En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 420.90 PTS
+0.21 %
5 424.50
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 341.89
+0.19 %
DAX PTS
12 677.81
+0.93 %
Dowjones PTS
25 068.80
+0.02 %
7 363.35
+0.07 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

A 91 ans, la reine Elizabeth II passe peu à peu le relais à son fils

| AFP | 348 | Aucun vote sur cette news
Le Prince Charles (2è g) au côté de sa mère la reine Elizabeth lors d'une manifestation publique à Braemer en Ecosse le 2 septembre 2017
Le Prince Charles (2è g) au côté de sa mère la reine Elizabeth lors d'une manifestation publique à Braemer en Ecosse le 2 septembre 2017 ( ANDY BUCHANAN / AFP )

A 91 ans, la reine Elizabeth II passe peu à peu le relais à son fils et héritier comme lors de la "journée du Souvenir", dimanche, lors de laquelle le prince Charles déposera une couronne de fleurs à la place de sa mère.

A l'occasion de son 21e anniversaire, Elizabeth avait promis de "consacrer toute sa vie, qu'elle soit longue ou brève" au service de ses sujets.

Et si les experts de la monarchie assurent que la reine n'envisagera jamais l'abdication ou la régence, soixante-dix ans après ce serment, elle commence à déléguer quelques-unes de ses responsabilités au Prince Charles, 69 ans.

"Il existe des façons d'assurer beaucoup de fonctions publiques sans forcément impliquer personnellement la reine", estime le spécialiste du droit constitutionnel, Bob Morris. "Les proches de la reine vont envisager davantage ces alternatives, de façon à tenir compte de son état de santé".

La cérémonie de dimanche à l'occasion de la "journée du Souvenir", organisée chaque année en hommage aux victimes des conflits, est l'une des occasions pour le peuple britannique de voir sa souveraine. La reine ne l'a d'ailleurs manqué que six fois au cours de ses 65 ans de règne: deux fois lorsqu'elle était enceinte et quatre fois car elle était à l'étranger.

Mais cette cérémonie implique de rester debout un long moment, par un temps annoncé froid et humide.

Elizabeth II préfère regarder la cérémonie depuis le balcon du ministère des Affaires étrangères, en compagnie de son époux, le prince Philip. Âgé de 96 ans, celui-ci a pris sa retraite de ses engagements publics en août.

"La reine souhaite être aux côtés du duc d’Édimbourg et il sera au balcon", a expliqué une porte-parole du palais de Buckingham. "A la demande de Sa Majesté, le prince de Galles déposera une couronne en son nom".

-Finis les longs voyages -

Selon une source du palais, cela pourrait se reproduire lors d'événements similaires.

Et certains suggèrent que la reine pourrait se retirer loin du monde, en Écosse, comme l'a fait son arrière-arrière-grand-mère, la reine Victoria, après le décès de son mari le prince Albert.

La plupart de l'action de la reine, comme le prévoit la constitution, consiste à donner son accord à des projets de lois, à nommer le Premier ministre, son gouvernement, ainsi que d'autres hauts fonctionnaires et évêques de l’Église anglicane.

La reine d'Angleterre Elizabeth II et son fils le Prince Charles lors d'une visite aux écuries royales à Londres, le 24 octobre 2017
La reine d'Angleterre Elizabeth II et son fils le Prince Charles lors d'une visite aux écuries royales à Londres, le 24 octobre 2017 ( Yui Mok / POOL/AFP )

Ses engagements officiels ont déjà diminué de près d'un quart depuis 2012, année de son jubilé de diamant, passant de 425 à 332 en 2016.

Et depuis 2011, la reine ne fait plus de voyages à l'autre bout de la planète. C'est maintenant à Charles et à son épouse Camilla de s'acquitter de cette tâche, à l'image de leur tournée de onze jours en Asie qui a pris fin jeudi.

L'héritier du trône britannique consulte depuis des années les documents reçus du gouvernement par sa mère et placés chaque jour dans une boîte rouge.

Le prince de Galles s'exprime par ailleurs régulièrement sur des sujets tels que l'environnement, l'architecture, l'agriculture ou la jeunesse. Un activisme en partie nourri par le fait qu'il sait que son temps est compté et qu'il ne pourra plus s'exprimer de la même façon une fois devenu roi.

Penny Junor, fine connaisseuse de la famille royale et auteure d'une biographie de Camilla, estime que le prince n'est pas pressé de devenir roi.

"Je ne pense pas que Charles meure d'envie de prendre en main les responsabilités endossées par sa mère, il a déjà une vie bien remplie, déclare-t-elle à l'AFP.

"Il aime vraiment ce qu'il fait, et quand il deviendra roi, il ne pourra plus être autant sur le terrain", considère-t-elle encore.

Pour l'analyste, le passage de relais entre la reine et son fils se fait à l'initiative de la souveraine, qui devient progressivement "de plus en plus réaliste sur ce qu'elle est capable de faire".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/07/2018

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (C), le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (G) et le président du Conseil européen Donald Tusk (D) tout sourires après la…

Publié le 17/07/2018

Un modèle du Boeing 777X présenté au salon aéronautique de Farnborough, au sud-ouest de Londres, le 17 juillet 2018 ( BEN STANSALL / AFP )Le géant américain Boeing prévoit un doublement de…

Publié le 17/07/2018

Le DJIA perd actuellement 0,05% à 25.051 pts, le Nasdaq monte de 0,07% à 7.811 pts et le S&P500 gagne 0,08% à 2.800 pts...

Publié le 17/07/2018

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin (D) et le directeur général des finances publiques Bruno Parent à la Direction générale des Finances publiques (DGFIP), à Pantin, près de…

Publié le 17/07/2018

Elon Musk, patron de Tesla et SpaceX, lors d'une conférence internationale à Washington le 19 juillet 2017 ( Brendan Smialowski / AFP/Archives )Le médiatique patron de Tesla Elon Musk est…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

BIOMERIEUXLe spécialiste du diagnostic in vitro communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre avant les premiers échanges.GL EVENTSLe groupe d'événementiel présentera son chiffre…

Publié le 17/07/2018

Société Générale annonce aujourd’hui la nomination de Claire Calmejane au poste de Directrice de l’innovation du groupe, rattaché à Frédéric Oudéa, Directeur général, à compter du 3…

Publié le 17/07/2018

Publicis Media a décroché le budget de stratégie médias, d'achat d'espaces et de planning au niveau mondial de Lenovo. Le groupe français a mis en place une structure dédiée Lenovo One…

Publié le 17/07/2018

  Villepinte (France), le 17 juillet 2018 (17h00 heures CET)     Le présent document a pour finalité de présenter le programme de rachat d'actions préalablement à sa…

Publié le 17/07/2018

Retour de papier