En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

Analyse valeur sur ARCELORMITTAL


 
ArcelorMittal, la fin de l’éclipse ?
 
Etude réalisée le 23 juin 2015 -

Communication à caractère promotionnel
 
Le numéro 1 mondial de la sidérurgie, dont la longue chute en bourse a commencé en 2008, pourrait avoir touché le fond avec un plus bas historique en janvier dernier.
 
Pire performance du CAC40 en 2014, ArcelorMittal est confronté à une concurrence mondiale féroce, notamment asiatique et russe, alors que la faiblesse relative de la demande chinoise et la surproduction des groupes miniers ont fait plonger le cours du minerai de fer en janvier dernier proche d'un plancher de cinq ans (chute de 49% en 2014 et actuellement autour de 60$). Après l’avoir avantagé, l’organisation verticale de l’aciériste, lui-même propriétaire de mines de fer, l’a lourdement pénalisé.
 
Sur l’année 2014, ArcelorMittal a accusé une perte de 1,08 MD$ (après 2,54 en 2013), dans le rouge pour le troisième exercice consécutif. En cause, l’effet de change négatif mais aussi une dépréciation de 0,60 MD$ sur China Oriental qui ont occulté un flux de trésorerie positif et une réduction de la dette à 15,8 MD$ (- 2).
 
Au 1er trimestre 2015, la perte nette s’est encore élevée à 0,728 MD$ (après 0,205 l’an passé), avec toujours un important effet de change négatif, la poursuite de la détérioration du prix du minerai de fer et un affaiblissement du marché aux USA (PIB en panne). L’aciériste a également abaissé ses prévisions de consommation mondiale d’acier pour l’année en cours à + 0,5 / + 1,5% alors qu’il pèse à lui seul environ 6 à 7% de la production globale.
 
Pourtant, sa performance en Europe (environ 50% de son activité) s’est améliorée avec un Ebitda en hausse de 15%, porté par le secteur automobile. Par ailleurs, l’Union européenne a mis en place en mars des mesures anti dumping sur les tôles d’acier laminées (environ 50% de sa production) puis a lancé en mai une enquête visant la Chine et la Russie. Avec un effet de change négatif amoindri après le rebond du dollar ces derniers mois et la croissance qui s’affirme aux USA et en Europe, le bénéfice par action est attendu en progression de 0,50 dollar pour 2015. Un point bas pourrait avoir été atteint sur la marge du groupe dans sa production d’acier au 1er trimestre.
 
Afin de continuer à faire baisser son endettement, qui n’a jamais été aussi bas depuis le début de la crise, et dégager à moyen terme 150 $ d’Ebitda / tonne d’acier contre 90 actuellement, l’aciériste entend diminuer de 15% ses coûts dans la production minière et améliorer sa compétitivité aux Etats Unis. Ses investissements ont été réduits à 3 MD$ et les dépenses d’intérêts sur sa dette à 1,4 Md$. ArcelorMittal compte bénéficier du renforcement de la demande d’aciers plats au carbone, à forte valeur ajoutée, notamment dans l’automobile en Europe et aux USA, des produits pour lesquels il est leader mondial.
 
Certes, son environnement reste difficile et les avis sur son possible redressement sont très partagés mais l’actif net d’ArcelorMittal représente 20 euros par action.
 
Analyse technique :
 
La traversée du désert  du sidérurgiste se reflète dans ses cours qui, depuis juin 2008 (point haut du 2 juin à 56,464 euros),  ne cessent de se détériorer.
 
Pourtant, depuis septembre 2011, le titre ArcelorMittal  tente de se stabiliser à l’intérieur d’un range relativement large entre 15,90 et 7,60, des fluctuations qui, depuis juin 2014,  se sont resserrées entre 11,50 et 7,60.
 
Graphiquement, la dynamique reste baissière. Néanmoins, la perspective d’une amélioration économique mondiale portée par l’intervention des banquiers centraux  milite pour la reprise d’une tendance plus favorable.
 
Dans ces conditions, on peut imaginer deux scénarios.
Le premier scénario consiste en un Achat stop à 10,70 (Stop de protection à 10,05) avec un objectif estimé à 12,15 et le deuxième scénario en un Achat sur repli à 9,10 (Stop de protection à 8,55) avec un objectif à 10,70.
 
