En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 487.93 PTS
+0.16 %
5 481.50
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 390.00
+0.08 %
DAX PTS
12 355.73
-0.15 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.00 %
1.177
+0.03 %

Au moins 267.000 victimes d'atteintes sexuelles dans les transports en commun en 2014 et 2015

| AFP | 312 | Aucun vote sur cette news
Dans 85% des cas, les victimes sont des femmes et pour deux tiers d'entre elles le caractère sexuel de l'agression implique un contact physique avec l'auteur
Dans 85% des cas, les victimes sont des femmes et pour deux tiers d'entre elles le caractère sexuel de l'agression implique un contact physique avec l'auteur ( PATRICK KOVARIK / AFP/Archives )

Au moins 267.000 personnes, "essentiellement des femmes", ont été victimes d'atteintes sexuelles en 2014 et 2015 dans les transports en commun, selon une estimation "basse" de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mercredi.

"Près de 160.000 personnes ont subi des gestes déplacés (notamment des baisers forcés ou des caresses), plus de 110.000 ont subi des exhibitions et plus de 16.000 ont subi d'autres actes tels que des attouchements sexuels, des rapports sexuels ou tentatives de rapports sexuels non désirés", note l'ONDRP, en précisant que 44% d'entre elles ont été victimes de plusieurs atteintes.

Dans 85% des cas, les victimes sont des femmes et pour deux tiers d'entre elles le caractère sexuel de l'agression implique un contact physique avec l'auteur. Selon l'étude, les hommes sont "essentiellement exposés à des cas d'exhibition".

Ce phénomène "se manifeste essentiellement en Ile-de-France", puisque plus d'une femme victime d'atteintes sexuelles dans les transports en commun sur deux est Francilienne (60%).

La quasi-totalité des victimes (94%) ne connaît pas les auteurs des atteintes, poursuit l'étude, relevant que "les jeunes femmes" sont particulièrement exposées.

Ces chiffres sont tirés de l'exploitation de l'enquête "Cadre de vie et sécurité", réalisée chaque année en partenariat avec l'Insee puis avec le service de statistique ministériel de la sécurité intérieure, dans laquelle entre 11.000 et 14.000 personnes de 18 à 75 ans sont interrogées. Les résultats ont ensuite été extrapolés pour avoir une estimation nationale.

Il s'agit de l'une des premières études sur ce phénomène qui modifie considérablement la "pratique ou tout du moins l(a) perception de l'espace public" des femmes, explique l'ONDRP, soulignant que certaines développent des "stratégies de contournement" pour éviter d'être victimes.

Ce phénomène "pourtant traumatisant pour les victimes" reste mal connu, ce qui contribue à banaliser ces actes, souligne l'ONDRP.

Fin novembre, dans la foulée de la libération de la parole née de l'affaire Weinstein, le président Emmanuel Macron a décrété l'égalité hommes-femmes "grande cause du quinquennat".

Le président avait annoncé la création d'un "délit d'outrage sexiste" passible d'une amende "dissuasive" contre le harcèlement de rue. La future police de sécurité du quotidien (PSQ), qui doit être expérimentée à partir de janvier, "aura dans ses priorités la lutte contre le harcèlement et en particulier dans les transports", avait assuré mi-octobre M. Macron.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2018

Date : 9/26/2018Sous-jacent : Ferrari Produit : Turbo call 4529T (ISIN : DE000HV16SA4).Echéance : OuverteBarrière désactivante : 92,2000Stratégie : Achat à 2,9 euros.Le titre a dépassé une…

Publié le 26/09/2018

Par courrier reçu le 25 septembre 2018 par l'AMF, la société Morgan Stanley plc (Wilmington, Delaware, Etats-Unis) a déclaré à l'Autorité des marchés...

Publié le 26/09/2018

EOS imaging, pionnier de l'imagerie médicale orthopédique 2D/3D, présentera la solution d'imagerie EOS et plus particulièrement spineEOS, logiciel de planification 3D en ligne, pendant le 33ème…

Publié le 26/09/2018

Et maintenant ?

Publié le 26/09/2018

D'un point de vue graphique, le titre poursuit son rebond et a dépassé le niveau de résistance des 96 euros. Du côté des indicateurs techniques, le RSI journalier a cassé une oblique baissière…