En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 019.43 PTS
+0.14 %
6 016.50
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 742.24
+0.1 %
DAX PTS
13 474.50
-0.31 %
Dow Jones PTS
29 186.27
-0.03 %
9 188.57
+0. %
1.109
0. %

Accusations d'Adèle Haenel: le réalisateur Christophe Ruggia en garde à vue

| AFP | 212 | Aucun vote sur cette news
Le cinéaste Christophe Ruggia en 2015 à Paris
Le cinéaste Christophe Ruggia en 2015 à Paris ( Francois Guillot / AFP/Archives )

Le réalisateur Christophe Ruggia, accusé d'"attouchements" par l'actrice Adèle Haenel lorsqu'elle était adolescente, a été placé en garde à vue mardi, a-t-on appris auprès du parquet de Paris confirmant une information de LCI et Mediapart.

M. Ruggia a été placé en garde à vue par les enquêteurs de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) "dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 6 novembre 2019 des chefs d'agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité et harcèlement sexuel", a-t-on indiqué.

Dans une enquête de Mediapart publiée début novembre, Adèle Haenel avait dénoncé les agissements du cinéaste avec qui elle a tourné, à l'âge de 13 ans, son premier film "Les Diables".

L'actrice de 31 ans avait témoigné de "l'emprise" que Christophe Ruggia aurait exercée sur elle pendant la préparation et le tournage du film, puis un "harcèlement sexuel permanent", des "attouchements" répétés et des "baisers forcés dans le cou".

Les faits auraient eu lieu chez lui et lors de plusieurs festivals internationaux, le tout alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans.

Se refusant d'abord à saisir la justice, Adèle Haenel avait finalement porté plainte à l'issue de son audition par les enquêteurs, le 26 novembre, jugeant que cela relevait de sa "responsabilité de justiciable et de personnalité publique".

Le témoignage de l'actrice, récompensée par deux Césars, a ébranlé l'univers du cinéma français et nourri le débat sur les violences faites aux femmes, également illustré par de récentes accusations de viol contre le cinéaste Roman Polanksi.

Début novembre, Christophe Ruggia avait nié toute agression envers Adèle Haenel. Un peu plus tard, dans un droit de réponse à Mediapart, il avait dit avoir "commis l'erreur de jouer les pygmalions avec les malentendus et les entraves qu'une telle posture suscite".

Adèle Haenel (G) et Vincent Rottiers (D) sur le tournage du film
Adèle Haenel (G) et Vincent Rottiers (D) sur le tournage du film "Les diables" réalisé par Christophe Ruggia et sorti en salles en septembre 2002 dan ( / AFP/Archives )

"Je n'avais pas vu que mon adulation et les espoirs que je plaçais en elle avaient pu lui apparaître, compte tenu de son jeune âge, comme pénibles à certains moments. Si c'est le cas et si elle le peut, je lui demande de me pardonner", avait-il déclaré.

Il a ensuite expliqué l'hostilité de l'actrice à son égard par le fait qu'il lui a refusé un film, dans un entretien avec l'hebdomadaire Marianne mi-décembre où il réfutait certains points précis de l'enquête de Mediapart.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Fortement pressenti pour prendre la succession de Thierry Bolloré au poste de directeur général de Renault, le manager italien est probablement en discussion avec la marque au losange, selon le…

Publié le 23/01/2020

STMicroelectronics (+7,41% à 27,24 euros) affiche de loin la plus forte hausse de l’indice CAC 40, soutenu par des résultats et perspectives meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, le…

Publié le 23/01/2020

Burberry a publié des ventes en hausse de 3% en comparable au quatrième trimestre 2019 (le troisième de son exercice 2019-2020), à 719 millions de livres. Une croissance portée par les ventes des…

Publié le 23/01/2020

Nouveaux achats en vue...

Publié le 23/01/2020

Le CA d'Alpha MOS a annoncé la nomination de Pierre Sbabo en tant que DG du groupe à compter du 15 janvier 2020...