En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 156.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.03 %
1.150
-0.63 %

Agression à Vendin-le-Vieil: les syndicats des gardiens de prison demandent le départ du directeur

| AFP | 883 | Aucun vote sur cette news
Des gardiens de prison manifestent devant le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, le 12 janvier 2018
Des gardiens de prison manifestent devant le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, le 12 janvier 2018 ( DENIS CHARLET / AFP )

Les syndicats de gardiens de prison ont "claqué la porte" d'une réunion à la Chancellerie samedi matin et réclament, en premier lieu, le départ du directeur de la prison de Vendin-le-Vieil, après l'agression de surveillants.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet doit se rendre mardi dans cette prison du Pas-de-Calais, où trois gardiens ont été blessés jeudi à l'arme blanche par l'islamiste allemand Christian Ganczarski, un des instigateurs de l'attentat contre la synagogue de Djerba (Tunisie), qui avait fait 21 morts en avril 2002. Celui-ci était toujours en garde à vue samedi dans les locaux des services antiterroristes à Levallois-Perret, près de Paris.

La ministre "ne sera pas accueillie tant que le directeur de Vendin-le-Vieil sera en place", a déclaré à la presse Jean-François Forget, secrétaire général de l'Ufap-Unsa, premier syndicat de l'organisation pénitentiaire.

Des gardiens de prison manifestent devant le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, le 12 janvier 2018
Des gardiens de prison manifestent devant le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, le 12 janvier 2018 ( Denis Charlet / AFP )

"C'est notre première revendication", a-t-il ajouté à la sortie d'une réunion avec le cabinet au ministère de la Justice, que les représentants des syndicats --Ufap-Unsa, CFT et FO-- ont dit avoir écourtée en raison de l'absence de réponse à leurs réclamations. "Ils se contentent d'écouter mais ne prennent aucune décision", a déploré M. Forget.

"Après une heure d’échanges, force est de constater qu’aucune réponse concrète aux revendications portées par nos organisations syndicales respectives ne nous a été apportée afin de mettre un terme à l’absence de considération et de moyens, notamment en matière de sécurité", ont dénoncé les syndicats dans un communiqué de presse.

Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion, le ministère de la Justice rappelle que la ministre a demandé une mission d'inspection. Les investigations sur les circonstances de l'agression et les responsabilités "ont déjà commencé" et la Garde des sceaux "prendra les décisions adaptées dès la remise des conclusions".

"Elle se rendra ensuite à Vendin-le-Vieil pour évoquer avec les personnels et leurs représentants les voies d'amélioration de leur sécurité", ajoute le ministère.

"Si Mme Belloubet vient mardi", il faut que ce soit "pour récompenser les collègues et annoncer le départ du directeur", prévient Gregory Strzempek, secrétaire local de l'Ufap-Unsa à Vendin-le-Vieil.

Des débrayages ont eu lieu vendredi dans plus d'un tiers des établissements pénitentiaires français et les trois syndicats ont appelé à un "blocage total" des prisons lundi, une "action reconductible".

Vendin-le-Vieil est une prison ultra-sécurisée qui doit accueillir prochainement Salah Abdeslam, dernier survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015, lors de son procès en Belgique.

La ministre de la Justice a indiqué que, "de son point de vue", il n'y avait "pas de raison de revenir sur cette décision" à la suite de l'agression commise cette semaine par le détenu allemand, condamné à 18 ans de prison et qui arrivait au bout de sa peine.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...