Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.27 PTS
+0.1 %
5 629.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 460.31
+0.09 %
DAX PTS
13 848.35
+0.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.208
+0.02 %

Affaire Duhamel: Louis Schweitzer élu président par intérim de la FNSP, au milieu de nouveaux remous

| AFP | 669 | 4.56 par 9 internautes
Louis Schweitzer, le 9 novembre 2018 à Paris
Louis Schweitzer, le 9 novembre 2018 à Paris ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

L'onde de choc causée par les accusations de viols sur mineurs contre le politologue Olivier Duhamel a causé mercredi de nouveaux remous, alors que l'ex-patron de Renault Louis Schweitzer a été élu provisoirement à sa place à la tête de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP).

En début de journée, le préfet d'Ile-de-France Marc Guillaume a annoncé qu'il quittait la FNSP en se disant "trahi" après avoir fréquenté Olivier Duhamel "depuis des années". Il a dit aussi "condamner absolument ces actes".

L'ancienne ministre de la Justice Elisabeth Guigou, le 30 septembre 2019 à Paris
L'ancienne ministre de la Justice Elisabeth Guigou, le 30 septembre 2019 à Paris ( Eric Feferberg / AFP/Archives )

Quelques heures plus tard, c'était au tour de l'ancienne garde des Sceaux Elisabeth Guigou d'informer l'AFP qu'elle renonçait à présider la commission indépendante sur l'inceste. Depuis quelques jours, l'ex-ministre socialiste était citée parmi les proches de M. Duhamel, accusé d'avoir violé son beau-fils.

"Le climat actuel ne me permet pas de conduire cette mission avec la sérénité nécessaire", a indiqué Mme Guigou dans une déclaration écrite.

"J'ai donc pris la décision de passer le relais et de renoncer à présider cette commission", a-t-elle ajouté, en affirmant avoir "ignoré toutes ces années les faits gravissimes dénoncés par Camille Kouchner dans son livre".

Le politologue Olivier Duhamel, à Paris le 19 mai 2016
Le politologue Olivier Duhamel, à Paris le 19 mai 2016 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

L'affaire a éclaté début janvier avec les révélations de Camille Kouchner dans son livre "La Familia grande", qui dénonce les agressions incestueuses qu'aurait imposées son beau-père, Olivier Duhamel, aujourd'hui âgé de 70 ans, à son frère jumeau quand il était adolescent à la fin des années 1980.

Intérim

Depuis lors, le débat fait rage sur le silence qui a longtemps entouré les actes reprochés à Olivier Duhamel, homme de réseaux et d'influence.

En parallèle à ces rebondissements, le conseil d'administration de la FNSP, qui a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po, a élu Louis Schweitzer, 78 ans, au poste de président par intérim.

Le livre de Camille Kouchner,
Le livre de Camille Kouchner, "La Familia grande", à Paris le 5 janvier 2021 ( Thomas SAMSON / AFP )

M. Schweitzer a été élu "avec 22 voix pour et un vote blanc", en même temps que l'économiste Jean-Paul Fitoussi "aux fonctions de vice-président du conseil", a annoncé Sciences Po dans un communiqué.

Louis Schweitzer a en revanche précisé à l'AFP qu'il "n'envisage pas d'être candidat à la présidence permanente".

L'institution a mis en avant son objectif de "poursuivre et de porter une ambition renouvelée de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, en lien avec Frédéric Mion, directeur de Sciences Po et administrateur de la FNSP".

Sciences Po affiche ainsi son appui au directeur, qui a admis avoir été alerté dès 2019 et visé par de nombreux appels à la démission.

Dans une lettre ouverte publiée mercredi soir sur le site de Libération, plus de 500 étudiants, professeurs et salariés de Sciences Po ont redemandé son départ "suite à sa gestion des accusations d'agressions sexuelles et de viols incestueux contre Olivier Duhamel" et appellent à des rassemblements "les 18 et 25 janvier" devant Sciences Po.

Débat sur le silence

Le directeur de Science Po Frédéric Mion, le 11 janvier 2018 à Paris
Le directeur de Science Po Frédéric Mion, le 11 janvier 2018 à Paris ( PATRICK KOVARIK / AFP/Archives )

Selon Le Monde, Frédéric Mion avait initialement confié son intention d'avertir le préfet d'Ile-de-France et ancien secrétaire général du gouvernement Marc Guillaume. Interrogé par le quotidien, M. Mion a toutefois démenti l'avoir fait.

"J'ignorais totalement l'existence de tels crimes avant la parution de ce livre et des articles l'annonçant", a assuré Marc Guillaume dans son communiqué.

Lundi, Laurence Parisot, l'ancienne présidente du Medef et membre du conseil d'administration de la FNSP a penché pour la mise en place d'une charte éthique ou un code de déontologie "qui limitent le plus possible les risques".

Alain Finkielkraut, le 22 mai 2019 à Paris
Alain Finkielkraut, le 22 mai 2019 à Paris ( - / AFP/Archives )

Elle a en revanche refusé de demander la démission de Frédéric Mion. "Il ne faut pas confondre l'histoire d’Olivier Duhamel et l'histoire de Frédéric Mion, nous ne sommes pas dans la même catégorie de fautes", a-t-elle dit à Mediapart.

Autre conséquence de cette affaire, le philosophe Alain Finkielkraut a été congédié mardi de LCI, où il intervenait comme chroniqueur.

Lors d'une émission lundi, il avait dénoncé un "lynchage généralisé" d'Olivier Duhamel. "Y a-t-il eu consentement ? A quel âge cela a-t-il commencé ? Y a-t-il eu ou non une forme de réciprocité ?", a-t-il demandé. "On parle d'un adolescent", pas d'un enfant, avait ajouté le philosophe.

M. Finkielkraut a promis mercredi "d'attaquer" LCI, accusée d'avoir "trafiquer" ses propos sur l'affaire Duhamel.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
9 avis
Note moyenne : 4.56
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2021

Le fonds aurait réclamé le départ du PDG du groupe agro-alimentaire, selon le site du magazine 'Challenges'.

Publié le 18/01/2021

Esker fera chaque année l'objet d'un audit de contrôle pour valider sa conformité ISO 14001 dans la durée...

Publié le 18/01/2021

Impacté par les conséquences liées à l'épidémie de Covid-19, le trafic total du Groupe ADP a diminué de 60,4% sur l'année 2020 avec 96,3 millions de...

Publié le 18/01/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une augmentation de capital de la société NR21....

Publié le 18/01/2021

Nexans publiera ses résultats de l'exercice 2020, le mercredi 17 février à 7h, heure de Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne