En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 888.63 PTS
+1.72 %
4 874.5
+1.59 %
SBF 120 PTS
3 876.74
+1.48 %
DAX PTS
10 880.26
+0.93 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.13 %

Affaire Seznec: un os retrouvé lors de de fouilles dans l'ancienne maison familiale

| AFP | 476 | Aucun vote sur cette news
Bertrand Vilain, auteur d'un livre sur l'affaire Seznec, montre un trou dans la cave de la maison où habitait la famille Seznec lors de fouilles le 24 février 2018
Bertrand Vilain, auteur d'un livre sur l'affaire Seznec, montre un trou dans la cave de la maison où habitait la famille Seznec lors de fouilles le 24 février 2018 ( Fred Tanneau / AFP )

Un os a été retrouvé samedi lors de fouilles dans la maison où vivait la famille Seznec à Morlaix (Finistère), avec l'espoir d'y retrouver le corps de Pierre Quémeneur, disparu en 1923, mais il était impossible de savoir s'il s'agit d'un os humain ou animal, a constaté un correspondant de l'AFP.

"C'est une vertèbre qui n'est associée à aucun autre élément" et "il est impossible de dire s'il s'agit d'un os humain ou animal", a expliqué à l'AFP un archéologue se trouvant sur place, Jean-Jacques Estela, ajoutant que ça pouvait être simplement "un dépot de boucherie".

Une dizaine de bénévoles participaient à ces fouilles privées entamées en début de matinée dans un ancien cellier, avec l'aide d'une tractopelle. La propriétaire de la maison, actuellement inoccupée, a donné son autorisation pour que des fouilles soient menées dans l'ancienne cave et l'ancien cellier, selon les initiateurs des travaux.

Après la découverte de l'os, les fouilles ont été provisoirement suspendues et la police, avertie, a fait évacuer le site.

Guillaume Seznec a été condamné en 1924 au bagne à perpétuité pour le meurtre un an plus tôt de Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère avec lequel il était associé en affaires, ainsi que pour des faux en écriture.

Mais le corps de Quémeneur n'a jamais été retrouvé et Seznec, condamné sans preuves, n'a jamais avoué.

Ces nouvelles recherches sont motivées par la révélation, dans un ouvrage paru en 2015, du témoignage inédit d'un des enfants du couple Seznec, âgé de 11 ans au moment des faits. Il a été enregistré en 1978 par l'un de ses neveux.

"Si des ossements ou des objets concernant l'affaire Seznec sont découverts" lors des fouilles entamées samedi, "nous avertirons la gendarmerie et le procureur", avait indiqué auparavant Denis Langlois, avocat entre 1976 et 1990 de la famille de Guillaume Seznec. "Une procédure de révision du procès de Seznec serait alors certainement mise en route", a-t-il ajouté.

Depuis 1924, quatorze demandes en révision du procès ont été rejetées, la dernière en 2006.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Chargeurs annonce le lancement de sa nouvelle ligne de production Techno Smart pour Chargeurs Protective Films pour la fin du premier semestre 2019, soit six mois en avance sur le calendrier initial.…

Publié le 12/12/2018

Albioma flambe de plus de 13% à 17,8 euros après l'entrée à son capital du fonds d'investissement Impala, contrôlé par l'homme d'affaires Jacques Veyrat. Ce dernier a acquis les 5,5% détenus…

Publié le 12/12/2018

Pernod Ricard progresse de plus de 4% à 146,3 euros, soutenu par l'annonce de l'intrusion du fonds activiste Elliott à son capital. Le fonds dirigé par Paul Singer a révélé ce matin avoir acquis…

Publié le 12/12/2018

Airbus nomme Alberto Gutiérrez (56 ans) directeur de l’entité « Military Aircraft » au sein d’Airbus Defence and Space à compter du 1er janvier prochain. Il sera directement rattaché à Dirk…

Publié le 12/12/2018

Le fonds d'investissement Newfund et Nexity annoncent la cession de leur participation dans Luckey Homes, startup de conciergerie premium pour la...