En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.90 PTS
+0.24 %
5 403.00
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 298.74
+0.30 %
DAX PTS
11 788.41
+1.13 %
Dowjones PTS
25 945.42
+0.12 %
7 352.39
+0.36 %
1.135
+0.13 %

Marée humaine à Alger, Bouteflika refuse de céder

| AFP | 602 | 4.75 par 4 internautes
Des manifestants dans le centre d'Alger arborent le 8 mars 2019 des pancartes sur lesquelles est écrit
Des manifestants dans le centre d'Alger arborent le 8 mars 2019 des pancartes sur lesquelles est écrit "Non à un cinquième mandat", alors qu'ils protestent contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika pour la présidentielle d'avril ( RYAD KRAMDI / AFP )

Une marée humaine défile vendredi dans le centre d'Alger pour un 3e vendredi consécutif contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, malgré les mises en garde sur les risques de "chaos" lancées par le chef de l'Etat qui refuse de céder.

La mobilisation, immense et difficile à évaluer, est largement supérieure à celle des manifestations des deux derniers vendredi à Alger, pourtant déjà impressionnantes.

Dans le centre de la capitale, la Place de la Grande-Poste est noire de monde, de même que l'un des principaux axes d'Alger qui y mène, ainsi que les grandes artères environnantes.

Les manifestations coïncident avec la célébration du 8 mars, Journée internationale des Femmes, et nombre d'entre elles figurent parmi les manifestants de tous âges qui défilent dans le calme, aux cris de "Pouvoir, assassin", ou "Pas de 5e mandat, eh Bouteflika!".

"Ils ont les millions, nous sommes des millions", indique une pancarte brandie par une femme dans le cortège.

Le flot de manifestants n'a cessé de grossir sur la place de la Grande-Poste déjà bondée,à l'issue de la fin de la grande prière musulmane hebdomadaire.

Des Algériennes portent leur drapeau national lors d'un rassemblement le 8 mars 2019 à Alger contre un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika
Des Algériennes portent leur drapeau national lors d'un rassemblement le 8 mars 2019 à Alger contre un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika ( RYAD KRAMDI / AFP )

Aucun incident n'est signalé. Initialement présents en nombre, les policiers se sont contentés d'observer, avant que plusieurs camionnettes de police, submergées au milieu de la foule ne commencent à évacuer la place.

A chaque passage au-dessus d'eux de l'hélicoptère qui bourdonne dans le ciel d'Alger, les manifestants huent et sifflent en agitant leur drapeaux.

Les précédents cortèges ont tous été pacifiques, un des mots d'ordre de la contestation déclenchée le 22 février, à l'exception de quelques heurts localisés à Alger entre petits groupes de casseurs et policiers.

Manifestations dans plusieurs villes

D'autres manifestations, également pacifiques, se déroulent ailleurs dans le pays, notamment à Oran et Constantine, deuxième et troisième villes d'Algérie, selon le site d'information TSA (Tous sur l'Algérie) qui parle également d'une foule "impressionnante" à Béjaïa, dans la région de Kabylie.

Les Algériens n'ont semble-t-il pas été impressionnés par le message que leur a adressé jeudi M. Bouteflika, 82 ans, hospitalisé en Suisse depuis plus de dix jours et dont le retour au pays n'a toujours pas été annoncé.

Dans ce message à l'occasion du 8 mars, le chef de l'Etat, présenté par ses partisans comme le garant de la paix dans le pays, a agité le spectre du "chaos" et dénoncé, sans les nommer, les ennemis "insidieux" et ceux "qui conspirent" contre l'Algérie.

En creux, le chef de l'Etat, très diminué par les séquelles d'un AVC dont il a été victime en 2013, réaffirme qu'il n'entend pas renoncer à briguer un 5e mandat lors de la présidentielle du 18 avril.

Mais la rue algérienne ne semble pas prête non plus à céder, malgré les rappels du chef de l'Etat, sur la "tragédie nationale" de la décennie de guerre civile (1992-2002) et la "déferlante du Printemps arabe".

Photo d'archives du président algérien Abdelaziz Bouteflika dans un bureau de vote le 23 novembre 2017 à Alger pour les élections locales
Photo d'archives du président algérien Abdelaziz Bouteflika dans un bureau de vote le 23 novembre 2017 à Alger pour les élections locales ( RYAD KRAMDI / AFP/Archives )

Des périls brandis par le camp présidentiel après le début de la contestation inédite depuis la première élection de M. Bouteflika à la tête de l'Etat en 1999.

Les dirigeants "ne vont pas lâcher facilement, mais nous ne lâcherons pas non plus", a expliqué jeudi soir à l'AFP un chauffeur de taxi, alors que les Algériens parlent désormais ouvertement et en public de la contestation et de leur ras-le-bol.

Sur les réseaux sociaux, le hashtag "#Mouvement_du_8_Mars" s'est répandu ces derniers jours, appelant à une mobilisation massive en Algérie.

"Brassards verts"

Circulent également les "18 commandements des marcheurs du 8 mars" rappelant le caractère pacifique de la contestation.

Parmi ces commandements écrits par le poète et écrivain Lazhari Labter: "Pacifiquement et tranquillement je marcherai", "A aucune provocation je ne répondrai", "Les baltaguias (casseurs payés par le pouvoir) j'isolerai et à la police je les remettrai", "Pas une pierre je ne jetterai, "Pas une vitre je ne briserai", "Après la marche (...) je nettoierai".

A Alger, se sont aussi organisés sur les réseaux sociaux des groupes de "brassards verts", volontaires qui s'occuperont d'orienter et d'encadrer les marcheurs, prévenir les risques de bousculades, apporter quelques premiers soins, notamment en cas de projection de gaz lacrymogènes et nettoyer les rues à l'issue de la manifestation.

Dans certains quartiers périphériques de la capitale, des propriétaires de véhicules ont organisé des navettes pour transporter ceux qui veulent manifester vers le centre-ville, ont indiqué certains d'entre eux à l'AFP.

"Ce vendredi 8 mars 2019 doit être un jour de fête, mettez vos plus beaux habits, soyez beaux pour l'Algérie, qu'elle soit fière de ses enfants" demande une internaute, Samira Kada, sur son compte Facebook.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/03/2019

Reworld Media a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 177,5 ME au 31 décembre 2018, en recul de 4% par rapport à l'exercice précédent...

Publié le 19/03/2019

Les investisseurs semblent se laisser porter par l'espoir de voir la Fed infléchir à nouveau sa politique monétaire...

Publié le 19/03/2019

JCDecaux a commencé le déploiement de son mobilier urbain intelligent et digital dans 34 villes des Hauts-de-Seine (population totale : près d'1,6 million habitants), dans le cadre de son nouveau…

Publié le 19/03/2019

Air Liquide a annoncé la finalisation par Airgas de l’acquisition de TA Corporate Holdings, Inc. (Tech Air), un important distributeur indépendant de gaz industriels et de fournitures de soudage…

Publié le 19/03/2019

Le chiffre d'affaires 2018 d'Akka s'élève à 1...