En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.43 PTS
-0.46 %
5 423.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 339.87
-0.43 %
DAX PTS
12 718.44
-0.37 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Affaire russe: le procureur Mueller a constitué un grand jury à Washington

| AFP | 377 | Aucun vote sur cette news
Le procureur spécial Robert Mueller, le 21 juin 2017 à Washington
Le procureur spécial Robert Mueller, le 21 juin 2017 à Washington ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Le procureur spécial Robert Mueller a constitué un grand jury à Washington dans le cadre de son enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine, a révélé jeudi le Wall Street Journal, signe que l'investigation pourrait déboucher sur des poursuites pénales.

L'enquête du procureur Mueller, nommé pour assurer l'indépendance totale des investigations qui portent également sur une possible collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou, "entre dans une nouvelle phase", souligne le WSJ, qui s'appuie sur deux sources anonymes.

Le grand jury, formé dans les "récentes semaines" a-t-on appris de même source, est une sorte de chambre d'instruction composée de citoyens qui délibèrent dans le secret du huis clos pour déterminer si les éléments présentés par le procureur peuvent donner lieu à une inculpation.

De fait, la constitution de ce grand jury va permettre à Robert Mueller, un ancien directeur du FBI, d'obtenir des documents ainsi que des auditions sous serment.

"Vous ne constituez pas un grand jury à moins que votre enquête ait mis en évidence assez d'éléments qui pour vous reflètent une violation d'au moins une, sinon davantage, de disposition(s) criminelle(s)", a commenté pour l'AFP Bradley Moss, avocat spécialisé dans les affaires de sécurité nationale.

Pour lui, il s'agit d'une "escalade significative du processus" judiciaire dans l'affaire russe.

Donald Trump a toujours catégoriquement nié toute collusion avec la Russie dans le cadre de la campagne présidentielle de 2016 et a qualifié l'affaire, qui empoisonne sa présidence, de "chasse aux sorcières".

L'avocat du président républicain, Ty Cobb, a réagi en expliquant que "la Maison Blanche est en faveur de tout ce qui peut accélérer la conclusion" de ce dossier, ajoutant que l'exécutif "coopère pleinement" avec les services du procureur Mueller.

"L'ancien directeur du FBI James Comey a dit trois fois que le président n'est pas visé par l'enquête et nous n'avons aucune raison de croire que cela a changé", a pour sa part affirmé la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

James Comey avait été limogé en mai par Donald Trump en raison de cette même affaire russe, dont il chapeautait le volet de l'enquête désormais sous la responsabilité de Robert Mueller.

Ce dernier enquêterait en parallèle sur les liens financiers entre Donald Trump, ses associés et la Russie, selon la chaîne CNN.

Le président américain a publiquement prévenu le procureur spécial que cela constituerait le franchissement d'une ligne rouge, faisant craindre à nombre d'observateur qu'il ne tente d'écarter Robert Mueller de cette enquête tentaculaire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), l’américain Boeing annonce la finalisation d’une commande de 10 avions 787-9 Dreamliner de la part de la compagnie aérienne…

Publié le 19/07/2018

Deux compagnies non identifiées se sont engagées sur 15 787-9 Dreamliners lors de cette quatrième journée du Salon de Farnborough...

Publié le 19/07/2018

Le pilote britannique Lewis Hamilton (Mercedes) pose avec son trophée après sa 2e place au GP de Grande-Bretagne, le 8 juillet 2018 à Silverstone ( Andrej ISAKOVIC / AFP/Archives )Le pilote…

Publié le 19/07/2018

Mais les ambitions sont confirmées

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Quelques jours après l'annonce d'un renforcement de sa coopération avec China Southern et Xiamen Airlines, Air France-KLM élargit son alliance avec...

Publié le 19/07/2018

L'Airbus BelugaXL a effectué son premier décollage

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

La commande du jour est évaluée à plus de 10 milliards de dollars au prix catalogue.

Publié le 19/07/2018

A l'occasion de l'édition 2018 du Forum Urbain de Moscou