En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Blanchiment d'argent: des chiens renifleurs de billets pour aider les douaniers

| AFP | 368 | Aucun vote sur cette news
Un douanier patrouille avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse, le 10 octobre 2017
Un douanier patrouille avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse, le 10 octobre 2017 ( SEBASTIEN BOZON / AFP )

Goran, labrador noir âgé de six ans, est formel: l'argent a bel et bien une odeur. Depuis un an et demi, cet atout canin des douanes du Haut-Rhin intervient aux côtés des douaniers pour détecter l'argent sale en transit grâce à son flair.

Dans les allées de l'aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse, et sous la férule de son maître Thierry, contrôleur des douanes, Goran déambule pour repérer "des volumes conséquents" d'argent non-déclaré à la frontière. "Le billet de banque, cela a une odeur spécifique en fonction de l'encre utilisée. Notre travail, c'est de faire comprendre au chien qu'il doit trouver de la quantité", résume l'agent, maître-chien depuis 1991.

Sans laisse, Goran se déplace calmement, de valise en sac à main, reçoit quelques caresses, lève le museau, renifle, mais continue son chemin. Le labrador, race "rassurante pour la population", suivi par Thierry et 2 équipiers en retrait, interrompt sa patrouille devant un bureau de change avant de repartir. "Il doit y avoir quelques odeurs qui circulent", dit en souriant Thierry.

Un douanier patrouille avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse, le 10 octobre 2017
Un douanier patrouille avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse, le 10 octobre 2017 ( SEBASTIEN BOZON / AFP )

Un sac à dos orange, posé aux pieds d'un homme assis sur un banc du hall de départ, attire bientôt la truffe du "douanier canin". Appliqué, il procède au "marquage actif modéré" du bien suspect: il le renifle vigoureusement avant de le gratter avec ses pattes.

Les agents interviennent et découvrent à l'intérieur du sac une brique compacte de confettis, "plus de 1.000 billets de 50 euros broyés". Cet exercice, préparé par Thierry, est un succès. En guise de récompense, Thierry tend à Goran son doudou préféré que le chien s'empresse d'aller mâchouiller quelques mètres plus loin, perdant aussitôt son intérêt pour le numéraire.

"On travaille ensemble depuis 5 ans", avance Thierry. "Les voyageurs s'attendent davantage qu'on cherche de la drogue que de l'argent, mais Goran sait faire les deux". Et les techniques pour dissimuler la contrebande sont sensiblement identiques, selon l'équipe de douaniers.

Un "cash dog" pionnier

"Il y a en a qui cachent les billets dans des sachets d'épices, dans du chocolat, d'autres qui cousent l'argent sur leurs vêtements. Certains avalent ou se les introduisent dans le rectum", explique Isabelle, chef d'équipe.

L'aéroport de Bâle-Mulhouse n'est pas le seul terrain d'opération du duo. Goran est le seul "cash dog" des douanes du Grand Est - pour une quinzaine en France -.

Thierry, contrôleur des douanes, pose avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse le 10 octobre 2017
Thierry, contrôleur des douanes, pose avec Goran, chien renifleur de billets, à l'aéroport de Mulhouse le 10 octobre 2017 ( SEBASTIEN BOZON / AFP )

Thierry et son chien, "colocataires" dans la vie, prêtent aussi main forte aux différentes brigades douanières du département. Sur l'autoroute, Goran a trouvé 13.000 euros en coupures de 50, cachés dans la cabine d'un poids lourd il y a quelques mois. "Un gros coup. La plupart des découvertes se situent entre 7.000 et 8.000 euros, accompagnés de stupéfiants. Donc qu'on peut lier directement au trafic", explique-t-il.

Le labrador de 35 kg fait partie des pionniers d'un programme lancé en février 2016 par les douanes françaises, "inspiré par les Allemands et les Tchèques". "Les grosses sommes d'argent liquide non-déclarées permettent de remonter à tout un tas d'affaires, principalement liées au trafic de drogue", explique-t-on à la Direction générale des douanes.

Goran, formé à la détection de stupéfiants dès l'âge de 3 mois, a suivi un stage de 15 jours, consistant à renifler des billets neufs vendus par la Banque de France ou des vieux, compactés en briques de confettis. Des exercices de mise en situation, avec récompense à la clef -le fameux doudou-, ont développé ses capacités de marquage.

Désormais, l'entraînement continue sur le terrain. "Parfois le chien devient trop sensible et marque également les petites sommes. Les réglages sont permanents", avance Thierry. Des efforts qui payent. Près de Bayonne, en mars, un autre "cash dog" a détecté plus de 650.000 euros cachés dans un pare-choc de voiture, un record.

La Direction générale des douanes, "satisfaite" des premiers résultats, veut porter à 21 le nombre de duos, comme Goran et Thierry, d'ici à la fin de l'année.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…