En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 836.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.138
+0.02 %

Attentat déjoué en Afghanistan: au moins 16 morts dans le désamorçage d'un véhicule piégé

| AFP | 272 | Aucun vote sur cette news
Un civil afghan hospitalisé après avoir été blessé le 22 mai 2018 à Kandahar dans l'explosion d'un minibus piégé que les forces de sécurité tentaient de désamorcer.
Un civil afghan hospitalisé après avoir été blessé le 22 mai 2018 à Kandahar dans l'explosion d'un minibus piégé que les forces de sécurité tentaient de désamorcer. ( JAVED TANVEER / AFP )

Au moins seize personnes ont été tuées et 38 blessées, en majorité des civils, mardi à Kandahar, grande capitale du sud de l'Afghanistan, dans l'explosion d'un minibus piégé que les forces de l'ordre tentaient de désamorcer en plein centre-ville.

Près de quatre heures après l'explosion, survenue à la mi-journée, ce bilan était encore susceptible de s'alourdir, des victimes risquant d'être restées coincées sous les décombres, a prévenu un responsable de l'hôpital local.

L'explosion s'est produite à la mi-journée, vers midi (7H30 GMT), dans le centre de Kandahar.

"J'étais dans ma boutique quand l'explosion s'est produite, je me suis retrouvé noyé de fumée, taché de sang, la main cassée", a rapporté un voisin à l'AFP.

Le groupe qui comptait utiliser le véhicule ne s'est pas fait connaître et il était encore impossible de savoir si l'attentat était imminent ou préparé pour une date ultérieure.

Selon le chef de la police Mohammad Qasim Azad, contacté par l'AFP, "les forces de sécurité traquaient depuis le matin un véhicule pouvant être utilisé comme voiture-suicide: elles ont découvert le minibus rempli d'explosifs, garé près d'un arrêt de bus".

"Le véhicule a explosé alors que les policiers essayaient de le désamorcer", a ajouté le responsable.

Le porte-parole du gouverneur provincial, Daud Ahmadi, a précisé que "les forces de sécurité agissant sur la foi d'un renseignement (...) la zone avait été évacuée" avant l'explosion, ce qui a limité le nombre de victimes.

Selon Daud Ahmadi, un "gros conteneur a été également découvert à proximité du lieu de l'explosion, rempli d'explosifs, de RPG (lance-roquettes), de vestes-suicide et de munitions".

Pour lui, "les terroristes prévoyaient de conduire un énorme attentat vers la fin du ramadan, quand la ville est pleine de gens qui préparent les festivités de l'Aïd... Heureusement, les forces de sécurité ont empêché ce désastre".

- Sous les décombres -

Au moins 16 personnes ont été tuées et 38 blessées par l'explosion d'un minibus piégé lors de son désamorçage, le 22 mai 2018 à Kandahar.
Au moins 16 personnes ont été tuées et 38 blessées par l'explosion d'un minibus piégé lors de son désamorçage, le 22 mai 2018 à Kandahar. ( JAVED TANVEER / AFP )

"Les derniers chiffres disponibles font état de seize morts et 38 blessés acheminés à l'hôpital. Mais nous avons encore des ambulances sur place car il pourrait y avoir d’autres victimes sous les décombres", a indiqué à l'AFP le responsable de l'hôpital Mirwais de Kandahar.

selon le chef de la police, la plupart des victimes sont des civils.

Le porte-parole du gouverneur provincial a confirmé ce bilan, ajoutant que les forces de sécurité avaient perdu quatre hommes et qu'au moins dix autres avaient été blessés. L'explosion a également touché cinq enfants, a-t-il ajouté.

Il s'agit du deuxième incident ayant tué des civils depuis le début du ramadan, observé en Afghanistan depuis le 17 mai.

Vendredi soir, une triple explosion durant un match de cricket à Jalalabad (Est), revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait huit morts et 45 blessés.

Une autre opération, attribuée aux talibans, a visé dans la nuit de lundi à mardi les forces de police dans la province de Ghazni, au sud de Kaboul. "Au moins seize policiers, dont leur chef et le commandant des forces de réserve ont été tués et quinze blessés", a indiqué à l'AFP un porte-parole du gouverneur local, Aref Noori.

Les talibans sont très présents dans la région de Kandahar et le sud et l'est de l'Afghanistan en général.

Lundi, ils ont mis en garde les habitants de Kaboul contre de nouveaux attentats visant des sites militaires. Ils ont affirmé vouloir éviter "qu'un seul civil innocent soit tué" dans la capitale, se targuant d'avoir déjà réduit le nombre de victimes civiles ailleurs dans le pays.

Selon la mission de l'ONU en Afghanistan (Manua) qui décompte depuis neuf ans les victimes civiles, les attaques contre la population au premier trimestre 2018 ont déjà fait deux fois plus de victimes qu'au premier trimestre 2017, avec 763 civils tués et 1.495 blessés entre janvier et mars, dont 39% dans des attentats - contre 30% lors d'engagements au sol.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…