sissoko a enchaîné les rassemblements avec régularité.

Clément Lenglet, malgré une erreur grossière jeudi, a lui éclipsé Samuel Umtiti de l'équipe-type.

Il restera toutefois des cas à trancher. Ceux des blessés de longue date d'abord, comme Lloris, Pogba, Hernandez voire Umtiti: en auront-ils fini avec les pépins ? Il y a la situation des piliers déclinants: Giroud aura-t-il récupéré du temps de jeu en club ? Et la question des jeunes pousses aux dents longues, comme Tanguy Ndombélé, Jonathan Ikoné ou Mattéo Guendouzi.

Une animation à parfaire

Euro 2020 de football : éliminatoires
Euro 2020 de football : éliminatoires ( Paz PIZARRO / AFP )

Chantier plus complexe: celui de l'animation offensive. Les Bleus restent en effet sur trois rencontres décevantes (1-0 en Islande, 1-1 contre la Turquie, 2-1 contre la Moldavie), où le manque d'efficacité a sauté aux yeux. Là où les Portugais ou les Anglais, deux rivaux pour l'Euro, s'offraient des balades autrement plus larges (6-0 contre la Lituanie, 7-0 contre le Monténégro)...

Jeudi pourtant, Deschamps avait lancé d'entrée un quatuor très prometteur, avec Mbappé, Coman, Giroud et Griezmann.

"Ce sont quatre joueurs offensifs, mais ce n'est pas parce qu'on a beaucoup de joueurs offensifs qu'on va se créer plus d'occasions. Les quatre de devant, on ne les a pratiquement pas trouvés autrement que ballon dans les pieds. Par rapport à ce qu'ils sont capable de faire, je ne peux pas accepter ça, même je suis bien obligé", a pesté le sélectionneur, "dur" avec les joueurs à la mi-temps.

Sur les trois derniers matches en effet, aucun but n'est venu du jeu: tous ont été marqués sur penalty ou sur phase arrêtée. Et l'habituel leader d'attaque Antoine Griezmann reste sur sept matches de suite sans marquer, sa pire série en Bleu...

Une première place à conserver

Mais "avant de penser à l'Euro, de par ce qui nous attend le 30 novembre au tirage au sort, ça serait bien qu'on finisse premier", avertit le technicien basque.

En tête du groupe H grâce au faux pas de la Turquie contre l'Islande (0-0), les Bleus ne "crachent pas" sur cette situation, selon Deschamps: en s'imposant dimanche en Albanie, la première place serait assurée.

La formule complexe du tirage au sort de la compétition se base en effet principalement sur les résultats des qualifications. Une première place de groupe assure une présence dans l'un des deux premiers chapeaux, et donc un tirage a priori plus favorable. Finir deuxième peut entraîner une rétrogradation dans le troisième, voire même le quatrième et dernier pot.

"On est très contents, on est qualifiés, estime Olivier Giroud. Mais on le sera davantage quand on aura cette première place."

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

La BEI soutient le déploiement du réseau Orange dans les zones AMII avec un prêt de 700 ME...

Publié le 06/12/2019

Ce retrait fait suite à une étude de la faisabilité de l'opération de rapprochement en titres avec cet investisseur tiers...

Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Prodware a acquis le 5 décembre un bloc de 23.000 actions Prodware au cours de 5,50 euros...

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...