En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 922.24 PTS
+2.41 %
4 912.0
+2.38 %
SBF 120 PTS
3 908.71
+2.32 %
DAX PTS
10 957.91
+1.65 %
Dowjones PTS
24 724.16
+1.45 %
6 836.89
+1.98 %
1.136
+0.38 %

Ballon d'Or: Modric met fin au règne de Messi et Ronaldo aux dépens des Bleus

| AFP | 166 | Aucun vote sur cette news
Le Croate Luka Modric désigné vainqueur du Ballon d'Or 2018 à Paris, le 3 décembre
Le Croate Luka Modric désigné vainqueur du Ballon d'Or 2018 à Paris, le 3 décembre ( FRANCK FIFE / AFP )

Luka Modric a mis fin une décennie de règne sans partage de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo: le Croate, finaliste du Mondial en Russie, a remporté lundi le Ballon d'Or 2018, devançant les champions du monde français, notamment Antoine Griezmann sur le podium.

"La clé du succès ? Difficile à dire, le travail, la persévérance dans les moments difficiles. J'aime dire cette phrase: +le meilleur n'est jamais facile+", a savouré le lauréat, ému d'avoir été désigné par 180 journalistes du monde entier.

Une page se tourne dans le football mondial : ni Cristiano Ronaldo ni Lionel Messi, qui se partagent le titre suprême de meilleur joueur de l'année depuis 2008, n'ont été sacrés. Le Portugais, meilleur buteur dans l'histoire de la Ligue des champions, est 2e, tandis que l'Argentin se classe 5e.

L'histoire retiendra que ce n'est pas un champion du monde français mais Modric, finaliste malheureux du Mondial-2018, qui a réussi cet exploit en recueillant la majorité des suffrages du scrutin organisé par l'hebdomadaire France Football, créateur du prestigieux prix.

Après avoir été déjà sacré meilleur joueur du Mondial-2018, meilleur joueur UEFA, meilleur joueur Fifa, ce meneur élégant de 33 ans aux faux airs de Johan Cruyff réussit le grand chelem des titres individuels.

Point d'orgue d'une année exceptionnelle où il a raflé sa 3e Ligue des champions de suite avec le Real Madrid, et mené la Croatie à la première finale de Coupe du monde de son histoire.

Mbappé, sacré meilleur jeune

Les prétendants français Antoine Griezmann, Raphaël Varane, ou Kylian Mbappé, vivent de leur côté la mésaventure qu'avaient connue les Espagnols Xavi et Andrès Iniesta en 2010 ou l'Allemand Manuel Neuer en 2014 : remporter la Coupe du monde n'a pas suffi pour décrocher le Ballon d'Or.

Le jeune prodige français du PSG Kylian Mbappé s'exprimant devant l'assemblée après avoir décroché le Trophée Kopa à Paris, le 3 décembre 2018
Le jeune prodige français du PSG Kylian Mbappé s'exprimant devant l'assemblée après avoir décroché le Trophée Kopa à Paris, le 3 décembre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )

Griezmann, qui avait clamé son souhait de s'inviter durablement à la table des quintuples Ballon d'Or Messi et Ronaldo, doit se contenter de la 3e place, comme en 2016.

"J'ai gagné la Ligue Europa (avec un doublé en finale, ndlr) et la Coupe du monde, donc c'est une grande année, mais c'est vrai que c'était une petite déception quand on m'a annoncé le podium", a reconnu Griezmann lundi, ajoutant que le Ballon d'Or pour Modric était "mérité.

Varane, le seul joueur ayant remporté la Ligue des champions et la Coupe du monde en 2018, termine à la 7e place.

Mbappé, qui avait confié à l'AFP avoir "mis tous les ingrédients de (son) côté" pour conquérir le Ballon d'Or avant même d'avoir 20 ans, échoue à la 4e place. Mais contrairement à ses coéquipiers de l'équipe de France, il ne repart pas les mains vides de la cérémonie organisée au Grand-Palais à Paris.

Celui qui a été comparé au "Roi" Pelé pendant le Mondial-2018, en devenant notamment le 2e plus jeune joueur de l'histoire à marquer en finale d'un Mondial, a remporté le premier Trophée Raymond Kopa, qui récompense le meilleur joueur du monde âgé de moins de 21 ans.

Hegerberg, première Ballon d'Or au féminin

L'attaquante de l'OL Ada Hegerberg victorieuse du premier Ballon d'Or féminin, le 3 décembre 2018 à Paris
L'attaquante de l'OL Ada Hegerberg victorieuse du premier Ballon d'Or féminin, le 3 décembre 2018 à Paris ( FRANCK FIFE / AFP )

"Je suis très content de ce prix, ça récompense une année avec un quadruplé avec le PSG au niveau national, plus ce qu'on a gagné avec mes coéquipiers en équipe nationale: c'est le bon moment pour les remercier car ils ont été d'une importance capitale pour remporter ce prix", s'est réjoui Mbappé.

Pense-t-il à gagner le vrai Ballon d'Or l'an prochain ? "Mon prochain objectif, c'est de tout soulever, pas faire de choix, cela passera par le travail acharné et je ne gagnerai pas sans l'aide de mes coéquipiers", a-t-il répondu dans un sourire.

L'attaquant du PSG a été élu après vote des 33 lauréats du Ballon d'Or vivants, parmi lesquels Franz Beckenbauer, Michel Platini, Jean-Pierre Papin, Marco Van Basten, ou encore Zinédine Zidane.

Autre nouveau prix décerné cette année, le Ballon d'Or féminin même si un prix de la meilleure joueuse existait déjà quand les prix Fifa et Ballon d'Or étaient fusionnés, de 2010 à 2016.

Les dix derniers vainqueurs du Ballon d'or
Les dix derniers vainqueurs du Ballon d'or ( Jean Michel CORNU / AFP )

C'est la Norvégienne Ada Hegerberg, attaquante-star de Lyon, qui l'emporte chez les filles, sur vote des seuls journalistes comme chez les garçons.

"Je voulais dire merci à mes coéquipières, à mon entraîneur et à notre président Jean-Michel Aulas (le nom du dirigeant a alors été sifflé dans la salle, ndlr), qui fait beaucoup pour le football féminin. C'est une grande étape pour le football féminin, c'est très important pour nous les femmes", s'est-elle réjouie. "Jeunes filles, s'il vous plait, croyez en vous", a-t-elle lancé aux footballeuses en herbe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Consolidation à exploiter

Publié le 12/12/2018

Pernod Ricard a pris note du communiqué du fond activiste Elliott. Le numéro deux mondial des vins et spiritueux a rappelé que le dialogue avec ses actionnaires demeurait une priorité pour lui.…

Publié le 12/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 12/12/2018

A l’issue de la réunion qui s’est tenue hier à l’Elysée et dans un effort de solidarité nationale, Société Générale a annoncé la mise en place des mesures suivantes : le gel de ses…

Publié le 12/12/2018

Elliott Advisors s'attaque à une nouvelle société française...