En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.45 PTS
+0.16 %
5 514.0
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 352.83
+0.17 %
DAX PTS
12 308.53
-0.19 %
Dowjones PTS
26 490.85
+0.10 %
7 637.14
+0.02 %
1.123
+0.36 %

A 97 ans, le vétéran Tom Rice réédite son saut du 6 juin 1944

| AFP | 204 | 3 par 1 internautes
( BERTRAND GUAY / AFP )

Il craignait que les Normands n'aient pas pardonné les destructions de la guerre. Soixante-quinze ans après, le vétéran américain Tom Rice, 97 ans, a réédité son saut du 6 juin 1944 sous les acclamations de la foule.

"Un beau vol, un beau saut, tout était parfait !", a lancé l'ancien parachutiste de la 101e division aéroportée américaine, à son atterrissage dans un champ au nord de Carentan (Manche).

Porté par un parachute aux couleurs américaines, le vétéran, qui sautait en tandem, a été longuement applaudi par un public venu très nombreux. Casquette de la 101e Airborne, lunettes fumées, le vieil homme à la démarche hésitante a salué la foule en faisant le V de la victoire.

Tom Rice après son saut en parachute le 6 juin 2019
Tom Rice après son saut en parachute le 6 juin 2019 ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Il y a 75 ans jour pour jour, à seulement 22 ans, il avait embarqué en Angleterre dans un Douglas C-47 le 5 juin au soir, avant d'être largué en pleine nuit au-dessus du Cotentin avec les 9.000 autres hommes de sa division.

Alourdi par un équipement de 50 kilos, happé par la vitesse de l'avion, il était resté accroché à la carlingue, avant de parvenir à se détacher, non sans quelques blessures.

L'objectif de sa division était alors de sécuriser les routes des marais de Carentan, une ville à l'intersection des plages d'Utah et d'Omaha Beach, où devaient débarquer une centaine de milliers de soldats dès l'aube. Avec ses hommes, Tom Rice devait prendre position à l'écluse de la Barquette, sur le canal de Carentan à la mer, ce qu'il fit avec succès.

"On a détruit votre pays"

Depuis cette date, le parachutiste devenu professeur d'histoire a effectué une soixantaine de sauts, célébrant notamment le Jour J chaque mois de juin depuis six ans. "Il saute pour tous ceux qui se sont sacrifiés pendant la Seconde Guerre mondiale, aussi longtemps qu'il le pourra", raconte son épouse Brenda Rice, qui a assisté à son dernier saut.

En 1994 déjà, il avait sauté en parachute en Normandie pour les cérémonies du 50e anniversaire du Débarquement. Mais malgré les années, Tom Rice craignait toujours le ressentiment de la population française.

"Les gens de Carentan ne nous ont jamais pardonnés pour la destruction de leur ville et la mort des membres de leur famille", écrivait l'ancien professeur d'histoire de Californie, en 2004, dans son livre "Trial by Combat".

"Nous avons fait beaucoup de dégâts, des gens ont été tués, il y avait des impacts d'artillerie, des fenêtres brisées...", a raconté mercredi le vétéran, dans un entretien à l'AFP.

En 2018, le maire de Carentan Jean-Pierre Lhonneur l'a reçu en Normandie puis lui a écrit pour lui assurer que tout était pardonné depuis fort longtemps. "Tous les vétérans disent ça : +on a détruit votre pays+", explique Jean-Pierre Lhonneur. "Ils sont très surpris qu'on les accueille à bras ouverts".

"Je n'aurais jamais pensé qu'il y aurait une foule comme celle-là. C'est incroyable", s'est étonné l'ancien militaire mercredi.

"C'est plus réjouissant que vous ne pouvez imaginer. Les Français sont tellement gentils avec nous et si aimants. Pour la plupart d'entre eux, c'est comme la famille", a-t-il continué.

Ressautera-t-il en Normandie ? "Je le referai dès demain !"

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2019

Safran Electronics & Defense, Hensoldt Optronics et Mades ont signé des accords de coopération pour développer ensemble l'Euroflir 610...

Publié le 19/06/2019

A nouveau, le Conseil d'administration de la société soumettra prochainement au vote des actionnaires réunis en assemblée générale ordinaire et extraordinaire, deux résolutions...

Publié le 19/06/2019

Publiés mardi soir après la clôture, les résultats du 2ème trimestre fiscal d'Adobe ont dépassé les attentes...

Publié le 19/06/2019

Pour accompagner la transformation digitale du secteur aérien

Publié le 19/06/2019

Capgemini signe avec Airbus le « Skywise Partners » Programme Agreement. Objectif : développer et proposer les services data de la plateforme Skywise aux compagnies aériennes. Aujourd'hui, plus de…