En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.139
-0.01 %

Au salon de l'agriculture à Paris, Macron adopte une poule

| AFP | 1090 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron tient une poule offerte par Yves de la Fouchardière (d) président des fermiers de Loué, lors de sa visite au salon de l'Agriculture le 24 février 2018
Emmanuel Macron tient une poule offerte par Yves de la Fouchardière (d) président des fermiers de Loué, lors de sa visite au salon de l'Agriculture le 24 février 2018 ( Thibault Camus / POOL/AFP )

Le président français Emmanuel Macron a profité de sa longue visite au salon de l'agriculture samedi à Paris pour adopter une poule, qui devrait être chargée de lui fournir des oeufs frais à l'Elysée.

Après avoir flatté le museau de "Haute", la vache égérie du salon, soupesé une biquette grise et admiré les innombrables spécialités régionales brandies sur son passage au cours de sa première visite du salon en tant que chef de l'Etat, Emmanuel Macron s'est soudain retrouvé avec une belle poule rousse dans les bras, qu'il a acceptée en souriant.

La poule lui a été offerte devant les caméras par le directeur général des poulets de Loué dans la Sarthe (ouest), Yves de la Fouchardière. Ou comment obtenir une publicité instantanée au cours d'un exercice obligé pour tous les présidents en exercice.

"Je la prends, mais il faut qu'on trouve un système pour la protéger du chien", lui a dit Emmanuel Macron, un brin amusé, évoquant Nemo, le labrador présidentiel, adopté fin août dans un refuge de la Société protectrice des animaux (SPA).

Le président Emmanuel Macron lors de sa visite au 55e Salon de l'Agriculture à Paris, le 24 février 2018
Le président Emmanuel Macron lors de sa visite au 55e Salon de l'Agriculture à Paris, le 24 février 2018 ( Thibault Camus / POOL/AFP )

Un récent écho de presse paru dans le journal Le Figaro avait évoqué le souhait de son épouse Brigitte Macron de réaliser un jardin potager à l'Elysée, comme l'avait fait Michelle Obama à la Maison Blanche.

Alors, pourquoi pas avec une poule dans le jardin ?

"C'est très à la mode en ville", souligne Johann Coenne, le commissaire général du salon de l'aviculture de Paris, interrogé par l'AFP. "Mais il faudrait un coq aussi pour équilibrer", a-t-il suggéré.

Le président a avoué que jusqu'à présent "c'est le ministère de l'Intérieur" qui "fournit" les oeufs à l'Elysée. "Ils ont des poules".

"On va faire un poulailler à l'Elysée !", a-t-il dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…