En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Assurance chômage: Gattaz "réservé" sur le passage à une gestion tripartite

| AFP | 384 | Aucun vote sur cette news
Le président du Medef Pierre Gattaz à la sortie de l'Elysée après un entretien avec le président Emmanuel Macron, le 12 octobre 2017
Le président du Medef Pierre Gattaz à la sortie de l'Elysée après un entretien avec le président Emmanuel Macron, le 12 octobre 2017 ( ludovic MARIN / AFP )

Le président du Medef Pierre Gattaz s'est dit jeudi "un peu réservé" sur la volonté du gouvernement de passer à une gestion tripartite de l'assurance chômage, avec un pilotage de l'Etat.

Le régime est aujourd'hui géré paritairement par les partenaires sociaux - syndicats et patronat - qui en négocient, à intervalles réguliers, les règles d'indemnisation et de financement. Emmanuel Macron veut passer à une gestion tripartite, en asseyant l'Etat à la table des négociations.

"Je suis un tout petit peu réservé" sur cette réforme de gouvernance, a indiqué M. Gattaz à la presse, après avoir été reçu par Emmanuel Macron en amont des futures réformes sociales (apprentissage, assurance chômage, formation). Le leader patronal estime qu'il "faut donner la chance aux partenaires sociaux de continuer de négocier l'assurance chômage dans un cadre défini par l'Etat, avec des objectifs définis par l'Etat et dans un cadre financier défini aussi".

Selon lui, le transfert en 2018 d'une partie du financement du régime des cotisations salariales à l'impôt rend déjà le "paritarisme bancal", "puisqu'on ne peut pas négocier avec des gens qui n'ont plus de cotisation".

Concernant l'extension aux indépendants et aux démissionnaires, Pierre Gattaz n'y est "pas contre philosophiquement", mais souligne "un petit problème économique". S'il ne veut "surtout pas baisser les indemnités pour les chômeurs", il note que l'extension induirait une "rerépartition" des droits, sachant que, de son point de vue, il "n'est pas question qu'on augmente le coût du travail" pour financer les nouveaux bénéficiaires.

Il a aussi appelé à prendre des mesures pour "inciter au travail", comme un renforcement du "contrôle sur la recherche d'emploi", faisant valoir qu'entre "50%" et "80%" des chefs d'entreprises qu'il rencontre "cherchent des salariés et ne les trouvent pas".

Sur les deux autres sujets, l'apprentissage et la formation professionnelle, il a appelé à "simplifier" le système.

Pierre Gattaz a réclamé que les entreprises "aient la main, totalement ou en coresponsabilité, sur les filières d'apprentissage, sur les centres de formation des apprentis (CFA)" et "que le financement soit direct, que ça ne passe plus par les régions".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…