En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-
5 390.50
-
SBF 120 PTS
4 257.86
-
DAX PTS
11 549.96
-
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+0.00 %
1.137
+0.01 %

Carnaval de Rio: ode à la tolérance et à l'exubérance au sambodrome

| AFP | 423 | Aucun vote sur cette news
Des membres de l'école de samba Viradouro lors du carnaval de Rio le 3 mars 2019
Des membres de l'école de samba Viradouro lors du carnaval de Rio le 3 mars 2019 ( CARL DE SOUZA / CDS/AFP )

Un colibri qui s'envole à cinq mètres de haut, un pape noir dans sa papamobile: entre féérie et transgression, la première nuit de défilés des écoles de samba a montré dimanche pourquoi le carnaval de Rio de Janeiro est considéré comme le "plus grand spectacle de la terre".

Lors du premier carnaval depuis l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, plusieurs formations ont fait passer des messages politiques, pour plus de tolérance dans un pays dont le chef de l'Etat est coutumier des déclarations racistes, machistes et homophobes.

Le défilé de Salgueiro s'est terminé sous forme d'une mini-manifestation, avec des danseurs arborant des drapeaux arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, ou d'autres où on pouvait lire "impunité" ou "corruption" barrés en rouge.

Championne en titre, Beija-Flor a une nouvelle fois émerveillé les 72.000 spectateurs massés au sambodrome, avec des chars à couper le souffle et des costumes dignes de créations de haute couture, avec plumes à foison et un souci du détail dans le moindre accessoire.

Viradouro a également tiré son épingle du jeu, avec un défilé d'une grande créativité sur le thème de la magie dans les contes pour enfant et les histoires fantastiques.

Des pluies diluviennes qui ont inondé de nombreux quartiers de Rio ont retardé de 45 minutes le début des défilés, mais le temps a été plus clément par la suite, laissant les sept écoles de samba à défiler dans la nuit de dimanche à lundi faire leur show.

Beija-Flor a sans doute remporté la palme du plus beau char de cette première nuit de défilé.

Une danseuse de l'école de samba
Une danseuse de l'école de samba "Salgueiro" défile sur le sambodrome, à l'ouverture du Carnaval de Rio, le 4 mars 2019 au Brésil ( CARL DE SOUZA / CDS/AFP )

Des nuages blancs et bleus se dégageaient peu à peu grâce à un ingénieux système mécanique, tandis que s'élevait dans les airs un somptueux colibri (beija-flor en portugais), le symbole de l'école.

Les champions en titre ont également fait passer un message politique, avec des bouffons portant des bannières faisant allusion au "cirque" de Brasilia, la capitale du pays où se situent tous les lieux de pouvoir.

Einstein aux cheveux verts

Avec son défilé sur Xango, le Dieu de la foudre et de la justice dans les religions afro-brésiliennes, Salgueiro a signé le défilé le plus engagé, sous le signe de la tolérance religieuse. Le célèbre acteur noir de télénovélas Ailton Graça représentait le pape saluant la foule de sa papamobile, un sacré symbole dans un pays encore miné par de graves problèmes de racisme.

L'école Grande Rio, elle, a dénoncé les dérives d'internet, y compris les fausses informations qui ont infesté la toile durant la campagne électorale à l'issue de laquelle Jair Bolsonaro a été élu.

Défilé des chars des écoles de samba sur le sambodrome, lors de la première nuit du Carnaval de Rio, le 4 mars 2019 au Brésil
Défilé des chars des écoles de samba sur le sambodrome, lors de la première nuit du Carnaval de Rio, le 4 mars 2019 au Brésil ( Mauro Pimentel / AFP )

Un des chars de l'école montrait aussi un Albert Einstein loufoque aux cheveux verts, tandis que celui d'avant dénonçait la pollution des océans avec des poissons et des tortues emprisonnées dans des filets gluants.

Moins contestataire, mais non moins somptueux, le défilé de Viradouro a plongé le public dans un monde enchanté.

Spécialiste des effets spéciaux, le directeur Paulo Barros a déguisé ses danseurs en crapauds qui se transforment subitement en princes charmants.

Quelques mètres plus tard, des sorcières semblent voler au-dessus du char et des zombies effraient le public en sortant tout d'un coup de leur tombe.

Les percussionnistes, qui donnent la chair de poule quand ils passent dans un vacarme assourdissant, sont coiffés du "choixpeau", chapeau de magicien vivant de la saga Harry Potter.

Face cachée de l'histoire

Un danseur de l'école de samba
Un danseur de l'école de samba "Grande Rio" défile sur le sambodrome, lors de la première nuit du Carnaval de Rio, le 4 mars 2019 au Brésil ( Mauro Pimentel / AFP )

Même si les réactions plus ou moins enthousiastes du public ont permis de mesurer quelles écoles sont sorties du lot, la grande championne sera désignée mercredi par des jurés.

Chaque formation est évaluée selon des critères très précis, de la richesse des chars à la pertinence du thème choisi, en passant par l'harmonie du défilé au sein du sambodrome.

Sept autres écoles défileront dans la nuit de lundi à mardi, présentant le travail de toute une année pour tenter de décrocher le titre de championne du carnaval.

Parmi elles, Portela, détentrice du record de titres (22), dont certains costumes ont été signés par le couturier français Jean-Paul Gaultier.

Mangueira promet d'enflammer le sambodrome avec un défilé engagé sur la face cachée de l'histoire brésilienne, représentant sur ses chars des héros "populaires", notamment Noirs et Indiens, souvent absents des livres scolaires.

L'école rendra également hommage à Marielle Franco, conseillère municipale noire de Rio née dans une favela et fervente protectrice des minorités, assassinée il y a près d'un an.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/03/2019

Le président chinois Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan arrivent à l'aéroport de Rome-Fiumicino, le 21 mars 2019 ( Tiziana FABI / AFP )Le président chinois Xi Jinping entame vendredi une…

Publié le 22/03/2019

Des ambulances transportent corps et blessés après le naufrage d'un bac sur le Tigre à Mossoul, dans le nord de I'Irak, le 21 mars 2019 ( Waleed AL-KHALED / AFP )Près de 100 personnes, en…

Publié le 21/03/2019

Le président Emmanuel Macron, le 21 mars 2019 à Bruxelles ( JOHN THYS / AFP )Paris et Berlin, qui devaient poser jeudi soir les premières bases d'un front européen commun face à la…

Publié le 21/03/2019

Le Rassemblement national (RN) ne présentera pas de liste aux élections municipales à Paris mais se ralliera à celle d'un énarque libéral, Serge Federbusch ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK /…

Publié le 21/03/2019

Des avions sur le tarmac de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le 19 octobre 2017 ( PASCAL PAVANI / AFP/Archives )Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s’est engagé à ce que l’État…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

        Paris, le 21 mars 2019 BOURSE DIRECT HORIZON : OSCAR DU MEILLEUR « NOUVEAU CONTRAT D'ASSURANCE VIE »          Le nouveau contrat d'assurance…

Publié le 21/03/2019

La dilution potentielle, dans l'hypothèse d'une conversion de l'intégralité de ces obligations est de 9%...

Publié le 21/03/2019

La firme à la pomme a repris jeudi à Microsoft la place de première capitalisation boursière mondiale. Prochaine étape en vue : le seuil symbolique des 1.000 Mds$ de capitalisation.

Publié le 21/03/2019

Ce nouveau bail prendra effet le 1er décembre 2019 à Issy-les Moulineaux...

Publié le 21/03/2019

Serenea est une solution d'Ehpad digital et connecté, développé par la société, fournissant un outil de suivi et de pilotage opérationnel en temps réel...