5 301.30 PTS
-0.15 %
5 310.0
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 253.95
+0.06 %
DAX PTS
12 475.69
+0.11 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Assises: 30 ans requis à Gap contre un prédateur sexuel

| AFP | 161 | Aucun vote sur cette news
Axel Maaziz est accusé d’enlèvement et de tentative de meurtre en 2014 sur une fillette de 7 ans, à L'Argentière-la-Bessée dans les Hautes-Alpes
Axel Maaziz est accusé d’enlèvement et de tentative de meurtre en 2014 sur une fillette de 7 ans, à L'Argentière-la-Bessée dans les Hautes-Alpes ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis vendredi devant les assises des Hautes-Alpes contre un prédateur sexuel accusé notamment d'enlèvement et tentative de meurtre en 2014 sur une fillette.

L’avocat général Raphaël Balland a également demandé à l'encontre d'Axel Maaziz, 33 ans, un suivi socio-judiciaire à vie, l'interdiction de résidence dans les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence pendant 10 ans, ainsi que l'interdiction à vie d’exercer toute activité en lien avec des mineurs.

Me Kader Sebbar, avocat de la défense, devait plaider dans l'après-midi et le verdict intervenir en toute fin de journée. L'accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité, au terme de ce procès qui s'est tenu à huis-clos en raison de l'âge des victimes.

Axel Maaziz est accusé d’enlèvement et de tentative de meurtre en 2014 sur une fillette, qui était alors âgée de 7 ans, à L'Argentière-la-Bessée dans les Hautes-Alpes. Il avait immobilisé la fillette à l'aide d'un pistolet à impulsions électriques puis l'avait embarquée à bord d'une voiture.

La petite fille avait réussi à prendre la fuite et à prévenir les gendarmes, qui avaient relevé sur son cou des traces de strangulation. L'accusé, qui a reconnu l'enlèvement, a toujours contesté avoir tenté de la tuer.

La cour d'assises devait aussi examiner les cas de deux anciennes petites amies de l'accusé, l'une majeure et l'autre mineure lors des faits, qui ont affirmé avoir été violées par cet homme.

Enfin, la justice lui reproche des agressions sexuelles ou tentatives, commises entre 2010 et 2014. En effet, au cours d'une perquisition à son domicile dans l'enquête sur l'enlèvement, les gendarmes avaient découvert des vidéos mettant en scène sexuellement quatre jeunes victimes de son entourage, alors âgées entre 21 mois et 13 ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

L'indice parisien pourrait repasser dans le vert en 2018 à l'occasion de la dernière séance de la semaine...

Publié le 23/02/2018

Citi et Raymond James revalorisent...

Publié le 23/02/2018

Sika (+0,39% à 7 805 francs suisses) dispute à Swiss Re (+1,03%) la première place de l'indice suisse SMI après avoir dévoilé une croissance de son bénéfice net de 14,5% en 2017, à 649…

Publié le 23/02/2018

Le marché ne digère pas des prévisions 2018 décevantes, après un millésime 2017 manquant de lustre...

Publié le 23/02/2018

La publication de très belle facture de Saint Gobain permet au titre du spécialiste des matériaux de construction de prendre la tête du CAC40 en cette...

CONTENUS SPONSORISÉS