En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

Analyse valeur sur ATOS



ATOS, en mutation

Etude réalisée le 17/11/14

Après l’acquisition de Bull en mai dernier, la SSII confirme son rang de leader européen du service informatique mais doit passer par une phase d’intégration.

Après un parcours exemplaire depuis 2008 avec un chiffre d’affaires en constante progression (8,614 milliards d’euros en 2013) et une situation financière saine, Atos affiche cependant un léger recul de ses revenus au premier semestre mais en hausse de 5,9% au 3ème trimestre à 2,209 MDE avec un carnet de commandes de 16,3 MDE intégrant Bull pour 0,9 MDE. Mais le marché doute de la dynamique de sa croissance organique et s’impatiente en attendant que les synergies espérées se concrétisent (80 ME par an).
 
Jusqu’ici la société était la plus défensive de son secteur avec 77% de revenus récurrents (46,6% d’infogérance) à côté de l’intégration de systèmes (26,5%), des  services transactionnels (19,8%) et du conseil (7,1%). Le bon élève du secteur est aussi réputé pour la qualité de son management (Thierry Breton en est le président depuis 2008).
 
De plus, Atos est un modèle d’équilibre en ce qui concerne la ventilation de son portefeuille clientèle entre industrie et distribution (31,4%), secteur public-santé-transport (26,8%), télécoms et médias (23,1%) et services financiers (18,7%). Parmi ses nombreux clients, on trouve des noms aussi prestigieux que Vinci, la NASA ou encore McDonald’s, et l’organisation informatique des derniers Jeux olympiques à Sochi comme celle des prochains à Rio en 2016 puis à Pyeongchang en Chine en 2018 lui a été confiée par le CIO.
 
Le premier semestre a donc vu le profil d’Atos  modifié avec l’acquisition de Bull puis en juin, par la filialisation via une introduction en Bourse de Worldline, son activité de services de paiements électroniques, pour 29,6 % du capital au prix de 16,40 euros. Mais cette opération n’a pas rencontré beaucoup d’enthousiasme malgré une rentabilité à deux chiffres mais aussi une croissance moins forte (+ 4,1%) que celle de son concurrent Ingenico et une valorisation élevée (PER de 18/19).
 
La croissance de la SSII est actuellement pénalisée par une activité trop focalisée sur l’Europe (environ 72%) et elle va devoir encore dépenser 20 ME pour accélérer la restructuration de Bull avant de bénéficier de son expertise dans le big data et lui permettre de se renforcer dans le Cloud. Son ambition est de créer ainsi le leader européen du Cloud, de la cyber-sécurité et du big data.
 
Sa trésorerie s’est reconstituée après la mise sur le marché partielle de Worldline (620 ME). Malgré la baisse de régime actuelle de celle-ci et de sa propre activité en Allemagne, Atos maintient son objectif d’une marge opérationnelle de 7/7,5 % pour 2014 et compte sur des catalyseurs comme une acquisition aux USA, un important contrat pour Worldline ou le partenariat mondial qui vient d’être signé avec RSD, le pionnier et spécialiste de la gouvernance de l’information destinée aux entreprises. De plus, le titre est jugé sous valorisé d’environ 40% par rapport à ses similaires et recèle un potentiel de création de valeur.
 
Analyse technique 

Depuis décembre 2008, Atos a réalisé un très beau parcours boursier, progressant de plus de 380% jusqu’à son plus haut historique à 70,74 euros atteint en mars 2014. Depuis, une figure de retournement baissière est apparue, générant une phase de consolidation déclinée en trois vagues successives de baisse qui ont ramené  le titre à proximité des 50% de retracement à la baisse du dernier cycle haussier activé à l’été 2011. Pour l’instant, cette configuration n’est pas invalidée !
 
Compte tenu de la situation, nous proposerons deux stratégies de moyen terme.
 
La première consiste à revenir à l’achat dès que la moyenne mobile à 100 semaines passant actuellement à 59,15 redeviendra support (Stop de protection < 54,35). Néanmoins, il faudra s’assurer du débordement de 60,65 (23,60% de retracement) pour confirmer l’éventualité d’un retour du courant acheteur avant de renforcer. L’objectif espéré correspond à un pull back vers le plus haut de 2014 situé à 70,74. Si ce cas de figure se réalise, on pourrait déjà songer à alléger vers 66.
 
