En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 953.58 PTS
+0.47 %
5 960.50
+0.64 %
SBF 120 PTS
4 703.05
+0.61 %
DAX PTS
13 360.11
+0.27 %
Dow Jones PTS
28 853.45
+0.45 %
9 138.91
+0.53 %
1.099
-0.23 %

Australie: le vent provoque la jonction de deux énormes brasiers dans le sud-est

| AFP | 558 | 3 par 1 internautes
Des habitants se retrouvent dans la salle municipale de Towamba, dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, le 10 janvier 2020
Des habitants se retrouvent dans la salle municipale de Towamba, dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, le 10 janvier 2020 ( PETER PARKS / AFP )

Deux gigantesques incendies ont, sous l'effet des vents, fusionné vendredi dans le sud-est de l'Australie en un brasier qui a déjà détruit une superficie 55 fois plus grande que Paris, alors que des milliers de personnes manifestaient pour exiger des actes contre le réchauffement climatique.

"Les conditions sont difficiles aujourd'hui", a expliqué aux journalistes le chef des pompiers dans les zones rurales de Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons. "Ce sont les vents chauds et secs qui constituent de nouveau le véritable défi"

Voilà plusieurs jours que les autorités redoutaient l'arrivée aujourd'hui d'une nouvelle vague de chaleur catastrophique dans un pays en proie depuis septembre à une crise catastrophique des feux de forêts.

Comme attendu, le mercure a dépassé vendredi les 40 degrés dans les Etats de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud, et l'inquiétude se portait désormais sur un "mégafeu" né vendredi après-midi de la jonction de deux incendies.

Ce seul brasier a réduit en cendres une superficie de plus de 6.000 km2, soit plus de 55 fois la taille de Paris.

Réfugiés sur la jetée

L'"état de catastrophe naturelle" avait été prolongé de 48 heures en prévision de cette nouvelle vague de chaleur, survenue après quelques jours de températures plus favorables à la lutte contre les incendies.

Et des ordres d'évacuation avaient été lancés dans les zones frontalières de de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.

La Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a fait état de plus de 130 incendies actifs dans son Etat, dont une cinquantaine échappant à tout contrôle.

La situation était particulièrement grave sur l'île Kangourou, dans le sud de l'Australie-méridionale, dont la principale localité, Kingscote, était coupée du reste du monde par de gigantesques brasiers.

Nombre d'habitants se sont réfugiés près de la jetée en attendant qu'une route soit à nouveau praticable.

Particulièrement précoce et virulente, la saison des incendies a déjà fait 26 morts en Australie, réduit en cendres une superficie totale de 100.000 km2 -soit plus grande que la la Corée du Sud ou le Portugal- et détruit plus de 2.000 maisons.

"Changez la politique"

Cartes montrant l'étendue des incendies en Australie au 10 janvier 2020
Cartes montrant l'étendue des incendies en Australie au 10 janvier 2020 ( John SAEKI / AFP )

La catastrophe en cours est aussi écologique. Au terme d'une étude, le professeur Chris Dickman, de l'Université de Sydney, a estimé dans un communiqué publié lundi qu'un milliard d'animaux avaient péri, un chiffre qui inclut les mammifères, les oiseaux et les reptiles, mais pas les insectes ni les invertébrés.

Liés à une sécheresse particulièrement grave en Australie, ces incendies sont de plus aggravés par le réchauffement climatique, alors que les scientifiques prédisent de longue date que la récurrence de ces événements météorologiques extrêmes ne fera que s'aggraver.

L'année 2019 a été en Australie la plus chaude et la plus sèche depuis le début des relevés. La journée du 18 décembre a été la plus chaude jamais constatée, avec une moyenne nationale des températures maximales mesurée à 41,9°C.

A Sydney et Melbourne, des milliers de personnes ont encore manifesté pour demander au gouvernement conservateur australien d'en faire plus pour lutter contre le réchauffement climatique et d'en finir avec son soutien inconditionnel à l'industrie du charbon, qui a très largement contribué à l'essor économique du pays, mais qui a cependant un piètre bilan environnemental.

"Changez la politique, pas le climat", pouvait-on lire sur une banderole, reflétant une opinion de plus en plus répandue quant à la cause des incendies.

Désinformation "sans précédent"

Manifestants lors d'un rassemblement pour demander au gouvernement australien de prendre des mesures contre le changement climatique, le 10 janvier 2020
Manifestants lors d'un rassemblement pour demander au gouvernement australien de prendre des mesures contre le changement climatique, le 10 janvier 2020 ( Mohammad Farooq / AFP )

Des chercheurs ont observé que la crise actuelle avait donné lieu à une campagne de désinformation "sans précédent" dans l'histoire du pays, avec des "bots" (programmes informatiques qui envoient automatiquement des messages) déployés pour défendre l'idée que les feux ne sont pas liés au réchauffement climatique.

Le hashtag #arsonemergency ("urgence incendie criminel") est notamment utilisé en force, alors que des médias, des sites et des hommes politiques conservateurs du monde entier défendent l'idée que les feux seraient en fait criminels.

Timothy Graham, experts des médias numériques à l'Université de technologie du Queensland, a expliqué à l'AFP que, selon ses recherches, la moitié des comptes Twitter utilisant ce hashtag semblaient se comporter comme des "bots" ou des "trolls", ces internautes publiant des messages intentionnellement provocateurs.

"Nos conclusions révèlent un effort concerté pour désinformer le public sur les causes des feux de forêt", a dit M. Graham.

"Cette campagne est sans comparaison dans son ampleur avec ce qu'on a pu voir dans d'autres pays, comme lors de la présidentielle américaine de 2016, mais ce niveau de désinformation en Australie est sans précédent."

De son côté, le Premier ministre conservateur Scott Morrison a tenté vendredi d'esquiver la question quand des journalistes lui ont demandé si la gravité de ces feux deviendrait la norme du fait du réchauffement climatique.

"Ecoutez, nous en avons déjà parlé nombre de fois", a-t-il balayé, en affirmant que des évaluations auraient lieu une fois finie la saison des incendies.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/01/2020

Eiffage s'adjuge 2% à 106,5 euros en ce milieu de semaine, dopé par les très bons chiffres d'APRR au quatrième trimestre...

Publié le 29/01/2020

Mal engagée depuis plusieurs mois désormais, la campagne de recueil des soutiens pour déclencher un référendum d'initiative partagée (RIP), patine...

Publié le 29/01/2020

McDonald's a publié des résultats au quatrième trimestre 2019 au-dessus du consensus, avec un chiffre d'affaires à 5,35 milliards de dollars (+4% à change constant), contre 5,31 milliards…

Publié le 29/01/2020

Dans ses directives sur le déploiement de la 5G, la cinquième génération de réseaux mobiles, la Communauté européenne autorise les pays membres à appliquer des restrictions « aux fournisseurs…

Publié le 29/01/2020

Le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs qui a présenté annonce aujourd'hui son nouveau plan stratégique à l'horizon 2024, "Change Up", grimpe de près...