En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 857.96 PTS
+0.22 %
4 862.50
+0.36 %
SBF 120 PTS
3 878.46
+0.27 %
DAX PTS
11 103.53
+0.12 %
Dowjones PTS
24 613.24
+0.86 %
6 687.43
+0.61 %
1.136
+0.02 %

A Taïwan, des "gilets jaunes" mobilisés pour une réforme fiscale

| AFP | 300 | Aucun vote sur cette news
Des
Des "gilets jaunes" taiwanais protestent devnt le palais présidentiel à Taipei le 1er janvier 2019 ( Sam YEH / AFP )

Des manifestants taïwanais habillés en jaune et demandant une réforme fiscale ont interrompu mardi une cérémonie du Nouvel an à laquelle asistait la présidente Tsaï Ing-wen, dans une campagne partiellement inspirée des "gilets jaunes" français.

Partiellement seulement, car la mobilisation taïwanaise est née trois ans avant la campagne française des "gilets jaunes" apparue il y a plusieurs semaines.

Mais les manifestants taïwanais ont été galvanisés par le fait que, pour tenter d'éteindre l'incendie allumé en France par les "gilets jaunes", le gouvernement ait renoncé début décembre à augmenter les taxes sur les carburants en 2019, en plus d'un paquet d'autres mesures pour doper le pouvoir d'achat.

Depuis lors, les manifestants taïwanais ont intensifié la fréquence de leurs rassemblements, optant en outre pour une stratégie beaucoup plus frontale.

Mardi, une centaine d'entre eux sont parvenus à s'introduire à la cérémonie traditionnelle du 1er janvier de levée du drapeau devant le palais présidentiel, en présence de la présidente.

Une fois le drapeau levé, ils ont enlevé leurs manteaux pour arborer leurs gilets jaunes ainsi que des banderoles tout en scandant des slogans, provoquant de brèves échauffourées avec les forces de l'ordre.

"Le président Macron a répondu positivement au mouvement des gilets jaunes en France et lancé des réformes", a déclaré à l'AFP Jacklyn Chang, une étudiante. "Nous espérons aussi que la présidente Tsaï nous écoutera."

Le mouvement taïwanais découle d'un contentieux entre les autorités fiscales et Tai Ji Men, une organisation religieuse dont le chef avait été arrêté et poursuivi pour fraudes et évasion fiscale en 1996.

Bien que les tribunaux aient abandonné les poursuites pour fraude, Tai Ji Men demeure accusé de devoir des millions de dollars d'arriérés d'impôts.

La première manifestation de masse des "gilets jaunes" taïwanais demandait une amnistie dans les procédures pour évasion fiscale.

Plus récemment, les manifestants ont commencé à demander -notamment lors d'un rassemblement de 20.000 personnes à Taipei le 19 décembre- une réforme fiscale générale pour alléger notamment les impôts des ménages les moins aisés.

"Notre principal objectif est que les services fiscaux en finissent avec les campagnes d'intimidation", a déclaré Chen Tze-lung, un professeur à la retraite qui est un des initiateurs du mouvement.

Si les manifestants taïwanais citent de plus en plus en exemple le mouvement français, les différences entre les deux sont énormes. Le mouvement taïwanais est notamment toujours demeuré pacifique et organisé derrière une hiérarchie avec des leaders clairement identifiés.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

Les marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre à la mi-séance, dans contexte où la morosité l’emporte. Les catalyseurs haussiers font défaut et les investisseurs se…

Publié le 23/01/2019

A l’occasion d’une journée Investiseurs, Neopost a levé le voile sur sa nouvelle stratégie baptisée « Back to Growth » et portant sur la période 2019-2022. Ainsi, le spécialiste du…

Publié le 23/01/2019

IBM a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le géant américain de l'informatique a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 1,95 milliard de dollars, ou…

Publié le 23/01/2019

Ingenico chute de 12% à 46,03 euros après avoir atteint 44,41 euros, soit son plus niveau depuis avril 2013. Les investisseurs sanctionnent le quatrième avertissement sur résultats en moins d'un…

Publié le 23/01/2019

Le titre valide une figure de continuation baissière en drapeau après s'être retourné à la baisse sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée. De son côté, le RSI évolue à…