En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 948.66 PTS
+0.48 %
4 933.5
+0.49 %
SBF 120 PTS
3 942.45
+0.47 %
DAX PTS
11 149.15
+0.75 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.138
+0.18 %

Après la tuerie dans la synagogue, Pittsburgh uni dans un message de paix

| AFP | 206 | Aucun vote sur cette news
Des milliers de personnes réunies au Soldiers and Sailors Memorial Hall de Pittsburg, pour rendre hommage aux victimes de l'attaque de la synagogue
Des milliers de personnes réunies au Soldiers and Sailors Memorial Hall de Pittsburg, pour rendre hommage aux victimes de l'attaque de la synagogue "Tree of Life", à Pittsburg, le 28 octobre 2018 ( JEFF SWENSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

"L'amour est plus fort que la haine": des milliers de personnes, toutes confessions confondues, se sont réunies dimanche pour lancer ce message de paix à Pittsburgh, endeuillée par l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis.

D'un imam annonçant que des musulmans avaient collecté des dizaines de milliers de dollars pour leurs frères juifs au message de solidarité du président israélien Reuven Rivlin et aux promesses d'aides de chrétiens, les habitants de Pittsburgh se sont tenus côte à côte, d'une seule voix, contre l'antisémitisme.

"Je suis une victime. Je suis un survivant. Je suis en deuil", a déclaré le rabbin Jeffrey Myers de la synagogue Tree of Life ("L'arbre de vie") qui a aidé à mettre des fidèles à l'abri lorsqu'un homme lourdement armé a fait irruption samedi en plein office religieux en ce jour de chabbat.

"Sept membres de ma congrégation sont morts dans mon sanctuaire. Ce lieu saint a été souillé", a-t-il dit.

Le rabbin de la synangogue
Le rabbin de la synangogue "Tree of Life" Jeffrey Myers, lors de l'hommage rendu aux victimes de l'attaque dans sa synagogue, le 28 octobre 2018 à Pittsburg ( JEFF SWENSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

"Les mots de haine ne sont pas les bienvenus à Pittsburgh", a-t-il lancé, des paroles qui lui ont valu une ovation lors d'une cérémonie organisée dans un grand auditorium de style néoclassique du centre de la ville, un hommage aux 11 personnes tuées dans cette attaque. Cinq étaients âgées de 75 ans ou plus, incluant une dame de 97 ans, Rose Mallinger.

"Cessez le langage de la haine... Mesdames et messieurs, cela doit commencer par chacun d'entre vous et par nos leaders", a-t-il plaidé, disant ne pas vouloir viser un ou des personnes en particulier. "Mes mots s'adressent à tous".

Sa voix nouée de sanglots, le rabbin a mis fin à la cérémonie par une prière en hébreu, essuyant les larmes glissant sur ses joues, dans cet auditorium du centre de Pittsburgh, ville de Pennsylvanie qui a érigé sa fortune sur l'acier, se félicite des succès de ses équipes sportives, de ses ses racines ouvrières et de sa tolérance.

- "Ville de compassion" -

Les noms des 11 personnes assassinées étaient inscrits sur des écrans géants, suivis de paroles d'Abraham Lincoln, lors de la cérémonie traduite en langage des signes.

Des jeunes filles s'enlacent après l'hommage rendu aux victimes de l'attaque de la synagogue
Des jeunes filles s'enlacent après l'hommage rendu aux victimes de l'attaque de la synagogue "Tree of Life" à Pittsburg, le 28 octobre 2018 ( Brendan Smialowski / AFP )

"Nous allons vaincre la haine par l'amour. Nous serons une ville de compassion qui vous accueille tous, quelle que soit votre religion, d'où que vienne votre famille", a promis le maire de Pittsburgh, Bill Peduto.

"Il nous faut mettre fin à l'antisémitisme et à la haine en ligne et les repousser hors des discussions publiques dans cette ville, dans cet Etat et dans ce pays", a-t-il dit.

Le gouverneur de la Pennsylvanie, Tom Wolff, des membres du Congrès américain et le milliardaire Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, ont assisté à cette cérémonie en hommage aux victimes.

La foule endeuillée a chanté les hymnes nationaux américain et israélien, ainsi que le "God Bless America" d'Irving Berlin, avec une chorale afro-américaine sur la scène.

La cérémonie s'est terminée par la prestation d'un quatuor de musiciens l'Orchestre de Pittsburgh qui a interprété deux oeuvres, dont l'une écrite par un survivant de la Shoah dont la famille a péri lors de la "Nuit de Cristal", un pogrom antijuif mené en novembre 1938 par les nazis.

Wasi Mohammed, chef du Centre islamique de Pittsburgh, a annoncé que des musulmans avaient amassé en moins d'une journée plus de 70.000 dollars pour venir en aide aux Juifs de la ville, une nouvelle qui a font bondir la foule dans une ovation spontanée.

"Nous voulons simplement savoir ce dont vous avez besoin. S'il s'agit de plus d'argent, dites-le nous. S'il s'agit de personnes à l'extérieur (de la synagogue) pour vous protéger lors du prochain office, dites-le nous et nous serons là", a-t-il promis.

- Brisé -

Le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett, qui avait pris un vol de nuit pour assister à l'hommage aux victimes de Pittsburgh, a dénoncé l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

"Près de 80 ans après la Nuit de Cristal, lorsque les Juifs d'Europe ont péri dans les flammes de leurs sanctuaires, une chose est claire", a-t-il déclaré, avant d'ajouter: "L'antisémitisme, la haine du Juif n'est pas un souvenir lointain... ou un chapitre dans les livres d'histoire, mais une menace réelle".

"Nous ne resterons pas silencieux. Nous allons le surmonter. L'unité vaincra la division. L'amour triomphera de la haine. La lumière vaincra les ténébres"

A l'extérieur, des milliers de personnes ont bravé le froid et la pluie pour écouter la retransmission sur des haut-parleurs de cet hommage de 90 minutes, selon les responsables.

"C'était beau, c'était triste, c'était plein d'espoir et ça reflétait vraiment Pittsburgh", a confié sur place Mark Dixon, un cinéaste de 42 ans, grelottant à l'extérieur. "J'adore cette ville et cela me fait mal de la voir brisée, même par un moment de haine, alors je me suis dit que je devais être présent à cette cérémonie qui rejette la haine".

jmgl/ec/gl/plh

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Les analystes de TradingSat.com ont sélectionné pour les investisseurs actifs demandeurs de stratégie de diversification, un certificat qui calque l'évolution des prix du palladium. Hautement…

Publié le 21/11/2018

Vinci organise aujourd'hui à Marseille une Journée Investisseurs consacrée à Eurovia. L'objectif de cette journée thématique est de présenter ce pôle d'activités à la communauté…

Publié le 21/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir enfoncé une oblique haussière en place depuis le début du mois de septembre. Du côté des indicateurs techniques, le RSI…

Publié le 21/11/2018

D'autres dirigeants et membres du conseil d'administration de CGG ont également été signalés à l'achat vers la mi-novembre

Publié le 21/11/2018

Nexity prend 0,7% ce mercredi à 41,22 euros dans un volume assez modéré...