En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Afghanistan: forte pression talibane, au moins 50 soldats tués dans une attaque

| AFP | 538 | Aucun vote sur cette news
Un hélicoptère militaire afghan vole au-dessus de Kaboul le 31 juillet 2017
Un hélicoptère militaire afghan vole au-dessus de Kaboul le 31 juillet 2017 ( WAKIL KOHSAR / AFP/Archives )

Les talibans accentuent leur pression sur les forces gouvernementales afghanes, cibles de trois attaques majeures en 48 heures, dont la dernière jeudi a tué au moins 50 soldats dans l'attaque de leur base, dans le sud du pays.

Selon le ministère de la Défense, "plus d'une soixantaine de soldats se trouvaient sur la base, 43 ont été tués, neuf blessés et six sont portés disparus. Dix assaillants ont été tués" dans cette opération conduite en pleine nuit à l'ouest de Kandahar.

Un responsable provincial a cependant avancé un bilan de "50 morts et 20 blessés".

Une source locale a estimé sous couvert d'anonymat que les assaillants ont pu bénéficier de complicités à l'intérieur de cette base, modeste et excentrée, les soupçons se portant naturellement sur les "six disparus".

L'attaque s'est produite à 02H50 du matin (22h20 GMT), au moyen d'au moins un Humvee (véhicule militaire) bourré d'explosifs déclenchés à l'entrée de la base de Chashmo, dans le district de Maiwand.

Localisation de l'attaque d'une base militaire par les talibans dans l'ouest de la province de Kandahar
Localisation de l'attaque d'une base militaire par les talibans dans l'ouest de la province de Kandahar ( Gal ROMA / AFP )

"Nous essayons de vérifier s'il y en avait plusieurs. Malheureusement, il ne reste rien du camp. Tout a brûlé", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère, le général Dawlat Waziri.

Dans un message, les talibans ont revendiqué l'opération, affirmant avoir utilisé "deux Humvee et tué les 60 soldats (présents)".

"Les dernières attaques sont un message clair aux Américains et au gouvernement de Kaboul qui ne nous font pas peur avec leur soi-disant nouvelle stratégie" a indiqué leur porte-parole pour le sud, Qari Yusuf Ahmadi, précisant: "Nous allons continuer".

L'armée américaine qui compte près de 11.000 hommes en Afghanistan a annoncé le renfort d'au moins 3.000 soldats supplémentaires.

Les forces américaines à Kaboul ont d'ailleurs indiqué à l'AFP avoir conduit jeudi "un raid aérien lors d'une opération dans le district de Maiwand, sous le commandement des autorités anti-terroristes".

Le porte-parole n'a pas précisé si ce raid avait eu lieu avant ou après l'attaque des talibans.

- Humvee volés -

La base de Maiwand, isolée, est située à 80 km à l'ouest de Kandahar et à une vingtaine de km de la limite avec le Helmand, la "province du pavot" dont les talibans contrôlent les deux-tiers du territoire.

Cette attaque est la troisième en 48 heures dans le sud et sud-est du pays. Elle porte le bilan officiel des victimes à plus de 120 morts et 250 blessés au moins depuis mardi, en majorité des membres des forces de l'ordre.

A chaque fois, les talibans ont recouru à un ou plusieurs Humvee piégés, volés aux forces de sécurité, qu'ils ont fait sauter pour s'ouvrir la voie ou détruire leur cible.

Localisation de l'attaque suicide contre une base militaire par les talibans dans l'ouest de la province de Kandahar
Localisation de l'attaque suicide contre une base militaire par les talibans dans l'ouest de la province de Kandahar ( Gal ROMA / AFP )

"Malheureusement, les talibans ont accès à des véhicules blindés" a reconnu le général Waziri, expliquant qu'ils en avaient capturé "un certain nombre" lors de la brève chute de Kunduz dans le nord, en octobre 2016, notamment.

Ce fut également le cas dans le Helmand l'automne dernier où les insurgés avaient mis la main sur des dizaines de humvee profitant de la déroute de l'armée et des nombreuses désertions.

Les talibans ont également mené jeudi un nouveau raid dans un district de Ghazni (sud de Kaboul) déja attaqué mardi, tuant deux policiers.

Au moins 25 personnes avaient péri dans la première attaque.

Simultanément, une opération d'envergure conduite avec trois véhicules piégés avait visé un complexe de la police à Gardez, capitale de la province de Paktiya dans le sud-est faisant selon un bilan officiel plus de 60 morts et 230 blessés.

Soldats et policiers afghans, souvent peu entraînés et mal équipés, continuent de payer le prix fort de leur engagement. Les autorités ne dévoilent pas leurs pertes mais le Sigar, l'organisme du Congrès américain qui surveille les dépenses des Etats-Unis en Afghanistan, les a souvent jugées "choquantes" et "insoutenables".

Les talibans qui ont enregistré peu de gains et aucune victoire marquante au cours de leur "offensive de printemps", lancée fin avril, sont en revanche chez eux dans de nombreux districts du sud et du sud-est, frontaliers du Pakistan.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…