5 309.23 PTS
+0.13 %
5 296.5
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
25 019.62
+0.89 %
6 774.30
+0.22 %
Nikkei PTS
21 736.44
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Nouveau procès en appel sur le calvaire de la petite Fiona

| AFP | 222 | Aucun vote sur cette news
La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, à son arrivée au tribunal de Riom le 5 septembre 2016
La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, à son arrivée au tribunal de Riom le 5 septembre 2016 ( Thierry Zoccolan / AFP/Archives )

La justice se penchait à nouveau lundi sur la disparition en 2013 de la petite Fiona, avec l'ouverture d'un nouveau procès en appel de sa mère et de l'ex-compagnon de celle-ci avec l'espoir de percer le mystère d'une affaire qui a bouleversé le pays.

Après une audience en appel à l'automne qui avait tourné au fiasco, ce nouveau procès, qui doit commencer en début d'après-midi, va tenter de faire la lumière sur le calvaire de la fillette, âgée de 5 ans en 2013, et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Cécile Bourgeon, la mère condamnée à 5 ans de prison en première instance pour avoir menti pendant des mois en parlant d'un enlèvement de l'enfant, et Berkane Makhlouf, son ex-compagnon condamné à 20 ans de réclusion pour avoir porté des coups fatals à Fiona, sont à nouveau jugés pour coups mortels devant les assises de la ville du Puy-en-Velay.

Toujours en l'absence du corps de la victime, que les accusés disent avoir enterré dans une forêt. Et toujours avec un grand flou sur les faits: les deux anciens toxicomanes se rejettent la faute ou avancent l'hypothèse d'un accident.

Affaire Fiona : les grandes dates
Affaire Fiona : les grandes dates ( Sabrina BLANCHARD, François D'ASTIER / AFP )

En appel, les débats avaient avorté le 13 octobre dernier quand la défense avait quitté le palais de justice avec fracas, au motif que sa "probité" aurait été "mise en cause" par Me Marie Grimaud, l'avocate d'une association de protection de l'enfance, partie civile.

Acquittée des faits criminels en 2016, la mère de Fiona, détenue depuis 2013 comme Berkane Makhlouf, pourrait sortir de prison en février en cas de verdict similaire en appel - il est attendu le 9 février.

Mais l'audience promet d'être encore agitée avec trois nouveaux témoins cités par Me Marie Grimaud. "Il y a un certain nombre de détails qui avaient échappé à l'attention des uns et des autres et qui me semblent être la clé de ce qu'a vécu Fiona. Je compte bien les exploiter pour obtenir la vérité", a prévenu l'avocate.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

      Souscription de 250 obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles (de 10.000 EUR de valeur nominale chacune) assorties de bons de souscription…

Publié le 22/02/2018

Augustin de Romanet a procédé à plusieurs nominations...

Publié le 22/02/2018

Le volume d'affaires minimum est estimé à 5 ME sur 3 ans...

Publié le 22/02/2018

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, annonce aujourd'hui que...

CONTENUS SPONSORISÉS