Dans le 1er scénario,  le potentiel de gain serait de 13,55 % contre un risque de perte de 6,46%. Dans le 2ème scénario,  le potentiel de gain serait de 17,58 % contre un risque de 6,43%.
Avertissement légal :

Les recommandations diffusées sur le site Info d'Experts sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel.

» Lire la suite de l'avertissement légal

Elles n'ont pas été élaborées conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Bourse Direct n'est pas soumise à l'interdiction d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication.

Le Service proposé par Bourse Direct n'est pas un Service de gestion de portefeuille pour compte de tiers en ce que l'abonné décide seul de ses choix de gestion et passe lui-même ses ordres d'achat ou de vente. L'abonné assure donc seul la responsabilité de ses actes et des conséquences des positions prises ou non. Le visiteur ou l'abonné au service Infos d'Experts s'engage à avoir la capacité juridique et se reconnaît seul responsable de ses actes.

Bourse Direct Infos d'Experts est une rubrique du site internet éditée par la société Bourse Direct, ayant pour numéro unique d'immatriculation B 408 790 608 au RCS de Paris et dont le siège social est au 374 rue Saint-Honoré, 75001 Paris, régulée en France par l'Autorité des marchés financiers, représentée par Madame Catherine NINI en sa qualité de Président du Directoire-Directeur Général.
Il est rappelé que les marchés financiers sont des placements à risque et s'adressent à une clientèle acceptant les aléas de ces marchés.

Bourse Direct Infos d'Experts invite les abonnés et les visiteurs de la rubrique Infos d'Experts à analyser avec discernement et esprit critique les recommandations d'investissement à caractère général qui y sont affichées et à consulter plusieurs sources d'informations avant de prendre leur décision et de se forger leur propre opinion sur l'opportunité d'intervenir sur une valeur ou un marché financier. Bien que puisées à des sources réputées fiables, l'exactitude, l'exhaustivité, l'opportunité ou la pertinence des informations, recommandations, flux et cours de bourse fournis ne sont pas garantis et des retards ou des erreurs, dont Bourse Direct n'est aucunement responsable, peuvent apparaître. Les données et recommandations d'investissement à caractère général fournies ne sauraient être considérées comme une sollicitation ou une offre d'achat ou de vente d'un instrument financier.

La société Bourse Direct (incluant ses dirigeants, employés ou cocontractants) ne pourra être tenue responsable à l'égard de qui que soit, (abonné, visiteur ou autre), d'aucune conséquence (notamment, mais non limitativement, de tout manque à gagner ou perte résultant des positions prises sur les marchés financiers) de l'utilisation faite de son service Infos d'Experts.

La société Bourse Direct informe qu'il est strictement interdit de publier, copier, reproduire ou rediffuser les recommandations d'investissement à caractère général et les données contenues de la rubrique Bourse Direct Infos d'Experts à quelque fin que ce soit sous toute forme notamment rédactionnelle ou graphique sans l'autorisation expresse de la société Bourse Direct ou de ses fournisseurs d'information. Il est également interdit d'utiliser tout moyen de récupération automatique pour collecter les données diffusées sur cette rubrique.

Le droit qui s'applique à la société et à ses clients et internautes est le droit français, tout litige qui pourrait survenir, non réglé à l'amiable, sera porté devant les tribunaux du ressort de la Cour d'Appel de Paris.

L'attention de l'abonné ou du visiteur est particulièrement attirée quant à la communication sur les performances :
Les chiffres clés ont trait aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Par ailleurs, les performances des portefeuilles modèles étant simulées par rapport à des cotations réelles, les chiffres se réfèrent à des simulations établies à partir des performances passées qui ne préjugent pas des performances futures.

Le Service proposé par Bourse Direct n'est pas un Service de gestion de portefeuille pour compte de tiers en ce que le client décide seul de ses choix de gestion et passe lui-même ses ordres d'achat ou de vente. Le client assure donc seul la responsabilisé de ses actes et des conséquences des positions prises ou non.

01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X