En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

A Toulouse, des centaines de "gilets jaunes" noyés sous les gaz lacrymogènes

| AFP | 450 | 1 par 1 internautes
Une charge policière en plein centre de Toulouse  samedi 16 novembre 2019, pour le pemier anniversaire du mouvement des
Une charge policière en plein centre de Toulouse samedi 16 novembre 2019, pour le pemier anniversaire du mouvement des "gilets jaunes" ( PASCAL PAVANI / AFP )

Plusieurs centaines de "gilets jaunes" qui manifestaient samedi à Toulouse pour le premier anniversaire du mouvement ont été dispersés à de nombreuses reprises à grands coups de gaz lacrymogène par les forces de l'ordre, qui ont interpellé 17 personnes.

Dans cette place forte du mouvement depuis un an, les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et fait usage du canon à eau contre les manifestants seulement 20 minutes après le départ, à 14h00, du défilé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les "gilets jaunes" ont alors fait demi-tour sur un boulevard du centre-ville. Les forces de l'ordre ont de nouveau tiré des gaz lacrymogènes, dispersant le défilé en plusieurs petits groupes.

Les dispersions se sont poursuivies pendant plus de deux heures. En fin d'après-midi, seulement quelques dizaines de manifestants restaient sur les boulevards.

L'accès à la place du Capitole avait été interdit par la préfecture.

A Toulouse, un
A Toulouse, un "gilet jaune" brandit un portrait d'Emmanuel Macron maquillé en "joker", le 16 novembre 2019, pour le premieer anniversaire du mouvement de contestation sociale ( PASCAL PAVANI / AFP )

Selon un bilan de la préfecture à 17h30, 17 personnes ont été interpellées "pour jets de projectiles, port d’arme par destination (marteau), rébellion, outrage, port illégal d’insigne de presse et dissimulation de visage". Trois blessés légers ont été recensés par les services de l'Etat dont 2 parmi les forces de l’ordre.

La préfecture fait également état de dégradations de caméras et d’une barrière de péage, des feux de poubelles et barricades.

Portant une pancarte "Taxons les riches", Sandra, 25 ans, étudiante en Lettres moderne à Toulouse et membre du NPA est venue marquer "un an de lutte sociale". "Aujourd'hui, il faut donner à tous ces manifestants une nouvelle confiance car ils ont peur, peur de la répression policière et de la répression judiciaire et c'est légitime", dit-elle.

"Je n'ai jamais vu un tel climat de confiance dans nos revendications. C'est de plus en plus fort et de plus en plus soudé et ça ne s'arrêtera pas !!!", assure-t-elle.

Vendredi, le procureur de Toulouse avait dressé le bilan judiciaire d'un an de "gilets jaunes" dans la Ville rose: 792 interpellations de manifestants, 47 peines de prison ferme et 11 enquêtes de l'IGPN pour violences policières.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…