En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-1.53 %
4 858.00
-1.36 %
SBF 120 PTS
3 852.26
-1.55 %
DAX PTS
12 557.64
-1.41 %
Dow Jones PTS
28 300.37
-0.03 %
11 759.78
+0.7 %
1.186
+0.33 %

Bleus: les leçons d'automne du professeur Deschamps

| AFP | 156 | 2 par 2 internautes
Les Bleus se sont défaits de la Croatie à Zagreb, en Ligue des nations, grâce à des buts d'Antoine Griezmann et Kylian Mbapp, le 14 octobre 2020
Les Bleus se sont défaits de la Croatie à Zagreb, en Ligue des nations, grâce à des buts d'Antoine Griezmann et Kylian Mbapp, le 14 octobre 2020 ( FRANCK FIFE / AFP )

Les Bleus ont "su souffrir" cet automne sans perdre la tête grâce à leur "mentalité de gagnant", permettant au sélectionneur Didier Deschamps d'aller au bout de ses idées, entre innovation tactique et gestion pragmatique de la concurrence à huit mois de l'Euro.

Il avait promis de "faire des choses différemment" en septembre et octobre pour "élargir sa palette", que ce soit dans le système de jeu ou le choix des hommes. Le Basque n'a pas dévié de sa conviction et aborde la fin de l'année 2020 en coleader de sa poule en Ligue des nations avant la "finale" du groupe au Portugal le 14 novembre puis le dernier match contre la Suède le 17.

Invincibles malgré les tests

L'équipe championne du monde est toujours celle à battre, la plus observée et donc, parfois, la moins imprévisible. Deschamps tente donc de renouveler ses habitudes. Le système tactique a "bien fonctionné" au Mondial-2018 et il "peut continuer" à faire des merveilles, mais "je veux pouvoir élargir notre palette", a-t-il répété mardi.

Le technicien a donc profité des deux stages pour "faire les choses différemment" et "avoir des réponses avant de basculer sur l'Euro en 2021". En septembre, il a testé sur deux matches un système à trois défenseurs centraux déjà entre-aperçu en Albanie fin 2019. En octobre, il a instauré contre l'Ukraine (7-1), le Portugal (0-0) et la Croatie (2-1) un milieu en losange destiné à faire briller son attaque autour d'Antoine Griezmann.

La prestation n'a pas toujours été aboutie, surtout en Suède début septembre malgré la victoire (1-0). Dimanche l'animation offensive a également été balbutiante face au bloc portugais. "Heureusement qu'on a des difficultés avant les échéances qui nous attendent l'année prochaine" à l'Euro (11 juin-11 juillet 2021), estime Deschamps, satisfait d'avoir pu apporter "de la variété."

Des nouveaux, des revenants et des cadres

Le jeune espoir de l'équipe de France Eduardo Camavinga au marquage du Croate Filip Uremovic (#2) à Zagreb, le 14 octobre 2020
Le jeune espoir de l'équipe de France Eduardo Camavinga au marquage du Croate Filip Uremovic (#2) à Zagreb, le 14 octobre 2020 ( DENIS LOVROVIC / AFP )

Depuis la rentrée, le sélectionneur a dû jongler avec les disparités physiques des joueurs, les absences liées au Covid-19 et la nécessaire intégration des nouveaux, comme Dayot Upamecano et Eduardo Camavinga en septembre, Houssem Aouar en octobre. Malgré la rotation, les résultats ont suivi.

Faire tourner sans sacrifier ses ambitions, "j'ai peut-être ce luxe-là sans que pour autant le niveau collectif baisse", a analysé le sélectionneur après la victoire étriquée à Zagreb.

En Croatie, les seconds couteaux ont tenu le choc: le défenseur Ferland Mendy, à l'opposé de son couloir gauche habituel, a été à l'origine d'un but, Anthony Martial aurait pu obtenir un penalty et Adrien Rabiot "a confirmé tout ce qu'il fait de bien", selon le sélectionneur qui a rappelé le mois dernier le joueur de la Juventus Turin, deux ans après son refus d'être réserviste au Mondial.

Deschamps a aussi retrouvé un Paul Pogba remplaçant mais décisif sur le second but en Croatie, et il a continué à faire d'Antoine Griezmann, très effacé contre le Portugal, la pierre angulaire de son système. "Je profite de cette situation, de cette place, de la confiance du coach et des coéquipiers", a savouré l'attaquant, premier buteur face aux Croates mais en difficulté cette saison au Barça.

Un mental renforcé

Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps replace ses joueurs contre la Croatie en Ligue des nations, le 14 octobre 2020 à Zagreb
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps replace ses joueurs contre la Croatie en Ligue des nations, le 14 octobre 2020 à Zagreb ( DENIS LOVROVIC / AFP )

Les difficultés d'octobre devraient être riches en enseignements pour la sélection tricolore, invaincue depuis juin 2019 (défaite 2-0 en Turquie) et dont le mental sort renforcé par l'adversité.

"On joue contre une équipe qui vaut un milliard d'euros et qui punit chaque erreur", a relevé le sélectionneur croate Zlatko Dalic, encore proche de faire chuter les Bleus, sans jamais y parvenir.

"Regardez, les Allemands ont fait match nul chez eux, l'Espagne perd contre l'Ukraine. Il ne faut pas croire que parce qu'on est champions du monde, on gagne les matches en claquant des doigts", a souligné Deschamps, insistant sur "le caractère et l'état d'esprit".

"On a su souffrir", a prolongé Griezmann, comme Hugo Lloris: "Je crois qu'il y a une mentalité de gagnant en équipe de France. On essaie de la cultiver depuis quelques années, à l'image de notre entraîneur". La mentalité de Deschamps continue de déteindre sur son groupe, et c'est en soi une victoire.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Publié le 21/10/2020

La croissance organique n'apparaissant plus comme un indicateur pertinent pour l'exercice 2020, aucun nouvel objectif n'a été fixé par Mercialys...

Publié le 21/10/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une diminution du nombre d'actions Safran détenues à titre de collatéral...

Publié le 21/10/2020

Le groupe Actiplay communiquera très prochainement sur les prochaines étapes de la procédure et ses projets opérationnels.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne