5 399.09 PTS
+0.00 %
5 408.00
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 303.54
-
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Aucun élément ne relie l'assaillant de Marseille à l'EI "à ce stade"

| AFP | 77 | Aucun vote sur cette news
Une femme réagit devant le corps de l'homme suspecté d'avoir tué deux jeunes femmes à l'arme blanche avant d'être abattu par des militaires à la gare Saint-Charles de Marseille, le 1er octobre 2017
Une femme réagit devant le corps de l'homme suspecté d'avoir tué deux jeunes femmes à l'arme blanche avant d'être abattu par des militaires à la gare Saint-Charles de Marseille, le 1er octobre 2017 ( BERTRAND LANGLOIS / AFP )

La revendication par le groupe jihadiste Etat islamique de l'attaque de Marseille survenue dimanche suscite les interrogations des enquêteurs, "aucun élément" ne permettant de relier l'assaillant à l'organisation "à ce stade", a indiqué lundi une source proche de l'enquête à l'AFP.

"La revendication de l'EI pose vraiment question car aucun élément ne relie l'assaillant à l'organisation Etat islamique à ce stade", a déclaré cette source. Connu depuis 2005 sous sept identités des services de police pour des faits de droit commun, l'assaillant, aux cris de "Allah Akbar" selon des témoins, a tué deux jeunes femmes dimanche sur le parvis de la gare Saint-Charles avant de se ruer sur des militaires de la force Sentinelle, qui l'ont abattu.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 11/12/2017

Arrivée de la dépouille du chanteur Johnny Hallyday sur l'île antillaise de Saint-Barthélemy, le 10 décembre 2017 ( Helene Valenzuela / AFP )Ultime voyage pour Johnny Hallyday: le chanteur…

Publié le 11/12/2017

Le président argentin Mauricio Macri le 10 décembre 2017 à Buenos Aires pour la 11e réunion ministérielle des 164 pays de l'OMC ( EITAN ABRAMOVICH / AFP )Le président argentin Mauricio Macri…

Publié le 11/12/2017

L'autonomiste Gilles Simeoni (C) et l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni (G), le 10 décembre 2017 à Bastia ( PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP )Les nationalistes corses Gilles Simeoni et Jean-Guy…

Publié le 10/12/2017

Laurent Wauquiez, élu à la présidence des Républicains (LR), le 10 décembre 2017 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP )Élu président de LR dès le 1er tour avec près de 75% des voix,…

Publié le 10/12/2017

Le président français Emmanuel Macron (D) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse, le 10 décembre 2017 à Paris ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP )Le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

La société va faire son entrée dans l'indice...

Publié le 11/12/2017

Une fois mariés, les deux groupes devraient aller chercher un nouveau CEO à l'extérieur...

Publié le 11/12/2017

Un nouveau système de propulsion pour le nautisme...

Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

CONTENUS SPONSORISÉS