5 319.17 PTS
-0.32 %
5 310.50
-0.36 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 370.54
-0.37 %
6 329.92
-0.15 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Argentine: un nouveau cadre du système Kirchner arrêté pour corruption

| AFP | 123 | Aucun vote sur cette news
La présidente argentine, Cristina Fernandez de Kirchner à côté du ministre argentin, Julio de Vido, à Buenos Aires le 20 août 2017
La présidente argentine, Cristina Fernandez de Kirchner à côté du ministre argentin, Julio de Vido, à Buenos Aires le 20 août 2017 ( JUAN MABROMATA / AFP/Archives )

Homme-clé du système Kirchner en Argentine, l'ex-ministre de la Planification Julio De Vido a été placé en détention mercredi pour détournement de fonds, une nouvelle arrestation dans la série d'enquêtes sur des malversations commises pendant les présidences de Nestor Kirchner et de son épouse Cristina, entre 2003 et 2015.

Après sa défaite lors des élections législatives de dimanche, c'est un nouveau coup dur pour l'ex-présidente Cristina Kirchner qui a travaillé avec M. De Vido pendant deux mandats de quatre ans (2007-2015) à la tête de l'Argentine, troisième économie d'Amérique latine.

Alors que les ministres valsaient au gré des remaniements, M. De Vido, 67 ans, a toujours été au centre du pouvoir, maniant des dizaines de milliards de dollars dans le secteur du pétrole, des infrastructures de transport et des travaux publics.

"Ce n'était pas un simple ministre. C'était un des kirchnéristes les plus puissants car c'était le grand responsable du système de financement de l'activité politique", note le politologue Carlos Fara.

"C'était celui qui brassait le plus d'argent au sein du gouvernement. De Vido était la clé de tout", souligne-t-il.

Dans la sphère du pouvoir Kirchner, trois autres personnages-clés ont été emprisonnés: l'ancien ministre des Transports Ricardo Jaime a été condamné pour malversations dans l'achat de trains.

Lazaro Baez, un homme d'affaires de la province de Santa Cruz (sud) qui s'est considérablement enrichi durant le kirchnérisme, est soupçonné d'avoir bénéficié d'appels d'offres truqués.

Enfin, le second de M. De Vido au ministère de la Planification, José Lopez, a été arrêté en juin 2016 alors qu'il tentait de dissimuler dans un couvent neuf millions de dollars répartis dans des sacs.

Cristina Kirchner est quant à elle directement mise en examen dans plusieurs affaires de malversations.

Jeudi, elle doit par ailleurs être entendue par la justice dans une autre affaire, pour obstruction à l'enquête sur l'attentat de 1994 contre le bâtiment abritant les institutions juives d'Argentine qui avait fait 85 morts.

Le président argentin Mauricio Macri (g), le 16 octobre 2017 à Buenos Aires, et l'ex-présidente Cristina Kirchner (d), le 17 octobre 2017 à Buenos Aires, lors de meetings de campagne pour les législatives
Le président argentin Mauricio Macri (g), le 16 octobre 2017 à Buenos Aires, et l'ex-présidente Cristina Kirchner (d), le 17 octobre 2017 à Buenos Aires, lors de meetings de campagne pour les législatives ( Juan MABROMATA, Eitan ABRAMOVICH / AFP )

Mme Kirchner a subi une lourde défaite électorale dimanche lors des élections législatives, remportées par la coalition Cambiemos du président de centre droit Mauricio Macri.

Mais, si cette défaite a semblé sceller le début de la fin de sa carrière politique nationale, elle a décroché une immunité parlementaire qui lui évitera la prison si elle est condamnée.

- 'Pingouin' -

Julio De Vido fait partie des "Pingouins", les collaborateurs historiques de Nestor et Cristina Kirchner, arrivés à Buenos Aires dans les valises de l'ex-gouverneur de Santa Cruz, en Patagonie, et son épouse.

Avec Mme Kirchner, M. De Vido n'avait pas la même complicité qu'avec Nestor Kirchner, tempère Carlos Fara.

Dans un entretien il y a quelques semaines, l'ex-présidente avait déclaré: "je ne mets la main au feu ni pour De Vido, ni pour personne".

Julio De Vido est soupçonné de détournements de fonds et la justice a demandé son placement en détention dans deux affaires. Dans celle de la centrale de charbon de Rio Turbio, il est soupçonné d'avoir détourné des centaines de millions de dollars.

Il est également accusé dans un dossier d'importation de gaz, des surcoûts injustifiés ayant été appliqués.

Des gendarmes arrivent à la résidence du ministre de l'ancien gouvernement Kirchner, Julio De Vido, le 25 octobre 2017 à Buenos Aires
Des gendarmes arrivent à la résidence du ministre de l'ancien gouvernement Kirchner, Julio De Vido, le 25 octobre 2017 à Buenos Aires ( EITAN ABRAMOVICH / AFP )

Son incarcération est survenue une heure après un vote des députés argentins, qui ont décidé de lever son immunité parlementaire.

Avant la séance, le député du Front pour la victoire (FPV, gauche) Hector Recalde avait prévenu que le groupe kirchnériste ne participerait pas au vote, tout en dénonçant un "plan de persécution des opposants".

"Et où sont les chefs d'entreprise qui corrompent?" s'est-il ensuite demandé lors d'une conférence de presse.

A la Chambre des députés (257 sièges), le vote a été sans appel en l'absence des députés kirchnéristes: 176 suffrages en faveur de la levée de l'immunité, une abstention.

Après le vote des élus, les gendarmes se sont rendus au domicile du député, mais celui-ci avait pris le chemin du tribunal de Comodoro Py, dans la capitale argentine, où il s'est constitué prisonnier.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

Publié le 17/11/2017

NATIXISLa filiale cotée de BPCE tiendra une journée investisseurs pour présenter son plan stratégique 2018-2020.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS