En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-0.56 %
5 418.00
-0.54 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-0.54 %
DAX PTS
12 686.29
-0.62 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.164
+0.00 %

Baisse de la vitesse: "électrochoc" salutaire pour la presse

| AFP | 295 | Aucun vote sur cette news
Probable prochaine annonce d'une réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires en France
Probable prochaine annonce d'une réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires en France ( PHILIPPE HUGUEN / AFP )

La presse de mardi soutient le gouvernement dans son choix de baisser, "au risque de l'impopularité", la vitesse sur les routes secondaires, un "électrochoc" dans la lutte contre la mortalité routière.

"On va devoir lever le pied", avertit Le Parisien en Une. Le gouvernement doit en effet annoncer mardi l'abaissement de 90 km/h à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens.

"Le mesure se veut un électrochoc pour enrayer l'augmentation de l'accidentalité routière", explique dans Le Figaro Angélique Négroni, qui se veut pédagogue: "En roulant un peu moins vite, on stoppe donc plus facilement son véhicule et l'accident a plus de chance d'être évité".

Le nombre de morts sur les routes est reparti à la hausse depuis le plus bas historique de 2013 (3.268 tués, contre 3.477 en 2016).

C'est pourquoi François Ernenwein défend dans La Croix une mesure de limitation car "il faudrait un bien curieux aveuglement pour refuser de voir qu’en abaissant à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes secondaires le gouvernement fait œuvre utile. Au risque de l’impopularité. Agir était devenu indispensable. Les progrès n’ont pas été à la hauteur des ambitions d’il y a quelques années".

"Aucun gouvernement ne s'était attaqué à la limitation de la vitesse sur les routes depuis quarante-cinq ans", rappelle Le Parisien.

- 'Décision idéale' -

"Bien sûr, rouler à 80 km/h au lieu de 90 ne résoudra pas tout. Mais le symbole compte. Et qu'importe les batailles de chiffres sur les vies sauvées ! Une seule tragédie évitée et ce sera déjà gagné. Alors, on va râler... et ralentir quand même", insiste Damien Delseny dans l'éditorial du Parisien.

"Quoi qu'il en soit, et en dépit de ses bonnes intentions, le gouvernement prend un risque politique en sortant le bâton de la limitation de vitesse", fait remarquer Patrice Chabanet du Journal de la Haute-Marne.

Mais "c’est un aspect du macronisme que ses représentants assument avec gravité, et peut-être une pointe de coquetterie: être prêts aux décisions les plus difficiles pour le bien du pays, même au prix de l’impopularité", fait valoir Dominique Albertini dans Libération.

Pour Cécile Cornudet du quotidien économique Les Echos, "sur le papier, c’est la décision idéale. Son objet est inattaquable (...). L’exécutif s’apprête à montrer qu’il n’a toujours pas peur de son ombre".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...