La deuxième consiste à revenir à l’achat en repli sur une zone de support importante sur 49,33 (50% de retracement) et sur 48,49, niveau qui représente le socle de référence de la dernière impulsion haussière activée en avril 2013 (Stop de protection < 44,25). L’objectif visé serait situé à 59,15 voire 60,65.
 
Quelle que soit la stratégie, les gains seront de 20% et les pertes de près de 10%.
Avertissement légal :

Les recommandations diffusées sur le site Info d'Experts sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel.

» Lire la suite de l'avertissement légal

Elles n'ont pas été élaborées conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières et ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Bourse Direct n'est pas soumise à l'interdiction d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication.

Le Service proposé par Bourse Direct n'est pas un Service de gestion de portefeuille pour compte de tiers en ce que l'abonné décide seul de ses choix de gestion et passe lui-même ses ordres d'achat ou de vente. L'abonné assure donc seul la responsabilité de ses actes et des conséquences des positions prises ou non. Le visiteur ou l'abonné au service Infos d'Experts s'engage à avoir la capacité juridique et se reconnaît seul responsable de ses actes.

Bourse Direct Infos d'Experts est une rubrique du site internet éditée par la société Bourse Direct, ayant pour numéro unique d'immatriculation B 408 790 608 au RCS de Paris et dont le siège social est au 374 rue Saint-Honoré, 75001 Paris, régulée en France par l'Autorité des marchés financiers, représentée par Madame Catherine NINI en sa qualité de Président du Directoire-Directeur Général.
Il est rappelé que les marchés financiers sont des placements à risque et s'adressent à une clientèle acceptant les aléas de ces marchés.

Bourse Direct Infos d'Experts invite les abonnés et les visiteurs de la rubrique Infos d'Experts à analyser avec discernement et esprit critique les recommandations d'investissement à caractère général qui y sont affichées et à consulter plusieurs sources d'informations avant de prendre leur décision et de se forger leur propre opinion sur l'opportunité d'intervenir sur une valeur ou un marché financier. Bien que puisées à des sources réputées fiables, l'exactitude, l'exhaustivité, l'opportunité ou la pertinence des informations, recommandations, flux et cours de bourse fournis ne sont pas garantis et des retards ou des erreurs, dont Bourse Direct n'est aucunement responsable, peuvent apparaître. Les données et recommandations d'investissement à caractère général fournies ne sauraient être considérées comme une sollicitation ou une offre d'achat ou de vente d'un instrument financier.

La société Bourse Direct (incluant ses dirigeants, employés ou cocontractants) ne pourra être tenue responsable à l'égard de qui que soit, (abonné, visiteur ou autre), d'aucune conséquence (notamment, mais non limitativement, de tout manque à gagner ou perte résultant des positions prises sur les marchés financiers) de l'utilisation faite de son service Infos d'Experts.

La société Bourse Direct informe qu'il est strictement interdit de publier, copier, reproduire ou rediffuser les recommandations d'investissement à caractère général et les données contenues de la rubrique Bourse Direct Infos d'Experts à quelque fin que ce soit sous toute forme notamment rédactionnelle ou graphique sans l'autorisation expresse de la société Bourse Direct ou de ses fournisseurs d'information. Il est également interdit d'utiliser tout moyen de récupération automatique pour collecter les données diffusées sur cette rubrique.

Le droit qui s'applique à la société et à ses clients et internautes est le droit français, tout litige qui pourrait survenir, non réglé à l'amiable, sera porté devant les tribunaux du ressort de la Cour d'Appel de Paris.

L'attention de l'abonné ou du visiteur est particulièrement attirée quant à la communication sur les performances :
Les chiffres clés ont trait aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Par ailleurs, les performances des portefeuilles modèles étant simulées par rapport à des cotations réelles, les chiffres se réfèrent à des simulations établies à partir des performances passées qui ne préjugent pas des performances futures.

Le Service proposé par Bourse Direct n'est pas un Service de gestion de portefeuille pour compte de tiers en ce que le client décide seul de ses choix de gestion et passe lui-même ses ordres d'achat ou de vente. Le client assure donc seul la responsabilisé de ses actes et des conséquences des positions prises ou non.

01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X