En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.46 PTS
-
5 645.50
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 461.53
-
DAX PTS
12 468.53
-
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
-
1.107
-0.01 %

Amazonie: Bolsonaro s'en prend à l'Europe et se rapproche des Etats-Unis

| AFP | 688 | 3.75 par 4 internautes
Le président brésilien Jair Bolsonaro le 29 août 2019 à Brasilia, au Brésil.
Le président brésilien Jair Bolsonaro le 29 août 2019 à Brasilia, au Brésil. ( EVARISTO SA / AFP )

Le président Jair Bolsonaro a estimé vendredi que l'Europe n'avait "pas de leçon à donner" au Brésil sur l'Amazonie, tandis que son ministre des Affaires étrangères se réjouissait de la proximité de son pays avec les Etats-Unis après une entrevue avec Donald Trump.

Le chef de la diplomatie brésilienne, Ernesto Araujo, et Eduardo Bolsonaro, le fils député du président et possible futur ambassadeur à Washington, se sont rendus à la Maison blanche, à la recherche de soutien alors que le Brésil est depuis une semaine sous une intense pression internationale.

Les deux hommes se sont entretenus une trentaine de minutes avec le président américain.

"Les gouvernements sont sur la même longueur d'ondes", a assuré ensuite à la presse M. Araujo, se félicitant que "pour la première fois" le président américain reçoive des officiels n'ayant pas le rang de président ou de chef d'Etat.

Le ministre brésilien des Affaires étrangères Ernesto Araujo et derrière lui Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien Jair Bolsonaro à Washington le 30 août 2019
Le ministre brésilien des Affaires étrangères Ernesto Araujo et derrière lui Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien Jair Bolsonaro à Washington le 30 août 2019 ( MANDEL NGAN / AFP )

Selon le ministre brésilien, "les gouvernements partagent le point de vue que les pays sont souverains sur leur territoire" et que les feux dans la plus vaste forêt tropicale du monde ne doivent pas être "un prétexte pour promouvoir l'idée d'un comité international pour gérer l'Amazonie".

Le président américain avait félicité mardi Jair Bolsonaro, estimant qu'"il travaillait très dur" dans la lutte contre les incendies en Amazonie, prenant totalement le contrepied des autres membres du G7. Il avait exprimé le "soutien sans réserve" des Etats-Unis au Brésil.

Nouveaux feux

Sur le terrain, les feux continuent de progresser, malgré une interdiction temporaire des brûlis et la mobilisation depuis le week-end dernier de 18 avions et 3.900 hommes en Amazonie.

Un secteur de la forêt amazonienne dévasté par le feu près de Novo Progresso, dans l'Etat brésilien de Para, le 25 août 2019
Un secteur de la forêt amazonienne dévasté par le feu près de Novo Progresso, dans l'Etat brésilien de Para, le 25 août 2019 ( Joao Laet / AFP )

Quelque 2.300 nouveaux départs de feu ont ainsi été enregistrés au Brésil par l'Institut national de recherche spatiale (INPE), dont près de 1.500 dans les neuf Etats d'Amazonie.

Le total des incendies enregistrés dans le pays depuis janvier est de plus de 87.000, au plus haut depuis l'année 2010, où plus de 132.000 feux avaient été relevés sur la même période.

Le Para est l'Etat le plus affecté avec 587 nouveaux feux en 24 heures (+67%). Dans le Rondônia, où l'armée a concentré ses efforts, 67 nouveaux foyers ont été relevés, trois fois plus que la veille.

Il "n'est pas vrai" que la forêt amazonienne soit "en feu", avait affirmé jeudi soir M. Bolsonaro sur Facebook, tout en assurant que "les incendies cette année sont inférieurs à la moyenne de ces dernières années".

Le président d'extrême droite a accusé la presse brésilienne de "nourrir" l'inquiétude internationale à ce sujet.

"Notre cher Macron"

M. Bolsonaro a également annoncé en soirée sur Twitter avoir eu un entretien "productif" au téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel, qui, a-t-il assuré, "a réaffirmé la souveraineté du Brésil" sur les 60% d'Amazonie qu'il abrite.

Déforestation en Amazonie
Déforestation en Amazonie ( Nicolas RAMALLO / AFP )

Lorsque Berlin a suspendu début août une partie de ses subventions à la préservation de l'Amazonie, Jair Bolsonaro avait conseillé à la chancelière de "reboiser l'Allemagne".

En matinée, il avait dit à la presse: "ce n'est pas seulement l'Allemagne, mais toute l'Europe qui n'a pas de leçon à nous donner sur l'environnement".

Le président brésilien a ajouté être "prêt à parler avec un pays ou un autre, sauf (avec) notre cher Macron, tant qu'il ne se rétractera pas sur la souveraineté (du Brésil) sur l'Amazonie".

Jair Bolsonaro demande depuis trois jours que le président français Emmanuel Macron, qui avait estimé que la question de la souveraineté sur l'Amazonie était ouverte, retire ses "insultes".

Il n'a pas accepté une aide de 20 millions de dollars du G7 pour l'Amazonie, exigeant comme préalable à toute discussion une rétractation de M. Macron.

Vendredi soir, Jair Bolsonaro a affirmé qu'il allait cesser d'utiliser les stylos Bic, une marque "française", pour signer les documents officiels.

A Ariquemes, une ville moyenne à 200 km au sud de Porto Velho, dans l'Etat de Rondônia, des journalistes de l'AFP ont pu constater l'avancée de l'agriculture et de l'élevage sur la forêt.

De grandes propriétés terriennes parfaitement délimitées comprennent des champs très étendus qui servent de pâturage à des vaches blanches de race Nelore. Sur la route qui arrive à Ariquemes, on trouve de nombreuses boutiques de tracteurs et autres matériels agricoles ainsi que des annonces de vente de bétail ou de services vétérinaires.

pt-jm-amj-jb/bdx

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 3.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/09/2019

REOF Holding détient plus de plus de 60% du capital...

Publié le 13/09/2019

Orby TV s'appuie sur la couverture en bande Ku d'Eutelsat 117 West A sur les Etats-Unis pour la diffusion de son service de télévision par satellite...

Publié le 13/09/2019

Immobilière Dassault a publié au titre de son premier semestre un résultat net de 11,85 millions d’euros contre 10,68 millions un an plus tôt. Le cash-flow courant (hors variation du BFR)…

Publié le 13/09/2019

Les revenus locatifs du 1er semestre 2019 d'Immobilière Dassault se sont élevés à 10,3 ME, en hausse de 55,2% parrapport au 1er semestre 2018...

Publié le 13/09/2019

Alstom se redresse de 2,2% à 38,29 euros ce vendredi dans un marché actif, après avoir trébuché hier de 4,9% à 37,45 euros à l'annonce des conditions...