En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 801.55 PTS
+0.03 %
5 808.5
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 572.80
+0.09 %
DAX PTS
13 054.80
-0.65 %
Dow Jones PTS
27 646.97
-0.01 %
8 297.66
+0.01 %
1.109
+0.17 %

Bleus: Deschamps entre perspectives prometteuses et signaux d'alerte

| AFP | 147 | 3.67 par 3 internautes
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, à la fin du match de qualification à l'Euro 2020 face à l'Albanie, à Tirana, le 17 novembre 2019
Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, à la fin du match de qualification à l'Euro 2020 face à l'Albanie, à Tirana, le 17 novembre 2019 ( FRANCK FIFE / AFP )

Audacieux dimanche en Albanie (2-0) pour sa dernière sortie avant quatre mois, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a trouvé une parade bienvenue aux doutes nés d'une animation offensive inconstante, s'ouvrant des perspectives prometteuses en vue de l'Euro-2020.

Des blessés mais un groupe présent

Depuis cet été, Deschamps a dû bricoler des listes renouvelées face aux nombreuses blessures de cadres, victimes des "calendriers démentiels" du foot moderne selon ses propres mots.

L'attaquant français Kingsley Coman (d) à la lutte avec le défenseur moldave Ion Jardan lors du match de qualification à l'Euro 2020, au Stade de France, le 14 novembre 2019
L'attaquant français Kingsley Coman (d) à la lutte avec le défenseur moldave Ion Jardan lors du match de qualification à l'Euro 2020, au Stade de France, le 14 novembre 2019 ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

En septembre, il lui avait manqué des cadres comme Kylian Mbappé, N'Golo Kanté ou Paul Pogba. Mais "je vais m'adapter", disait-il, et les résultats l'ont prouvé (4-1 contre l'Albanie, 3-0 contre Andorre). En prime, Kingsley Coman s'est mué en titulaire et Jonathan Ikoné a fait une entrée fracassante en sélection, avec un but et une passe décisive.

D'autres joueurs (Hugo Lloris, Lucas Hernandez) ont manqué à l'appel ou sont venus amoindris en octobre puis novembre. Dimanche à Tirana, il n'y avait au coup d'envoi que trois titulaires de la finale du Mondial-2018...

Ces épisodes ont souri notamment à Moussa Sissoko, Lucas Digne et Corentin Tolisso, qui s'imposent avec régularité dans les 23. Un peu moins à Wissam Ben Yedder et Benjamin Mendy, pas à leur meilleur niveau dimanche.

L'innovation comme nouveau souffle

Comment se relever de trois rencontres décevantes, en Islande (1-0) et contre la Turquie (1-1) en octobre, et surtout face à la Moldavie (2-1) jeudi, où l'immobilité offensive l'avait exaspéré ? Deschamps a choisi de renverser la table.

L'attaquant français Antoine Griezmann (en blanc) buteur lors du match de qualification à l'Euro 2020 face aux Albanais, à Tirana, le 17 novembre 2019
L'attaquant français Antoine Griezmann (en blanc) buteur lors du match de qualification à l'Euro 2020 face aux Albanais, à Tirana, le 17 novembre 2019 ( FRANCK FIFE / AFP )

Son discours remobilisateur n'ayant pas fonctionné contre les Moldaves, le Basque a imposé un schéma tactique inédit sous son mandat, avec trois défenseurs centraux et un triangle d'attaque orchestré par Antoine Griezmann.

Pour ce dernier acte de 2019, le coup de théâtre a payé. "Je n'ai pas eu beaucoup de temps mais j'ai des joueurs intelligents (...). Ce système offre de la maîtrise, de la solidité et une animation offensive de grande qualité", s'est-il félicité.

Face à cette "alternative" crédible, les joueurs ont adhéré: "un nouveau système intéressant", se félicite Lenglet. "Une option pour la suite", renchérit Sissoko: "offensivement, il nous procure plus d'occasions".

Griezmann y était comme un poisson dans l'eau. Épanoui dans son rôle de N.10 - "là où il excelle le plus", selon Sissoko -, le Barcelonais a livré une prestation "rayonnante", aux yeux de Deschamps.

Des signaux d'alerte à prendre en compte

Pour l'ancien entraîneur de Marseille, il est toutefois prématuré de croire que ce coup tactique effacera les soucis plus profonds des Bleus. L'automne, triste en buts (six en quatre matches, dont un seul hors phase arrêtée, le dernier), a rappelé que la France peine à conclure ses actions... quand elle parvient à s'en créer.

L'attaquant français Olivier Giroud (d) trompe le gardien moldave lors du match de qualification à l'Euro 2020, au Stade de France, le 14 novembre 2019
L'attaquant français Olivier Giroud (d) trompe le gardien moldave lors du match de qualification à l'Euro 2020, au Stade de France, le 14 novembre 2019 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

"A la Coupe du monde, on n'avait pas besoin de tant d'occasions, mais en ce moment si. Il va falloir attendre, être patient, travailler chacun dans son club pour être meilleur devant le but", se lamentait Griezmann en octobre. Un mois plus tard, un premier pas a été franchi, mais c'est encore Giroud, l'attaquant qui ne joue (quasiment) plus en club, qui a débloqué la situation en Moldavie.

C'est un rappel à l'ordre, d'autant que sa doublure en pointe, Ben Yedder, n'a pas marqué énormément de points - ni de but - lors des deux derniers rassemblements. Mais "la vérité du moment n'est pas celle du mois dernier", aime à répéter Deschamps.

Embouteillage dans le sens des retours

Depuis le début de saison, Deschamps a procédé à une large revue d'effectif face aux forfaits de nombreux cadres. Mais tout ce beau monde toquera à la porte du sélectionneur en mars et les places seront chères...

"Il y en a qui sont blessés, pas là et qui étaient là avant. Dans quatre mois, j'espère qu'ils seront tous disponibles et en bonne santé, même si c'est beaucoup plus difficile pour moi" de faire des choix, a glissé "DD" dimanche.

Le milieu français Moussa Sissoko (g) lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à l'Albanie, à Tirana, le 17 novembre 2019
Le milieu français Moussa Sissoko (g) lors du match de qualification à l'Euro 2020 face à l'Albanie, à Tirana, le 17 novembre 2019 ( Gent SHKULLAKU / AFP )

"On se battra comme à chaque fois" pour revenir, avance Sissoko. "Chacun devra faire au mieux dans son club et après, comme à chaque fois, le sélectionneur fera ses choix et il faudra les accepter", assume le joueur de Tottenham.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/12/2019

Cette ligne de financement de 25 ME, qui avait pour objectif principal de financer le développement de DMS Group

Publié le 05/12/2019

Engie acquiert Renvico auprès de Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) et de KKR avec ses co-investisseurs. Le groupe renforce ainsi sa croissance dans l'éolien en Italie et en France...

Publié le 05/12/2019

Le bénéfice du joaillier a reculé plus que prévu et les ventes à magasins comparables sont elles aussi ressorties inférieures aux attentes du consensus.

Publié le 05/12/2019

Bastide annonce ainsi renforcer sa capacité à poursuivre sa politique de croissance externe ciblée

Publié le 05/12/2019

Tarkett anticipe désormais un EBITDA ajusté 2019 légèrement inférieur à celui de 2018, avec une marge en retrait par rapport à celle de l'année dernière contre respectivement un EBITDA…