En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 408.00
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 333.06
-0.09 %
DAX PTS
12 367.18
+0.07 %
Dowjones PTS
25 302.75
+0.46 %
7 441.24
+0.54 %
1.135
-0.42 %

Attaque contre un militaire à Paris: l'agresseur mis en examen et écroué

| AFP | 456 | Aucun vote sur cette news
Des militaires de l'opération Sentinelle, le 16 février 2017 à Paris
Des militaires de l'opération Sentinelle, le 16 février 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

L'homme qui a attaqué vendredi sans le blesser un militaire de l'opération Sentinelle en patrouille à la station de métro Châtelet, à Paris, a été mis en examen lundi par un juge antiterroriste et placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Agé de 39 ans, l'agresseur a été mis en examen à Paris pour "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste". Il a été placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

Muni d'un couteau, le suspect, inconnu des services de police, avait attaqué le soldat en criant" Allah Akbar" avant d'être rapidement maîtrisé.

Au cours de sa garde à vue, il a reconnu avoir voulu cibler un militaire, d'après une source proche de l'enquête.

"Les premiers éléments d'enquête vont dans le sens d'un passage à l'acte isolé", a-t-elle ajouté, précisant qu'aucune propagande jihadiste n'avait été découverte au cours des perquisitions et que les investigations avaient mis en lumière "la fragilité psychologique" du suspect.

Il s'agit de la septième attaque recensée contre des militaires de la force Sentinelle, mise en place dans le cadre du plan Vigipirate après les attentats de janvier 2015.

La dernière en date avait fait six blessés parmi un groupe de militaires percutés le 9 août par une voiture à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Thales et Gemalto ont obtenu l'autorisation règlementaire relative aux investissements étrangers au Canada concernant leur rapprochement. Au total, les deux groupes ont obtenu 4 des 14 autorisations…

Publié le 14/08/2018

A 14h30 aux Etats-Unis
Ventes au détail de juillet.
Estimation provisoire de la productivité et des coûts du travail au deuxième trimestre.Indice manufacturier "Empire State" d'août.

A…

Publié le 14/08/2018

Tesla (-0,60% à 354,33 dollars) annonce aujourd’hui la nomination d’un comité spécial ayant pour mission d’évaluer la proposition d'Elon Musk de retirer le constructeur de voitures…

Publié le 14/08/2018

Des gains sensibles en peu de temps

Publié le 14/08/2018

      HOPSCOTCH GROUPE   Information mensuelle relative au nombre total des droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du…